BforBank

Banque en ligne : des cartes bancaires gratuites... sous conditions

  • Par cBanque
carte bancaire cadenassée
© Annfoto - Fotolia.com

Délivrer des cartes bancaires gratuites à leurs clients est l'un des arguments martelés par les banques en ligne pour séduire de nouveaux clients. Mais pour profiter de cet avantage, le client doit d'abord remplir certaines conditions. Première partie de notre focus sur ces pratiques.

Depuis qu’elles proposent des comptes courants, les quatre principales banques en ligne du marché français, Boursorama, ING Direct, Monabanq et Fortunéo, misent sur leurs coûts attractifs pour concurrencer les réseaux des banques traditionnelles. Avec des slogans tels que « Arrêtez de banquer » ou « la Banque la moins chère », les banques en ligne jouent la surenchère du « moindre coût ». Entre matraquage publicitaire et classements tarifaires contradictoires (La Tribune a placé en décembre 2009 Fortunéo et Boursorama ex-aequo en terme de coût, 3 mois plus tard le magazine Capital a élu Boursorama, banque la moins chère seule sur la première marche), le particulier a parfois du mal à s’y retrouver.

Parmi les arguments récurrents pour attirer de nouveaux clients, les banques en ligne proposent des cartes bancaires gratuites. Dans leurs publicités, elles oublient toutefois de préciser que pour les obtenir, il est nécessaire de remplir certaines conditions. Le point sur les pratiques des banques en ligne en la matière.

Les conditions d’octroi de la carte : des clients sélectionnés

Les banques en ligne souhaitent élargir leur clientèle, mais cette ouverture reste limitée par les conditions d’octroi des cartes bancaires, qui imposent aux clients potentiels d’avoir un minimum de revenus. Ainsi, pour obtenir la carte bancaire basique chez Fortunéo, il faut justifier d’au moins 1.500 euros de revenus mensuels ou de 10.000 euros d’épargne à placer sur un livret d’épargne Fortunéo. Chez Boursorama, le minimum de revenus pour la carte bancaire classique est de 1.350 euros net de revenus par mois ou au moins 5.000 euros d’épargne dans la banque. Pour ING Direct, c’est l’ouverture du compte courant qui est soumise à conditions et donc indirectement l’accès à la carte bancaire. En effet, la banque impose, à l’ouverture du compte-courant, la domiciliation des revenus ou pour les non-salariés, le versement d’au moins 750 euros/mensuels.

Adoptant une stratégie différente, Monabanq fait payer les cartes bancaires à ses clients. Celles-ci coûtent entre 30 et 95 euros par an selon la gamme et le mode de débit choisis.

Que se passe t-il si l’on ne remplit pas les conditions d’octroi ?

Si le client ne remplit pas ces conditions, Fortuneo et Boursorama nous ont clairement spécifié qu’il ne pouvait obtenir de carte bancaire dans leur établissement. « L’une ou l’autre des conditions doit être remplie dans son intégralité », a indiqué Boursorama. Chez Fortunéo, l’octroi de la carte bancaire mais également l’ouverture de compte-courant, sont soumises à ces conditions d’octroi : « le client doit remplir les conditions pour ouvrir un compte bancaire et obtenir une carte bancaire ». Même schéma pour ING Direct puisque le client bénéficie de la carte bancaire gratuite à l’ouverture de son compte courant, ouverture possible, uniquement si le compte est alimenté par la domiciliation de ses revenus.

Que se passe t-il si le client qui remplissait les conditions d’octroi au départ ne les remplit plus par la suite ?

Après avoir ouvert un compte courant et obtenu une carte bancaire gratuite, un client, qui remplissait les conditions d’octroi, voit ses revenus baisser et ne remplit plus ces conditions. Peut-il continuer à utiliser son compte-courant ? Doit-il alors payer la carte bancaire ? Fortunéo, Boursorama et ING Direct, nous ont assuré que ce changement de situation financière ne remettait en cause, ni l’utilisation du compte-courant, ni la possession de la carte, ni la gratuité de celle-ci.

« Il n’y a pas de contrôle à posteriori ou d’actualisation des conditions d’octroi lors du cycle de vie du client », a affirmé Boursorama. Même type de réponse chez Fortunéo : « Lorsqu’un client qui remplissait les conditions d’octroi au moment de l’ouverture de compte-courant ne les remplit plus par la suite, il garde son compte courant et peut continuer à utiliser sa carte bancaire gratuitement ». Idem pour ING Direct qui a indiqué que même si le client ne disposait plus par la suite des fonds nécessaires à l’octroi de la carte bancaire et à l’ouverture du compte-courant, il pouvait continuer à utiliser la carte bancaire gratuitement, cela ne constituant pas un obstacle à son renouvellement.

Reste que les banques en ligne, tout comme les banques traditionnelles, sont libres dans la gestion de leur relation avec leurs clients et peuvent y mettre fin. De plus, elles se réservent le droit d’accepter ou non un client et ce, même si celui-ci remplit les conditions d’octroi.

Voir notre relevé des conditions tarifaires des cartes bancaires des banques en ligne.

Partager cet article :
Par la rédaction

© cbanque.com / Gwenael Cohignac / Mai 2010