fortuneo
BforBank

Découverts autorisés : que proposent les banques en ligne ?

Point d'interrogation et argent
© sasun Bughdaryan - Fotolia.com

Comment connaître à l’avance le montant de l’autorisation de découvert dont vous pourrez bénéficier en ouvrant un compte dans une banque en ligne ? Nous avons posé la question aux 7 principales enseignes françaises.

Ça y est, vous vous êtes décidé à passer à la banque en ligne ! Mais laquelle choisir ? Pas évident, à première vue, de distinguer les offres des 7 acteurs qui se partagent ce marché : la concurrence entre eux est suffisamment féroce pour aboutir à un quasi-alignement des tarifs et à un rapprochement progressif des offres…

L’autorisation de découvert peut constituer un axe de différenciation. Même lorsqu’on a à cœur de maintenir ses comptes dans le vert, il est en effet confortable, de savoir qu’une dépense imprévue ou qu’un dérapage ponctuel n’engendreront pas de cascade de frais : commissions d’intervention, agios, lettres d’information, etc. Un service utile, donc, sur lequel il existe de réelles différences de politique entre les enseignes, qui n’affichent pas non plus le même degré de transparence sur le sujet.

Des tarifs quasi-alignés sur le découvert

Si les banques en ligne se montrent plus ou moins généreuses et transparentes sur le découvert autorisé, leurs tarifs, en revanche, sont quasi-alignés. Le taux nominal annuel appliqué est de 7% chez Boursorama, Fortuneo et BforBank, et de 8% chez ING Direct, Orange Bank, Monabanq et Hello Bank. Seule cette dernière facture un minimum forfaitaire de 7 euros par trimestre, qui alourdit considérablement le recours, même ponctuel, au découvert autorisé.

Boursorama Banque : de 100 à 1 000 euros

Chez Boursorama Banque, leader du marché, le montant du découvert autorisé par défaut dépend de la carte bancaire obtenue, qui elle-même dépend du montant des revenus déclarés. Il sera ainsi de 100 euros pour les porteurs d’une carte Welcome accessible sans condition de revenus, de 500 euros avec une Visa Classic accessible à partir de 1 000 euros de rentrées mensuelles et de 1 000 euros avec une Visa Premier obtenue à partir de 1 800 euros.

Ce montant initial n’est pas négociable, mais il est révisable après un trimestre de fidélité à la banque. Boursorama est parfaitement transparente sur les critères utilisés : le montant du découvert autorisé ne peut dépasser 10% de l'épargne disponible du client ou 50% des mouvements créditeurs mensuels moyens sur son compte, hors virements internes, et dans la limite de 4 000 euros. Les clients peuvent modifier leur découvert autorisé de manière autonome, depuis leur espace bancaire en ligne ou sur mobile.

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : 100 euros avec une carte Welcome, 500 euros avec une Visa Classic, 1 000 euros avec une Visa Premier.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : revenus, flux créditeurs, avoirs disponibles.
  • Délais de révision : 3 mois après l’ouverture du compte.
  • Découvert maximum : 4 000 euros.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 7%.

Plus d'infos sur le compte bancaire Boursorama

ING Direct : de 0 à 2 000 euros

Seule enseigne à ne pas avoir donné suite à nos sollicitations, ING Direct a néanmoins le mérite de la transparence : l’essentiel des informations sur sa politique en matière de découvert est disponible sur son site vitrine.

Contrairement à Boursorama Banque, ING Direct ne distribue qu’un seul type de carte, une MasterCard Gold. Le montant du découvert autorisé accordé par défaut à l’ouverture du compte dépend donc des revenus déclarés : 0 euro en dessous de 1 200 euros, 500 euros entre 1 200 et 2 000 euros, 1 000 euros au-dessus. Autre critère possible : le montant de l’épargne déposée sur des livrets et/ou de l’assurance-vie : 400 euros en dessous de 5 000 euros, 1 000 euros au-dessus de 5 000 euros, 1 300 euros au-dessus de 10 000 euros et 2 000 euros au-dessus de 15 000 euros.

Ce sont également les revenus et les avoirs disponibles qui sont pris en compte pour les révisions de montant, possibles après 4 mois dans la banque. Cette révision peut se faire sans recours au service clients, d’un clic dans l’espace bancaire en ligne ou sur mobile.

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : revenus mensuels inférieurs à 1 200 euros : 0 euro ; entre 1 200 et 2 000 euros : 500 euros ; au-dessus de 2 000 euros : 1 000 euros.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : revenus, avoirs disponibles sur livrets ou assurance-vie.
  • Délais de révision : 4 mois après l’ouverture du compte.
  • Découvert maximum : 2 000 euros.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 8%.

