BforBank

Carte bancaire : quels plafonds les banques en ligne appliquent-elles ?

Jeune femme retirant de l'argent à un DAB
© guruXOX - Fotolia.com

Pour comparer les banques en ligne entre elles, la première idée qui vient en tête est de regarder leurs tarifs. Une bonne pratique mais qui présente des limites : à l’exception de quelques lignes tarifaires, le prix des opérations courantes varie peu d'un enseigne à l'autre. En revanche, les plafonds cartes sont un réel facteur différenciant.

Au moment de passer à la caisse, vous sortez votre carte bancaire, tapez votre code, et là, voyez apparaître « paiement refusé » sur l’écran du terminal. Inquiet, vous consultez votre compte et constatez qu’il est suffisamment approvisionné. Qu’est-ce qui coince ? C’est sans doute un problème de plafond. En effet, l’usage de votre carte bancaire est encadré par votre banque qui limite le montant que vous pouvez dépenser ou retirer chaque mois ou chaque semaine.

Ces plafonds varient selon les établissements. Autrement dit, à carte de gamme équivalente (classique, Gold/Premier, Infinite...), vous serez capable de retirer, ou de dépenser, plus ou moins d'argent selon votre banque. Un élément différenciant à prendre en compte si vous avez décidé d’ouvrir un compte dans une banque en ligne. Car, côté tarifs, les enseignes sans agence sont très proches et plutôt transparentes, les plafonds cartes ne sont pas toujours faciles à trouver sur leurs sites. cBanque a donc interrogé les sept principaux acteurs du marché en France afin de mettre à plat les plafonds qu’ils proposent à l’ouverture du compte (1).

Plafond de paiement mensuel / sur 30 jours glissants
Carte classique
(Visa ou Mastercard)
Carte haut de gamme (Premier ou Gold)Carte Premium
(Infinite ou World Elite)
BforBank-1 200 ou 2 000 euros selon revenu10 000 euros
Boursorama Banque1 500 euros3 000 euros-
Fortuneo6 000 euros8 000 euros12 000 euros
Hello Bank1 200 euros3 000 eurosPersonnalisable
ING Direct-de 2 000 à 4 000 euros selon revenu et épargne-
Monabanqde 1 000 ou 2 500 euros selon revenude 1 000 ou 2 500 euros selon revenu-
Orange BankÀ partir de 1 000 euros--
Plafond de retrait par semaine / sur 7 jours glissants
Carte classique
(Visa ou Mastercard)
Carte haut de gamme (Premier ou Gold)Carte Premium
(Infinite ou World Elite)
BforBank-400 ou 700 euros selon revenu3 000 euros
Boursorama Banque310 euros920 euros-
Fortuneo500 euros1 000 euros1 600 euros
Hello Bank500 euros1 000 eurosPersonnalisable
ING Direct-de 500 à 800 euros selon revenu et épargne-
Monabanqde 300 à 600 euros selon revenude 300 à 600 euros selon revenu-
Orange BankÀ partir de 300 euros--

Orange Bank : des plafonds en fonction des revenus du client

La dernière arrivée sur le marché de la banque en ligne met notamment en avant sa carte bancaire, paramétrable et associée à un bouquet d’assurances au choix du client. S’agissant des plafonds cartes, Orange Bank fait aussi la part belle à la personnalisation. En effet, si la banque en ligne nous a indiqué appliquer un minimum de 300 euros par semaine pour les retraits et de 1 000 euros par mois pour les paiements, elle attribue, dans les faits, des plafonds en fonction « du niveau de revenu du client » et de ses « règles de risque internes ».

La banque d’Orange ne précise pas ses critères, mais nous a toutefois fourni quelques profils types. Ainsi, une personne gagnant de 1 200 à 2 000 euros mensuels pourra débourser 1 500 euros sur 30 jours et retirer pour l’équivalent de 600 euros sur 7 jours. Entre 2 000 et 3 000 euros, les plafonds de paiement et de retrait passent respectivement à 2 500 et 900 euros. Et, jusqu’à 4 000 euros de revenus par mois, seul le plafond d’achat est réévalué à 3 000 euros mensuels.

Ajustés au profil du client, ces maximums ne sont pas pour autant négociables à l’ouverture du compte. Mais rapidement, sans aucune condition d’ancienneté, le client peut demander leur relèvement sur son espace personnel. Il devra pour cela fournir un justificatif de revenus et donc montrer que sa situation financière a évolué depuis l’ouverture de son compte.

Les plafonds carte d'Orange Bank en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : revenus
  • Négociation possible à la souscription : non
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : non
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, sans condition d’ancienneté, mais conditionnée au niveau de revenus

Monabanq : des plafonds indépendants du type de carte

La banque en ligne du Crédit Mutuel-CM11 fait figure d’exception : les plafonds appliqués sont les mêmes, que le client opte pour une Visa Classic ou une Visa Premier. « Ce n’est pas la carte que vous choisissez qui compte, mais vos besoins, compte tenu de vos revenus », nous a indiqué Monabanq.

