Fortuneo

Nickel, N26, Revolut : peut-on faire confiance aux néobanques ?

Retrait dans un DAB avec une carte Nickel
DR

Nickel, N26, Revolut, Lydia, Max, Bunq, Monese : la liste des acteurs de la banque de détail apparus au cours des dernières années est longue. Mais sont-ils aussi sûrs et fiables que les banques traditionnelles ?

Les forums web et les réseaux sociaux peuvent être de formidables outils de partage. Mais ils servent aussi souvent de défouloir pour tous les mécontents du monde. En plein boom, les nouveaux acteurs de la banque de détail - ceux qu’on désigne parfois sous le nom de « néobanques » - n’échappent pas au phénomène. Sur Facebook notamment, des groupes d’usagers de Nickel, de N26, de Revolut et autres se sont formés. Objectif : s’entraider mais aussi dénoncer certains dysfonctionnements. Au fil des discussions, on voit ainsi apparaître des clients mécontents de n’avoir pas reçu un virement dans les temps, de s’être vu refuser une domiciliation bancaire, d’avoir été victimes d’une fraude… Et parfois même d’être victimes d’une fermeture de compte sans préavis.

Lire aussi : La banque peut-elle fermer mon compte sans explication ?

En toile de fond, une question : ces nouvelles banques mobiles, parfois venues de l’étranger, qui mettent en avant une ouverture de compte en 10 minutes et des frais bancaires réduits, sont-elles aussi fiables que les banques traditionnelles ? Consacrent-elles suffisamment de moyens à la qualité de service ? Et sont-elles soumises aux mêmes exigences en matière de sécurité des comptes et de lutte contre la fraude ? Nous avons demandé aux deux principales néobanques du marché français, Nickel (1,4 million de comptes) et N26 (1 million de comptes) de nous expliquer comment elles fonctionnaient.

Les néobanques sont-elles plus exposées à la fraude que les banques traditionnelles ?

Pour Jérémie Rosselli, la réponse à cette question est sans équivoque : c’est non ! « La criminalité financière est un phénomène auquel tous les établissements bancaires sont confrontés », assène le manager général pour la France de la néobanque allemande N26.

Même assurance du côté de Marie Degrand-Guillaud, directrice déléguée de Nickel : « Il n’y a pas plus de fraude dans les néobanques, c’est une idée reçue. » Cette dernière reconnaît toutefois qu’ « un nouvel entrant peut potentiellement attirer les fraudeurs, qui vont penser que c’est plus simple ici qu’ailleurs. Ce qui n’est pas le cas ». Ni chez Nickel, ni chez les autres, précise la porte-parole : « Il faut déconstruire l’idée que les néobanques sont moins sûres : elles investissent toutes sur la sécurité, c’est un sujet vital pour elles. Je ne pense pas qu’une néobanque puisse se lancer aujourd’hui en partant de zéro de ce point de vue. »

Les néobanques sont-elles soumises aux mêmes exigences que les banques traditionnelles ?

La réponse est oui. En effet, on ne s’improvise pas néobanque, ni en France, ni ailleurs en Europe. Partout, l’activité de ces nouveaux acteurs est régulée et soumise à agrément. En France, c’est l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) qui est chargée de délivrer ces autorisations et de s’assurer que les acteurs respectent leurs obligations en matière de conformité, c’est-à-dire de respect du cadre réglementaire dans lequel ils exercent. « La seule vraie alerte, c’est une alerte publique des régulateurs, explique Marie Degrand-Guillaud. Et elles sont très rares. J’ai toute confiance dans le régulateur français. »

Les services de Nickel sont ainsi fournis par un établissement de paiement, la Financière des paiements électroniques (FPE), lui-même filiale de BNP Paribas. Même chose pour Max, détenu par Nouvelle Vague, établissement de paiement propriété à 100% du groupe Arkéa.

N26, de son côté, possède un agrément d’établissement de crédit délivré par la Bafin (Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht ), équivalent allemand de l’ACPR, qui lui permet d’exercer en France grâce à un « passeport européen ». Revolut, enfin, est régulée à la fois en Lituanie en tant qu’établissement de crédit et en Grande-Bretagne en tant qu’établissement de monnaie électronique. Un régulateur britannique qui a d'ailleurs mis sur le grill la néobanque en mars dernier, pour des manquements en matière de lutte contre la fraude.

