Banque en ligne & compte joint

Ouvrir un compte joint dans une banque en ligne permet souvent d'obtenir deux cartes bancaires gratuites et des frais imbattables sur les opérations du quotidien. Voici les conditions pour y avoir accès.

Les conditions d'accès dans les principales banques en ligne

BanqueConditions d'accès au compte joint 

Pourquoi ouvrir un compte joint dans une banque en ligne ?

Un compte joint est un compte de dépôt sur lequel chacun des deux titulaires peut réaliser des opérations. L’ouverture de ce compte joint est évidemment possible pour un couple marié mais elle est également autorisée aux couples pacsés et aux personnes en union libre ou en concubinage.

Souvent surnommé de « compte commun » par opposition aux comptes individuels, le compte joint donne ainsi la liberté à un couple de gérer son argent comme il l'entend. Certains utiliseront ce compte commun, en priorité, pour l’ensemble des dépenses. D’autres, au contraire, limiteront son utilisation aux strictes dépenses communes que peuvent être le paiement du loyer, de l'électricité, de l'abonnement internet, des courses alimentaires ou les dépenses pour les enfants…

Dans la plupart des banques en ligne, vous pourrez obtenir gratuitement deux cartes bancaires internationales (voir les conditions d'éligibilité dans le tableau ci-dessus) et bénéficier de frais réduits sur les opérations du quotidien (absence de frais de tenue de compte, taux de découvert plus faibles, le plus souvent absence de commissions d’intervention). De plus, la souscription d'un premier compte permet généralement d'obtenir une prime financière de bienvenue.

La procédure d'ouverture d'un compte joint est semblable à celle d'un compte individuel. Ainsi, il vous sera demandé :

  • une ou plusieurs pièces d'identité (carte d'identité, passeport, quelquefois permis de conduire) de chacun des cotitulaires,
  • un justificatif de domicile (facture de fournisseur d'énergie, avis d'imposition),
  • un justificatif des revenus (bulletin de salaire, avis d'imposition),
  • le relevé d'identité bancaire actuel.

Comment fonctionne le compte-joint ?

Le fonctionnement d'un compte joint repose sur une confiance réciproque entre les cotitulaires. Chacun peut en effet effectuer des dépôts, des retraits, émettre ou encaisser des chèques, effectuer des virements ou autoriser des prélèvements...

L’utilisation d’un compte joint n’est pas sans danger. L'argent déposé est présumé appartenir aux deux détenteurs et en cas de dette, ou d'incidents de paiement, les deux titulaires sont solidairement responsables. Cela signifie que l'établissement bancaire peut se retourner contre l'un ou l'autre, même s'il n'est pas à l'origine de l'incident. Dans le pire des cas, en cas de chèque impayé, par exemple, les deux conjoints risquent une mise en interdiction bancaire de l'ensemble de leurs comptes, même personnels.

Avant d'en arriver à un grave incident de paiement ou en cas de séparation, plusieurs options s'offrent à vous en fonction de la situation :

  • Procéder, en accord avec l’autre cotitulaire, à la fermeture définitive du compte joint.
  • Demander individuellement (et en avertissant l'autre titulaire) la clôture du compte. Dans ce cas, le compte devient un compte individuel pour le titulaire restant et désormais seul responsable des opérations réalisées ultérieurement sur le compte.
  • Procéder à la désolidarisation du compte joint. Chaque acte de gestion nécessitera alors la signature des deux titulaires. Pour effectuer cette transformation, il faut notifier en recommandé la banque ainsi que l’autre partie.

Par défaut, le compte joint sera ouvert sous l'intitulé « Monsieur ou Madame » et dans ce cas, chacun peut disposer des moyens de paiement sans avoir besoin de l'autorisation de l'autre pour chaque dépense.

A l'inverse, avec un compte « Monsieur et Madame » ou en cas de compte joint désolidarisé, chacun des titulaires doit obtenir l'accord de l'autre pour réaliser un paiement. Ainsi les chèques doivent être signés par les deux conjoints.

© cbanque.com 2017 / Marie de Beaudrap - FV / Données mises à jour le / Droits réservés