psa
BforBank

Frais bancaires à l'étranger : quelles sont les banques les moins chères ?

Un passeport et une carte bancaire
© philippe Devanne - Fotolia.com

Vous les attendiez avec impatience. Les voilà arrivées : les vacances ! Au programme cet été, une escapade à l'étranger. Mais avant de boucler vos valises, n’oubliez pas de consulter les tarifs appliqués par votre banque sur les opérations en devises. Ils pourraient bien vous faire tressaillir… D’après notre étude, ces frais peuvent varier de 15 à 80 euros, selon les banques, pour 750 euros dépensés en devises. Nos conseils pour limiter la facture.

Vos valises sont bouclées. Vous avez bien pensé à couper l’eau et l’électricité. Et vos charmants voisins ont accepté d’arroser votre ficus. Vous voilà prêts à décoller pour votre destination estivale, à un élément près : vous n’avez pas pris le temps de vous pencher sur les frais, qui sont prélevés par votre banque, sur les paiements et retraits à l’étranger.

Si vous partez en Europe, ce n’est pas trop grave… les prix étant les mêmes qu’en France. En revanche, en dehors de la zone euro, les commissions appliquées sur les opérations par carte grimpent rapidement. Elles varient selon les banques, vous vous en doutez probablement. Mais elles varient également selon que vous retiriez de l'argent au distributeur ou que vous payiez par carte.

Pour se rendre compte de ces différences, cBanque a calculé ce que coûte en commissions une semaine de vacances aux Etats-Unis à un couple au budget serré (1). Il dispose d’une carte bancaire classique (Visa ou Mastercard) et va dépenser l’équivalent de 750 euros sur place (hors billets d’avion et hébergement réglés en amont). Deux scénarios de dépenses ont été retenus :

  • Premier scénario (S1) : le couple n’aime pas avoir de l'argent liquide sur lui. Il préfère payer par carte bancaire, mais effectue quand même de petits retraits au fur et à mesure de ses besoins. Durant son séjour, il effectue 9 paiements et 6 retraits équivalent à 50 euros chacun.
  • Deuxième scénario (S2) : le couple limite le nombre de paiements par carte, préfère payer en liquide et, pour ce faire, effectue de gros retraits aux distributeurs. Il effectue ainsi durant sa semaine de vacances 3 paiements de l’équivalent de 50 euros et 3 retraits de 200 euros.

Les commissions varient de 1 à 5 selon les banques

Premier constat, en fonction de l’établissement bancaire, les vacanciers ne sont pas tous logés à la même enseigne. En effet, le couple adoptant le scénario S1 va se voir appliquer en moyenne 40 euros de frais bancaires, soit 5% du budget qu’il s’est fixé pour les dépenses sur place. C’est déjà important. Mais, en fonction de l’établissement dans lequel il détient son compte, la facture sera très différente. Les banques en ligne lui retiendront environ 15 euros de frais quand certaines banques traditionnelles lui prélèveront plus de 50 euros : 50,25 euros pour LCL ou 58,65 euros dans les établissements du groupe Crédit du Nord. La banque la plus onéreuse est sans conteste la BPE, la banque privée de la Banque Postale, qui va appliquer près de 82 euros de commissions à notre couple de vacanciers, soit 11% de son budget.

Type d'établissementScénario 1 : 9 paiements à 50 € + 6 retraits à 50 €
Banques en lignede 14,55 € à 15,00 €
Banques régionalesde 38,15 € à 58,65 €
Grands réseaux nationauxde 37,05 € à 50,25 €

A l’étranger également, les banques en ligne se distinguent donc par des frais plus compétitifs. En effet, alors que les banques traditionnelles appliquent le plus souvent sur les opérations en devises une commission d'un montant fixe et une commission proportionnelle, les établissements à distance ne prélèvent que la seconde. Et cette commission proportionnelle au montant dépensé est souvent moindre que celle des établissements avec agences. Par exemple, Boursorama et Fortuneo appliquent 1,94% de frais sur les paiements et retraits quand BNP Paribas applique 2,90% de commission à laquelle il faut rajouter des frais fixes de 3 euros pour les retraits et de 0,90 euro pour les paiements par carte.

