Crédit conso : comparatif des offres

Vous trouverez, sur cette page, les différentes offres de crédits personnels en vigueur actuellement, recensées auprès de nos partenaires.

Offres promotionnelles

Voir également : 

Relevé des taux de prêt personnel

Mensualités par établissementPrêt trésorerie
de 1.000 € sur 12 mois
Prêt électroménager
de 4.000 € sur 36 mois
Prêt travaux
de 7.000 € sur 48 mois
Prêt voiture neuve
de 18.000 € sur 60 mois

Le tableau ci-dessus présente plusieurs configurations d'emprunts dans les divers établissements de crédit dont nous suivons régulièrement l'offre commerciale. Chaque prêt personnel a été choisi pour être représentatif en fonction de différents objets de financement (prêt trésorerie, prêt électroménager, prêt travaux ou prêt véhicule d'occasion), d'un montant emprunté variant de 1.000 à 10.000 euros et d'une durée de remboursement comprise entre 1 an et 5 ans. Chaque cellule, à l'intersection d'un prêt et d'un établissement, donne le montant de la mensualité ainsi que le TAEG correspondant. Ces données sont des valeurs minimales pratiquées par chaque établissement et peuvent être majorées après étude de la situation personnelle de l’emprunteur. Les montants apparaissant en gras correspondent aux 3 offres les plus intéressantes en termes de TAEG.

Prêt personnel sans justificatif ou crédit affecté : quelles différences ?

Le crédit à la consommation permet d’emprunter de 200 euros à 75 000 euros sur une durée de remboursement supérieure à 3 mois. Il existe plusieurs types de crédit à la consommation. Les plus connus sont le prêt personnel, le crédit affecté et le crédit renouvelable.

Le crédit renouvelable prend la forme d’une réserve de trésorerie, facilement mobilisable une fois souscrit, dans laquelle il est possible de puiser au gré de ses besoins. La facilité d’utilisation, la reconstitution de la réserve au fil des remboursements ainsi que le taux d’intérêt appliqué, généralement proche de l’usure, font que le crédit renouvelable s’adresse aux bons gestionnaires. Les remboursements anticipés étant gratuits, il est préférable de se désendetter dès que possible, afin de limiter le coût de l’emprunt.

S’agissant du prêt personnel et du crédit affecté, ces deux types d'emprunt sont très proches. La seule différence concerne l’utilisation des fonds. Dans le premier cas, l’emprunteur n’a pas à justifier de l’usage de son prêt. C’est pourquoi on le qualifie aussi de crédit sans justificatif ou de crédit de trésorerie.

Quant au crédit affecté, que ce soit pour financer l'achat d'une auto, d'une moto ou de travaux, son octroi est conditionné à la délivrance d’une attestation sur l’usage des fonds (le plus souvent une facture). Conséquence de cette distinction, à montant et durée de remboursement égaux, les établissements de crédit proposent généralement des taux d’intérêt débiteur plus bas lorsque l’emprunteur justifie de l'utilisation du prêt. Selon les organismes de prêts, le prêt affecté permet le plus souvent d'emprunter un plus gros montant qu'un prêt personnel sans justificatif.

Quel financement utiliser selon ses besoins ?

AvantagesInconvénients
Découvert bancaire
  • Idéal pour faire face à un décalage de trésorerie de quelques jours
  • Coût abordable dans le cadre d'un découvert autorisé
  • Taux d'intérêt souvent élevé en cas de dépassement du découvert autorisé
  • Risque de se voir confisquer ses moyens de paiement en cas de non remboursement
Crédit renouvelable
  • Réserve d'argent facilement mobilisable une fois le crédit renouvelable souscrit
  • Remboursements anticipés gratuits
  • Taux d'intérêt élevé (proche de l'usure)
  • Réserve limitée à quelques milliers d'euros seulement
  • S'adresse aux bons gestionnaires
Prêt personnel
  • Emprunt possible jusqu'à 75 000 €
  • Amortissable sur une période longue
  • Mensualités adaptées aux revenus
  • Report de mensualités sans frais souvent proposé
  • Argent disponible au bout de plusieurs jours
  • Coût total élevé si crédit sur long terme
  • Remboursements anticipés parfois payants

Prêt conso : remboursement anticipé et assurance emprunteur

Bien que les remboursements par anticipation soient généralement permis et souvent gratuits, il peut arriver que le prêteur applique des pénalités. Autre facilité pouvant être obtenue : le report des mensualités. En cas de trou d’air dans ses finances, les établissements de crédit permettent souvent de décaler dans le temps quelques échéances.