Les néobanques investissent-elles suffisamment dans la qualité et la conformité ?

Pour obtenir les agréments qui leur permettent d’exercer, les néobanques ont dû en amont montrer patte blanche : recruter du personnel qualifié, décrire leurs procédures, démontrer leur solidité financière… Mais une fois lancées sur le marché, elles se retrouvent confrontées à une montée en charge parfois rapide. Maintenir la qualité de service et de sécurité nécessitent alors d’adapter leurs effectifs en conséquence. Le font-elles ?

Nickel l’affirme : « Nous avons investi proportionnellement à l’augmentation du nombre de clients ». La néobanque s’appuie actuellement sur un total de 400 salariés environ. Rapporté au nombre de clients (1,4 million de clients environ), cela peut paraître peu. Mais cet écart est compensé par l’innovation, argumente Marie Degrand-Guillaud : « La technologie sert l’efficacité. Nous n’avons pas encore de « dette technique », notre informatique est plus récente et moins lourde que celle des banques, nous avons donc la capacité d’apprendre plus vite et d’avoir des temps de réaction très courts. »

Même son de cloche du côté de N26. « Nous continuons d'investir massivement dans l'expansion de notre équipe de lutte contre le blanchiment d'argent et la criminalité financière », assure Jérémie Rosselli. La néobanque a néanmoins été rappelée à l'ordre en mai dernier par son régulateur allemand, qui estimait que les effectifs de N26 consacrés à la lutte contre la fraude étaient insuffisants.

Les néobanques clôturent-elles plus facilement des comptes que les banques traditionnelles ?

C’est un des reproches récurrents adressés aux néobanques : la multiplication des fermetures de compte sans préavis et sans explication. Pour Nickel et N26, il n’y a pas de sujet. « Les banques (néobanques ou traditionnelles) sont toutes amenées à fermer des comptes pour différentes raisons, il est impossible de généraliser », explique Jérémie Rosselli, dont l’enseigne, N26, a été particulièrement critiquée sur le sujet, notamment par 60 millions de consommateurs. « Ces procédures sont très encadrées par les différentes réglementations et ces dernières sont les mêmes pour tous les acteurs. »

Marie Degrand-Guillaud détaille la procédure mise en œuvre chez Nickel. « Nous développons tous les jours des algorithmes qui permettent d’identifier les fraudes. Si ces algorithmes « sonnent », nos équipes enquêtent : elles contactent le client pour vérifier que ce n’est pas un faux positif, le cas échéant pour lui demander une pièce justificative. Il n’y a pas chez Nickel de fermeture sans cette vérification. En revanche, il peut y avoir une fermeture immédiate du compte en cas de fraude avérée, de blanchiment ou pire de financement du terrorisme. Dans ce cas, nous n’avons pas le droit d’expliquer pourquoi on ferme un compte. »

A consulter : le comparatif des offres des banques mobiles

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / VM / Novembre 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 12 novembre 2019 à 10h30 - #1Lours
  • Homme

Bonjour,
Etant détenteur d'un compte Nickel (avant rachat par la BNP) et d'un compte N26, je me permet de donner mon avis. Nickel portait bien son nom avant son rachat, depuis les rapports ont bien changés, il faut maintenant se justifier du moindre mouvement d'argent, donner les liens de parenté si vous faite un virement ou percevez une somme d'un tiers, sous menace de voir son compte clôturé !! hallucinant mais véridique. Sous prétexte de lutte contre la fraude, le blanchiment ou le financement du terrorisme, qui doivent être manifestement alimentés par les citoyens puisque les banquiers sont des gens honnêtes... Presque hilarant de la part d'une banque condamnée déjà plusieurs fois pour blanchiment d'argent, financement du terrorisme et des attentats (au Kenya et en Tanzanie). Bref, chez nickel le service est devenu déplorable, de l'attente pour espérer avoir un conseiller et la profonde impression que vôtre argent leur appartient.
Concernant N26 pas vraiment de reproches à faire ; un système bien sécurisé, des conseillers aimables et respectueux, toujours disponibles sur le chat, des marges de manoeuvre bien plus confortables pour un tarif moindre avec des options de gestion et un "cashback" par exemple qui met en lumière un certain état d'esprit fort appréciable.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?60
Publié le 12 novembre 2019 à 12h42 - #2Reine
  • Femme
  • 03000
  • 60 ans

Je suis cliente de Nickel et de N26
Je suis satisfaite des deux le seul problème rencontré à été de faire accepter N26 pour verser mon AAH et depuis je n'ai aucun souci et je recommande pour le peu de frais Auparavant mon compte pouvait me coûter jusqu'à 450 euros annuel et là même pas 100 euros pour les 2 comptes

Trouvez-vous ce commentaire utile ?31
Publié le 12 novembre 2019 à 18h38 - #3pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 55 ans

@Reine, dans une vraie banque en ligne, cela vous couterait 0 euro (Boursorama, fortunéo)

Trouvez-vous ce commentaire utile ?34
Publié le 12 novembre 2019 à 21h38 - #5Holzweg
  • Homme
  • Brue-Auriac
  • 64 ans

Pour ma part j'ai rencontré de sérieux problèmes avec N26. Alors que mon compte était créditeur et qu'il n'avait jamais été debiteur, la banque a commencé à m'adresser des avertissements puis des mises en garde en prétendant que mon compte était débiteur de quelques 600 euros.
Malgré des heures passées à leur adresser des messages, à "converser" avec le robot, puis à envoyer des lettres recommandées avec AR au siège allemand, rien n'y a fait et ils m'ont mis un huissier sur le dos. Le plus surprenant c'est qu'un premier conseiller humain" a fini par reconnaître une erreur de leur part, mais que les poursuites ont continué pendant encore trois mois. Évidemment ma carte a été bloquée, puis l'accès à mon compte également.
Après plusieurs mois et des dizaines de messages, de courriels et de courriers, j'ai enfin reçu des excuses officielles mais très succintes, prétextant une simple erreur de leur application. A ceci près qu'ils m'avaient prélevé des frais pour compte debiteur et que j'y ai vraiment passé des heures.
N26 PLUS JAMAIS !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?60
Publié le 12 novembre 2019 à 22h47 - #6Baptiste38

Depuis un voyage cet été au Royaume-Uni, je me sers de mon compte Revolut. Pour les règlements en devises étrangères, c'est le top ! Plus aucun frais, tout est très bien décrit. Du coup je me sers aussi de mon compte en France et j'aime bien les possibilités offertes par l'application.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?02
Publié le 12 novembre 2019 à 22h48 - #7Thierens02
  • Homme
  • 77100
  • 43 ans

Je suis client chez nickel depuis le début j'avoue que j'ai déjà eu des soucis avec eux suite à un avis tiers détenteur et après la saisie nickel ne voulait pas faire la main levée sur le compte alors que je venais à peine d'arriver à l'étranger pour mes vacances j'ai dû contacter le service client par téléphone à plusieurs reprises depuis l'étranger qui m'a coûter 250 euros hors forfait et chaque fois on me disait oui demain c'est bon vous pourriez retirer de l'argent et cela a duré près d'une semaine.
Sinon après ce mésaventure aucun soucis et je vous le dis pas de différence avec les banques classiques on a tous sauf les crédits ou découvert à moindre coût et d'ailleurs je ne vis pas à crédit et je me sens bien. Je conseille vraiment nickel.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?31
Publié le 13 novembre 2019 à 00h30 - #8PF

Bonjour
Je suis passé de la carte NICKEL à la NICKEL CHROME intéressante pour les voyages à l'étranger hors zone euro. Carte "gold" à 50 euros par an et les assurances qui suffisent pour voyager.. Bien moins cher que la Visa Premier de La Banque Postale. Je n'ai rencontré aucun problème ou dysfonctionnement aux USA et au Canada ni en Europe non euro (République Tchèque).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 13 novembre 2019 à 08h33 - #9THR

Problème avec BOURSORAMA ...
Obligé de déménager lors d'une tentative d'ouverture d'un compte, ils sont été INCAPABLES de comprendre !
Je n'ai JAMAIS reçu de moyen de paiement, jamais réussi à les joindre au TEL ...
Et ces CRÉTINS, sur un compte jamais démarré me réclame des frais de découvert !
Inconvénient avec ce type de banque et qu'il est IMPOSSIBLE d'avoir quelqu'un de compétent (voire intelligent !) en ligne ....

Trouvez-vous ce commentaire utile ?62
Publié le 13 novembre 2019 à 09h52 - #10Compte anonyme

OUI très bien comme nous

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 14 novembre 2019 à 12h21 - #11Dav

TransferWise est elle une neo-banque ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 14 novembre 2019 à 18h29 - #12pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 55 ans

@Thierens02 vous n'auriez jamais eu ce problème avec une vraie banque. chacun son métier. Nickel , c'est pour les pauvres interdits bancaires. Pour un client Normal, les banques en ligne font beaucoup mieux et le tout gratuitement.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?12
Publié le 14 novembre 2019 à 18h33 - #13pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 55 ans

@THR le problème dans ce cas, ce n'est pas Boursorama. Une ouverture de compte, ca dure 1 à 2 semaines maximum. ET une fois que le compte est ouvert et que vous avez reçu vos moyens de paiement à l'ancienne adresse, vous pouvez faire votre déménagement normalement sur le site.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?03
Publié le 15 novembre 2019 à 15h29 - #14marck35
  • Homme
  • Rennes
  • 30 ans

en réponse à la réflexion de PIPOU
Quelle tristesse et manque de discernement !!!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?31
Publié le 15 novembre 2019 à 15h38 - #15nono625
  • Homme
  • France
  • 58 ans

Pour ma part je reste à Boursorama. 0 blabla, 0 tracas comme dit la pub... Et maintenant on peut avoir du 0 frais hors €. Qui dit mieux à part fortuneo concurrent?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 15 novembre 2019 à 15h45 - #16Reine
  • Femme
  • 03000
  • 60 ans

Moi j'ai demandé pour ouvrir à Boursorama avant Nickel et ils m'ont refusé mes revenus n'étaient pas assez hauts

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 15 novembre 2019 à 16h53 - #17nono625
  • Homme
  • France
  • 58 ans

Oui et non. Tout dépend de la CB que l'on veut prendre. Avec Ultim en CB, seuls une mise de 500€ est demandé. Ensuite on peut avoir 0 on reste chez eux. C'est une carte à débit immédiat et on ne peux être à moins que zéro. Aucune cotisation et s'en servir 1x par mois sinon 15€/mois. Le compte chèque est gratuit et normal.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?21
Publié le 16 novembre 2019 à 14h15 - #18Rem
  • Homme

Si vous leur demandez leur avis, ils vont vous dire ce que vous voulez entendre....
Tout est super !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 16 novembre 2019 à 16h47 - #19pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 55 ans

Pour information, les tarifs évoluent aussi dans les banques en ligne alors renseignez vous. Chez Boursorama il n'y a plus de condition de revenu pour avoir une carte gratuite, un chéquier gratuit, aucun frais sur les retraits dans les distributeurs. Tout le contraire de "Compte Nickel". Alors oui, bien sûr vous n'aurez pas une Visa Premier, mais vous aurez une carte Visa Classique et vous serez dans une vraie banque.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 16 novembre 2019 à 18h39 - #20Rem
  • Homme

Une vraie banque... Ça gagne de l'argent... C'est pour ça que l'article m'avait bn intéressé... La sécurité c'est aussi d'avoir une banque avec une vraie assise financière... Comment elle font si elles proposent tout gratuit....?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 17 novembre 2019 à 09h25 - #21€nzo
  • Homme
  • Paris