Orange Bank casse les prix cet été

La banque mobile de l’opérateur téléphonique a annoncé qu’elle n’applique pas de commission sur les paiements et retraits en devises pendant les mois de juillet et août 2018. Seuls les frais de change et les éventuelles surchages locales, prélevées par la banque propriétaire du distributeur automatique, sont à la charge des clients d’Orange Bank.

Autre conséquence du mode de facturation des banques en ligne, les frais ne varient pas en fonction du nombre d’opérations effectuées. Que vous réalisiez un retrait de 100 euros ou 2 paiements de 50 euros, le montant prélevé par Hello Bank, BforBank et autre Boursorama restera identique : de 1,94 à 2 euros selon le cas. Les clients des banques en ligne n’ont donc pas besoin d’optimiser leurs opérations en devises. En revanche, ceux détenant un compte dans une banque traditionnelle doivent y prêter attention.

Optimiser ses frais bancaires à l’étranger sans changer de banque

Bonne nouvelle, il est possible de limiter les commissions sur les opérations hors zone euro sans changer de banque. Pour ce faire, il faut éviter de multiplier les paiements et les retraits. En effet, pour un même montant dépensé, le couple adoptant le comportement S2 se verra facturer en moyenne 29 euros de commissions (contre 40 euros si le couple adopte le comportement S1). Son secret : en faisant de gros retraits, il amortit la commission fixe sur des sommes plus importantes. Cette stratégie peut même permettre, aux clients de certaines banques traditionnelles, de payer moins de frais que ceux des banques en ligne. Ainsi, avec 12,75 euros facturés, le Crédit Agricole Ile-de-France devient plus économique que Boursorama ou Fortuneo (14,55 euros).

Outre les commissions, la facturation des opérations en devises comporte parfois d’autres subtilités : quelques banques fixent un plancher ou un plafond aux frais par opération. Le Crédit Mutuel Maine Anjou Basse Normandie facture ainsi 2% + 3,12 euros un retrait et applique aussi un maximum de 7,40 euros. Résultat, au-delà de 215 euros retirés, les opérations sont facturées au plafond. Et donc, en retirant des montants supérieurs vous réduisez proportionnellement les commissions payées.

Le tableau ci-dessous synthétise l'économie possible suivant le scénario utilisé.

BanqueScénario 1*Scénario 2*Économie possible
Boursorama Banque14,55 €14,55 €0 €
Fortuneo14,55 €14,55 €0 €
BforBank14,64 €14,64 €0 €
Hello Bank15,00 €15,00 €0 €
ING Direct15,00 €15,00 €0 €
Monabanq15,00 €15,00 €0 €
La Banque Postale37,05 €27,15 €9,90 €
Moyenne Crédit Agricole39,86 €27,32 €12,54 €
Moyenne Crédit du Nord58,65 €39,15 €19,50 €
Moyenne Banque Populaire38,15 €28,96 €9,19 €
Moyenne Caisse d'Epargne40,75 €30,98 €9,77 €
Moyenne Crédit Mutuel40,98 €29,10 €11,88 €
CIC42,45 €31,65 €10,80 €
Société Générale47,25 €32,25 €15,00 €
BNP Paribas47,85 €33,45 €14,40 €
LCL50,25 €33,99 €16,26 €
* Scenario 1 : 9 paiements à 50 € + 6 retraits à 50 € - Scenario 2 : 3 paiements à 50 € + 3 retraits à 200 €

Il est donc important, en amont d’un séjour en dehors de la zone euro de jeter un œil sur la brochure tarifaire de votre banque. Quelles commissions prélève-t-elle ? Applique-t-elle à la fois des frais fixes et variables ? Plafonne-t-elle les frais par opération ? Voire, commercialise-t-elle des offres spécifiques pour les globe-trotters ?