Concernant l’assurance emprunteur, si celle-ci est toujours imposée dans le cas d’un prêt immobilier, elle est facultative pour un crédit à la consommation. Dans les faits, l'incitation est forte et elle est souvent recommandée par les organismes prêteurs qui mettent principalement en avant les garanties liées au décès et à l’invalidité.

Si l’emprunteur décide de souscrire une assurance, il peut choisir celle proposée par l’établissement de crédit ou la déléguer à un autre acteur du marché. Elément à prendre en compte lorsque l’on compare les offres commerciales, ces dernières ne prennent souvent pas en compte l’assurance-emprunteur dans les TAEG affichés.

Comment souscrire un crédit conso ?

Avant de signer une offre de prêt, il est primordial de se renseigner sur les conditions d’emprunt auxquelles vous pouvez prétendre. Cela passe par un état des lieux du marché et la comparaison des organismes de prêts. Pour autant, vous n'avez pas besoin de vous déplacer dans les agences de chaque organisme. Que ce soient Cofinoga, Carrefour Banque, Cetelem, Cofidis, Franfinance..., ils mettent à disposition des simulateurs en ligne. Ces derniers vous permettent de vérifier, en modulant essentiellement la durée d’emprunt, que le prêt sera financièrement soutenable. N’oubliez pas de faire également une demande à votre banque. Votre conseiller, connaissant vos éventuelles qualités de gestionnaire, sera peut-être plus à même de juger de votre capacité de remboursement.

Deuxième étape : la demande de crédit. Cette fois-ci, la simulation n’en est plus vraiment une ! Il faut remplir consciencieusement le questionnaire détaillé. Vous décrivez votre projet, vos revenus et votre situation personnelle : Êtes-vous propriétaire ? Avez-vous un co-emprunteur ? Avez-vous des enfants à charge ? Les organismes peuvent dès cette étape vous donner une réponse de principe. Celle-ci est toutefois conditionnée à l’adéquation des informations renseignées avec les pièces justificatives que vous devez envoyer ultérieurement. Dans la foulée, l'organisme édite un contrat de prêt.

Ensuite, vous devez lire attentivement le contrat et vous assurer que vous comprenez bien chaque paragraphe. Si c’est le cas, que ce soit en ligne ou par courrier postal, signez et renvoyez le contrat de prêt accompagné des pièces justificatives requises (carte d’identité, feuille de paie, avis d’imposition, RIB, devis en cas de prêt affecté…).

A partir de cette signature, vous disposez de 14 jours calendaires pour renoncer au crédit. Une fois ce délai de rétractation achevé – il peut être réduit sur demande - le montant du prêt est crédité sur votre compte. La mise à disposition des fonds se fait le plus souvent par virement bancaire.

Points d’attention et conseils avant de souscrire un crédit à la consommation

  • Pour choisir un financement :
    • Préférez le crédit à la consommation amortissable à un crédit renouvelable.
    • Préférez un crédit à la consommation plutôt qu'un compte courant à découvert.
    • Si vous remboursez déjà plusieurs crédits, pensez à restructurer vos crédits plutôt qu'en souscrire de nouveaux.
  • Profitez des offres promotionnelles avec discernement :
    • Avant de choisir un établissement de crédit, comparez les différentes offres (notamment sur cette page).
    • Respectez les conditions des offres promotionnelles (notamment sur le montant emprunté et la durée de remboursement) afin d'obtenir le meilleur taux.
  • Diminuez le coût de votre crédit conso :
    • Ne prenez l'assurance facultative que si cela s'avère absolument nécessaire.
    • Choisissez toujours la durée de remboursement la plus courte, compatible avec vos revenus.
    • Remboursez votre crédit au plus tôt, en augmentant les mensualités ou en effectuant des remboursements anticipés.

© cbanque.com 2016-2018 / FV / Données mises à jour le / Droits réservés