Prêt immobilier : 2013 s'achève avec des taux « nettement inférieurs à 4% » (Anil)

Prêt immobilier
© Karen Roach - Fotolia.com

Au 4e trimestre, les taux de crédit immobilier poursuivent leur « hausse modérée », selon l’Indicateur des taux de l’Anil publié hier. Parmi les huit établissements de crédit sondés, seuls La Banque Postale et la Caisse d’Epargne ont choisi de ne pas augmenter leurs taux fixes.

Chaque trimestre, l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement) publie son Indicateur des taux. L’agence compare les fourchettes des taux d’emprunt sur 15 ans, hors assurance, communiqués par huit banques (1).

Sur la base des données disponibles au 15 novembre, cet indicateur permet par exemple de décerner la palme du taux fixe le plus bas à La Banque Postale, avec 2,95%, et celle du plus haut à BNP Paribas, avec 4,60%. Mais l'indicateur montre aussi que La Banque Postale est l’établissement de crédit affichant la fourchette de taux la plus large au 4e trimestre. Car dans le même temps, elle est avec BNP Paribas et la Caisse d’Epargne l’une des trois seules banques à proposer des taux fixes à 15 ans dépassant le cap des 4%.

Indicateur Anil au 4e trimestre 2013

Evolution des taux de crédit immobilier 2013 2012 2011 2010 0% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 0% © cBanque Prêt à taux fixe tspan1 tspan2 tspan3 tspan4

Fourchette des taux de prêts immobiliers à taux fixe de 15 ans, relevés par l'Anil, sur un panel d'établissements de crédit. Voir l'indicateur détaillé.

« Un contexte marqué par la prudence et l'attentisme »

Selon l’Anil, ces taux relativement élevés font cependant figure d’exception. Dans la note accompagnant l’indicateur, l’agence annonce que « l’année 2013 devrait s’achever avec des taux nettement inférieurs à 4% ».

Dans le détail, au 4e trimestre, six des huit banques sondées affichent une hausse de leur barème. La Caisse d’Epargne a elle choisi de conserver la même fourchette qu’au 3e trimestre (3,30% - 4%) et La Banque Postale a très légèrement baissé ses taux fixes. Seuls trois établissements de crédit ont appliqué une hausse sensible en augmentant leurs taux de 0,30 point en 3 mois : le Crédit Foncier (3,10% - 3,55%), BNP Paribas (3,60% - 4,60%) et Cetelem (3,80% - 2,98%).

Cet indicateur confirme ainsi la thèse d’une hausse modérée jusqu’au début 2014. L’Anil estime cependant que si cette tendance apparaît favorable aux accédants, l'impact des taux bas sur le dynamisme du marché immobilier reste « limité », la faute à « un contexte marqué par la prudence et l'attentisme ».

(1) Crédit Foncier, Caisse d’Epargne, La Banque Postale, Crédit Mutuel, Crédit Agricole SA, BNP Paribas, LCL et Cetelem.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2013