En résumé

Pour optimiser ses frais bancaires à l’étranger sans changer de banque, il faut :

  • Privilégier le paiement par carte, les commissions fixes étant généralement plus basses que lors des retraits.
  • Effectuer peu de retraits mais de montants importants.
  • Veiller à ne retirer que ce dont vous avez besoin, afin de ne pas payer, à nouveau, des frais de change lorsque vous convertirez vos devises restantes en euros.
  • Faire attention aux surchages locales prélevées par les banques qui exploitent les automates à l’étranger. Si possible, lorsqu’elles indiquent les commissions, comparez-les et choisissez l'établissement le moins onéreux.

Adapter son offre bancaire : cartes, options et néobanques

Si vous anticipez, il peut également s’avérer judicieux d’adapter ses services bancaires lorsque que vous voyagez à l’étranger. Certaines banques proposent en effet des offres dédiées, à l’image de la Caisse d’Epargne et son Option internationale. Dans sa formule « voyage » à 4 euros mensuels, la banque intègre 3 retraits et 10 paiements hors zone euro. Et cette option ne nécessite qu’un engagement sur un mois ! Autre exemple : le Compte Tout Compris Premium de Monabanq, la banque en ligne du Crédit Mutuel. Ce package, facturé 6 euros par mois avec une Visa Classic, comprend 50 paiements et 25 retraits en devises par an.

Autre solution pour les personnes ayant la fibre digitale : ouvrir un compte dans une néobanque. Les N26, Compte-Nickel, Revolut et autres C-Zam proposent des comptes de paiement peu onéreux et notamment en dehors de la zone euro, qui se gèrent depuis son smartphone. Parmi les plus connues, Revolut et N26 ciblent d'ailleurs en priorité les globe-trotters. Avec son offre gratuite, la première n’applique ainsi pas de frais sur les opérations en devises en-deçà de 6 000 euros par mois. Les retraits gratuits sont eux limités à 200 euros par mois. Quant à N26, les paiements en devises sont gratuits et les retraits facturés 1,7%.

Plus d'info sur Revolut ou N26

Par ailleurs, si vous avez décidé de prolonger vos vacances ou si vous vous rendez fréquemment en dehors de la zone euro, il peut être économique de changer de carte bancaire et d’opter pour une Visa Infinite ou une World Elite Mastercard. En effet, certaines banques - comme le Crédit Agricole Ile de France ou les Crédits Mutuels de Bretagne, de Massif Central et du Sud-Ouest - ne facturent pas de frais aux porteurs de cartes très haut de gamme.

Meilleurebanque lance son simulateur de frais à l'étranger

Meilleurebanque, le comparateur de tarifs bancaires de Meilleurtaux, a lancé le 9 juillet dernier un simulateur dédié aux frais bancaires à l’étranger. En fonction du pays de destination, de la carte bancaire, des retraits et des paiements envisagés, il estime les commissions facturées par votre banque.

(1) Ces tableaux comparatifs prennent en compte les commissions sur les paiements et les retraits aux distributeurs automatiques de billets, facturées par votre banque en dehors de la zone euro. Les tarifs sont valables au 1er juillet 2018. Ces chiffres ne prennent pas en compte les frais de change ni les éventuelles surchages locales liées à l’usage de certains distributeurs automatiques. Ces tarifs sont extraits de nos comparateurs portant sur quelque 130 banques.

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Juillet 2018

Commentaires

Publié le 13 juillet 2018 à 12h01 - #1benvinc

Rien sur Ditto Bank ???

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 13 juillet 2018 à 13h49 - #2MOUNAB
  • Femme
  • PONTCHATEAU
  • 68 ans

Que pense-vous de REVOLUT ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 13 juillet 2018 à 14h00 - #3lucette

Bonjour
il serait intéressant de présenter l option internationale de la SG qui peut vous permettre de faire des retraits et des paiements sans frais

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11

Ajouter un commentaire