Concrètement, une personne gagnant moins de 1 000 euros par mois se verra attribuer un plafond d’achat de 1 000 euros par mois et un plafond de retraits de 300 euros par semaine. Entre 1 000 euros et 1 800 euros de revenus mensuels, les plafonds sont portés à respectivement 1 500 et 400 euros. Jusqu’à 3 000 euros de revenus, le client pourra dépenser 2 000 euros par mois avec sa carte et retirer 500 euros. Enfin, au-delà de 3 000 euros de revenus, les transactions seront refusées une fois dépassés 2 500 euros d’achat et 600 euros de retrait. Comparée à ses concurrentes, Monabanq applique donc des plafonds de retraits plus bas, ceux-ci se rapprochant de 1 000 euros avec une carte haut de gamme dans plusieurs enseignes.

Monabanq diffère aussi sur son processus de modification. Elle augmente « automatiquement, chaque trimestre, les plafonds sur une sélection de cartes, suivant un ensemble de critères », nous a-t-elle fait savoir. Le client, informé, peut toutefois revenir à ses anciens plafonds s’il le souhaite. La modification des plafonds peut également émaner du client, mais ce dernier doit atteindre 4 mois d’ancienneté et montrer patte blanche. Pour accepter la demande, Monabanq regarde le fonctionnement du compte, les avoirs disponibles, l’endettement du client, l’alimentation du compte, la régularité et le montant des versements.

Les plafonds carte de Monabanq en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : revenus
  • Négociation possible à la souscription : oui, dans « certains cas justifiés »
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : non
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, après 4 mois et étude de la situation du compte

ING Direct : le débit de la carte pris en compte

Tout comme Orange Bank et Monabanq, ING Direct tient compte des revenus du nouveau client pour déterminer les limites d’utilisation de la carte bancaire. Rappelons que la banque propose uniquement la carte Gold Mastercard.

Concrètement, une personne ouvrant un compte individuel et gagnant moins de 1 200 euros mensuels pourra dépenser 2 000 euros par mois et retirer 500 euros par semaine. En revanche, à partir de 2 000 euros les plafonds passent à 4 000 euros pour les paiements et 800 euros s’agissant des retraits.

Outre les ressources perçues, la banque en ligne peut aussi s’appuyer sur le niveau d’épargne du client si, au moment de l’ouverture du compte, celui-ci détient déjà des livrets d’épargne ou une assurance-vie chez ING Direct. Autre particularité de l’établissement, les plafonds les plus faibles - 2 000 euros d’achat et 500 euros de retrait – sont appliqués uniquement pour les Gold Mastercard à débit immédiat.

Comme Monabanq, c’est après 4 mois d’ancienneté que le client peut demander d’augmenter les plafonds de sa carte. « S’il est éligible à ces modifications alors il peut le faire en toute autonomie sur son espace client », nous a précisé ING Direct.

Les plafonds carte d'ING Direct en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : revenus, épargne, type de débit
  • Négociation possible à la souscription : non
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : non
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, après 4 mois, mais conditionnée à l’ancienneté, aux revenus versés sur le compte, aux incidents…

BforBank : un plafond spécifique pour les opérations à l’étranger

Concernant la Visa Premier, sa carte de base, BforBank applique des plafonds parmi les plus faibles. Au maximum, si le client touche plus de 2 500 euros par mois, il peut espérer à l’ouverture de son compte un plafond de paiement de 2 000 euros sur 30 jours, un montant maximum deux fois inférieur à celui appliqué par ING Direct. S’agissant des retraits, la banque en ligne du Crédit Agricole les plafonne à 700 euros par semaine maximum. Là encore, la banque se trouve dans la moyenne basse. Dans le détail, une personne gagnant moins de 2 500 euros mensuels est plafonnée à 1 200 euros de paiement par mois et 400 euros de retrait.

En revanche, s’agissant de la Visa Infinite – qui nécessite pour l’obtenir d’être client depuis au moins 6 mois – BforBank se montre plus généreuse : 10 000 euros de plafond paiement et 3 000 euros pour les retraits.

Particularité de la filiale du Crédit Agricole, elle applique des plafonds spécifiques pour les paiements à l’étranger. Par exemple pour la Visa Premier, la carte se bloque au-delà de 800 euros à 1 200 euros dépensés par mois, selon le revenu du client. Ces achats venant se soustraire au plafond total de la carte.

Comme ses concurrentes, les plafonds peuvent être modifiés depuis l’espace client. En cas de demande d’augmentation, une étude du dossier client est réalisée.