Pour ce qui est la différence entre "vrai banque" et "neobanque", j'ai retenu ceci, d'après mon expérience: une néobanque pourra vous bloquer ou clôturer le compte sans préavis, une vraie banque pourra le clôturer aussi, mais aura toujours la politesse de vous prévenir. J'en ai fait les frais avec Morning, après seulement quelques semaines de test avec des petits virements et autres top-ups qui ne dépassaient pas les 20 euros, cette néobanque française a eu le culot de bloquer mon compte, sans prévenir et comme si c'était la chose la plus naturelle du monde, pour le simple fait que leur "système" avait détecté que je me trouvais à l'étranger! Je leur ai fait remarquer que les clients des néobanques utilisent souvent ces comptes pour des vancances à l'étranger et que de toute façon ils auraient pu me contacter avant de bloquer mon argent (même pas une soixantaine d'euros) pour vérification. J'ai bien sûr refusé de perdre mon temps à leur fournir la pléthore de documents qu'ils réclamaient (bulletins de paie, impôts, les raisons d'un virement de 20 euros, sic!!!, etc...). Je leur ai dit que jamais plus je ne leur confierais mon argent. J'ai demandé de clôturer immédiatement mon compte et me rendre les 2 sous qui y restaient. Morale de l'histoire: ne jamais faire confiance à une néobanque pour des gros montants, réception du salaire, etc..

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 22 novembre 2019 à 22h43 - #22Compte anonyme

la pire des neobanque c'est Orange Bank et Boursorama. Orange Bank augmente sa trésorerie en encaissant un chèque bancaire et le met en indisponibilité pour le bénéficiaire soi-disant qu'elle a demandé un avis de sort à la banque émettrice. Elle bloque donc la somme pendant 60 jours or l'argent est déjà débité du compte de l'émetteur. Normalement au bout de 14 jours aucune banque ne rejette un chèque déjà encaissé. Or Orange Bank refuse systématiquement de rendre l'argent déjà encaissé disponible sous prétexte qu'elle n'a reçu aucune réponse de l'autre banque. Or vous n'avez aucun moyen de vérifier ses dires. L'argent que vous attendez alimentera la trésorerie de Orange Bank pendant 60 jours ouvrés. Voici donc une Neobanque qui passe son temps à faire de la pub pour les pigeons. Quant à Boursorama, la clôture de votre compte sans préavis et sans explication est monnaie courante. Je préfère de loin REVOLUT qui m'a été d'une satisfaction totale : De l'Europe à l'Asie et de l'Amérique latine à l'Afrique. Le taux de change est impeccable et très satisfaisant. Voici mon expérience sur les neobanques. ORANGE BANK à fuir, Boursorama à ne même pas essayer.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 22 novembre 2019 à 22h55 - #23nono625
  • Homme
  • France
  • 58 ans

Bonsoir. Chez Boursorama depuis 2013, je n’ai jamais eu aucun souci. Les lézards dont vous parlez ne sont que pure fiction pour moi. A moins de réagir comme picsou...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 22 novembre 2019 à 23h03 - #24Compte anonyme

Réagir à 58 ans sans arguments ! Il faut vraiment oser rivaliser de la sorte.
Bonne continuation chez Boursorama. Je n’ai fait que partager mon expérience mais on découvre tous les jours de nouveaux lézards

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 23 novembre 2019 à 07h46 - #25Rem
  • Homme

Orange a bien raison de bloquer les remises de chèques pendant 60 jours... Avec toutes les escroqueries au chèque volé ou autre, c'est logique !
Puis allez faire encaisser un chèque chez N26, il savent faire ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 25 novembre 2019 à 14h33 - #26nono625
  • Homme
  • France
  • 58 ans

Quand on a des griefs contre sa banque, on éclaircit l’affaire. S’ils restent sourds on peut partir où l’herbe est plus verte. Si tout va bien pour vous tant mieux. Chez Boursorama tout va bien!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 3 décembre 2019 à 05h29 - #27Philippefrance7534210
  • Homme
  • Paris
  • 49 ans

Revolut véritable catastrophe en terme de service. Argent d un virement qui disparaît pendant plusieurs mois, pas de réponse , tchat indisponible ... sans compter que Revolut ne bénéficie pas du fond de garantie. En cas de faillite vous pouvez pleurer sur votre argent. A fuir Revolut

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11

Ajouter un commentaire