Plus d'infos sur le compte bancaire ING Direct

Fortuneo : 200 euros

Fortuneo, 3e acteur de la banque en ligne en France, a une politique moins souple que Boursorama et ING Direct en matière de découvert. A l’ouverture du compte, tous les nouveaux clients, quel que soit leur profil, bénéficient d’un découvert autorisé de 200 euros. Un montant qu’on peut qualifier de « technique » : il permet par exemple d’éviter qu’un client disposant de 100 euros sur son compte et voulant acheter 50 euros de carburant à un automate, se voit refuser l’opération en raison du montant de la pré-autorisation de paiement - 150 euros par exemple - nécessaire dans ce cas de figure.

Par la suite, Fortuneo révise ce montant de découvert autorisé en fonction d’un critère unique : les revenus mensuels effectivement domiciliés. « Il faut simplement domicilier un revenu deux fois supérieur au découvert demandé », explique la communication de la filiale d’Arkéa. Exemple : « pour une demande de découvert de 500 euros, il est nécessaire de domicilier 1 000 euros sur son compte Fortuneo ».

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : 200 euros.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : revenus domiciliés.
  • Délais de révision : non communiqué (NC).
  • Découvert maximum : 2 000 euros.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 7%.

Plus d'infos sur le compte courant Fortuneo

Monabanq : de 0 à 500 euros

Chez Monabanq, pas de découvert autorisé à proprement parler, mais une « facilité de caisse », précise la communication de l’enseigne. Principale différence : le client ne peut pas rester en position débitrice au-delà de 30 jours, ce délai étant de trois mois pour le découvert bancaire traditionnel.

Le montant de la facilité de caisse accordée par défaut dépend du « profil du client », explique Monabanq sans plus de précisions : « Nous ne proposons pas de facilité de caisse à tous nos nouveaux clients », prévient-elle. Pour ceux qui l’obtiennent, son montant est de 250 ou de 500 euros. Il peut toutefois être négocié dès l’ouverture « dans certains cas », précise la filiale du Crédit Mutuel.

Ce montant est ensuite révisable à partir de 4 mois d’ancienneté dans la banque, en fonction du fonctionnement du compte, de l’épargne déposée, du niveau d’endettement mais surtout de l’alimentation du compte : pour personnaliser la facilité de caisse, Monabanq se basera en effet « sur le montant et la régularité des versements ».

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : 0, 250 ou 500 euros selon le profil du client.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : fonctionnement du compte, avoirs disponibles, endettement, alimentation du compte.
  • Délais de révision : 4 mois après l’ouverture du compte.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 8%.

Plus d'infos sur le compte Monabanq

Hello Bank : 250 euros

Comme Monabanq, Hello Bank accorde à ses nouveaux clients, non pas une autorisation de découvert, mais une facilité de caisse de 250 euros, qui leur permet de passer en position débitrice durant 15 jours par période de 30 jours consécutifs. Attention : l’utilisation, même ponctuelle, de ce service donne lieu à la facturation d’un minimum forfaitaire d’agios de 7 euros par trimestre.

La marque de BNP Paribas autorise la révision de cette facilité de caisse, en fonction de critères qu’elle ne détaille pas. Une opération qui n’est pas gratuite : dans ce cas de figure, Hello Bank prélève des frais de dossier annuels de 28 euros.

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : 250 euros.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : NC.
  • Délais de révision : NC.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 8% par an, avec minimum forfaitaire de 7 euros par trimestre.

Plus d'infos sur le compte Hello Bank

Orange Bank : selon le profil de risques

Difficile de savoir, avant d’ouvrir effectivement son compte chez Orange Bank, si on aura droit ou non à une autorisation de découvert. La banque mobile, en effet, n’en accorde pas à tous les nouveaux clients. Elle ne communique pas non plus les « critères de risque » qu’elle retient pour en déterminer le montant.

Non négociable à l’ouverture, le découvert peut toutefois évoluer par la suite, y compris pour les clients qui n’en ont pas obtenu initialement. Mais là encore, en fonction de critères qu’Orange Bank garde confidentiels.

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : selon le profil du client.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : NC.
  • Délais de révision : NC.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 8%.

Plus d'infos sur le compte Orange Bank

BforBank : 200 euros

Comme Fortuneo, BforBank accorde, par défaut, une autorisation de découvert « technique » de 200 euros, identique pour tous les nouveaux clients. Ce montant peut rapidement être personnalisé, « dans le mois qui suit la validation de l’ouverture du compte, en fonction du dossier client », explique la communication de la banque, sans plus de précisions.

En bref

  • Montant du découvert autorisé par défaut : 200 euros.
  • Montant révisable : oui.
  • Critères de révision du montant : NC.
  • Délais de révision : dans le mois qui suit l’ouverture du compte.
  • Coût du découvert autorisé : taux nominal annuel de 7%.

Plus d'infos sur le compte bancaire BforBank

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2018