Les plafonds carte de BforBank en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : revenus, épargne
  • Négociation possible à la souscription : non
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : oui
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, après 1 mois et « étude du dossier client »

Boursorama : tous les nouveaux clients logés à la même enseigne

Les banques en ligne précédemment présentées différenciaient les plafonds selon le profil du client : ce n'est pas le cas chez Boursorama. Les plafonds de carte sont définis « en fonction du type de CB », nous a indiqué la banque. Cela donne 310 euros par semaine pour les retraits et 1 500 euros par mois pour les paiements avec la Visa Classic (hors Welcome), 920 euros et 3 000 euros avec la Visa Premier.

S’agissant des deux autres cartes proposées pour les particuliers, les plafonds par défaut sont plus faibles. Les mineurs au travers de l’offre Kador peuvent retirer 200 euros sur 7 jours glissants et payer 200 euros sur 30 jours glissants. Ces plafonds pouvant être réévalués par les parents. Quant à la carte à autorisation systématique de Welcome, l'offre d'entrée de gamme sans conditions de revenus, les retraits sont possibles jusqu’à 200 euros par semaine et les paiements jusqu'à 600 euros par mois.

Ces plafonds ne sont pas négociables à l’entrée en relation, mais ils peuvent être réévalués au bout de 3 mois suivant l’ouverture du compte. Les « flux créditeurs » et les « encours » dans la banque sont pris en compte par Boursorama… Le plafond maximum octroyé ne pouvant aller au-delà de 5 000 euros pour les paiements et 920 euros pour les retraits pour la Visa Classic et de respectivement 10 000 euros et 3 000 euros pour la Visa Premier.

Les plafonds carte de Boursorama en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : indépendant du profil client
  • Négociation possible à la souscription : non
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : non
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, après 3 mois selon flux créditeurs et encours

Fortuneo : des plafonds également « universels » et très généreux

Comme Boursorama, ni le salaire du nouveau client, ni son niveau d’épargne ne déterminent les plafonds pour Fortuneo. Seul le type de carte souscrite les fait varier. En optant pour une Mastercard classique, le client pourra payer jusqu’à 6 000 euros par mois et retirer 500 euros par semaine. Avec une Gold, les plafonds passent à 8 000 et 1 000 euros. Fortuneo se montre ainsi particulièrement généreuse concernant les limites de paiement et octroie les plafonds les plus élevés du marché.

« En quelques clics et gratuitement, il est possible de modifier ses plafonds de paiement et de retrait ainsi que la durée de déplafonnement souhaitée […] Pour les demandes d’augmentation de plafonds d’une durée supérieure à 1 mois, notre service clients vous apporte une réponse sous une semaine », a détaillé Fortuneo. La banque ayant toutefois précisé que, pour que la demande soit validée, il est nécessaire que le client dispose sur son compte ou sur des placements détenus chez Fortuneo au moins l’équivalent du plafond souhaité.

Les plafonds carte de Fortuneo en résumé

  • Critères d’octroi des plafonds par défaut : indépendant du profil client
  • Négociation possible à la souscription : non
  • Plafonds spécifiques en dehors de la zone euro : non
  • Augmentation permanente des plafonds : oui, après 6 mois depuis l’espace client en ligne ou sur l’application, conditionnée aux avoirs détenus

Augmenter ses plafonds : combien cela coûte ?

Généralement, une fois que le client montre patte blanche, il peut augmenter ses plafonds carte. Mais à quel prix ? Cela dépend de la façon dont le client le demande… En ligne ou depuis l’application de la banque, le changement des plafonds est gratuit alors qu’il en coûte souvent quelques euros en passant par l’intermédiaire d’un conseiller (3 euros chez BforBank par exemple).

Il est également possible de modifier temporairement ses plafonds, par exemple en cas d’une dépense importante ponctuelle ou en prévision de vacances à l’étranger. Pour ce type de déplafonnement, les banques en ligne sont moins strictes et les octroient plus rapidement et facilement. S’agissant du prix de ce plafond temporaire, là encore, réalisée seul, l’opération est gratuite. Mais via un conseiller, elle est souvent payante (5 euros chez Boursorama et Hello Bank par exemple).

(1) Nous traitons ici, sauf mention contraire, des plafonds appliqués par défaut par les banques en ligne, lors de l’ouverture d’un premier compte en banque individuel. En cas de compte joint, les plafonds carte peuvent varier. Toutes les banques ont répondu à nos sollicitations.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Septembre 2018

Commentaires

Publié le 28 septembre 2018 à 14h29 - #1Digiman
  • Homme
  • Paris
  • 33 ans

Pour les pros : manager.one, pas de plafond et cela me change la vie

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 30 septembre 2018 à 22h47 - #2Compte anonyme

Article intéressant mais les infos fournies sont incomplètes pour ING :
selon l'épargne, les plafonds CB peuvent aller jusqu'à 6000€ pour les paiements et 1200€ pour les retraits (voir leur site).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 1er octobre 2018 à 21h03 - #3caro

Je suis Bforbank Visa Premier, le plafond est 10000.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire