Hello Bank!

Carte bancaire : le sans contact généralisé d'ici fin 2017

Paiement sans contact
© ldprod - Fotolia.com

Le groupement CB, gestionnaire du réseau français de paiement par carte, estime que le sans contact sera généralisé à l’ensemble du parc de cartes bancaires d’ici la fin de l’année 2017. Soit 5 ans après son lancement.

De la fin 2012 à la fin 2015, le nombre de cartes équipées est passé de 16% à plus de 65% du parc. « A ce rythme d’ici fin 2017, la quasi totalité du parc de cartes CB (1) sera dotée de la technologie sans contact, soit 5 ans après le lancement de l’initiative », annonce le groupement. Cinq ans, « c’est le temps moyen nécessaire en monétique pour déployer une innovation quelle qu’elle soit, le challenge consistant, dans le cadre du sans contact, à équiper à la fois les porteurs de cartes et les commerçants de terminaux compatibles sans contact », développe CB dans le dossier de presse distribué à l’occasion des 4 ans du sans contact.

C’est en effet en 2012 que cette fonctionnalité, qui s’appuie sur la technologie NFC (pour Near Field Communication, communication de proximité) a commencé à être déployée. Depuis cette date, le nombre de transactions sans contact annuelles a été multiplié par 200, passant de 1,17 à 234,77 millions. « Aujourd’hui, à chaque seconde qui passe, ce sont plus de 12 transactions en moyenne qui sont réalisées », note CB. La progression est spectaculaire, mais le sans contact reste encore très minoritaire : il ne représentait fin 2015 que 6,5% des paiements par carte de moins de 20 euros.

Une nouvelle signalétique en mai

Les commerçants, en effet, sont encore très loin d’être aussi bien équipés que les consommateurs. Sur l’ensemble des points de vente susceptibles de recevoir des paiements inférieurs à 20 euros (1,36 million selon CB), seuls 355.000 disposent d’un terminal de paiement compatible, un chiffre qui progresse de 100.000 par an environ. Les commerces qui enregistrent le plus de paiement sans contact sont les supermarchés et épiceries (près de 34 millions en 2015), devant la restauration rapide (32,8 millions) et les boulangeries (30,4 millions). Hors du secteur alimentaire, ce sont les librairies qui dominent (10,7 millions), devant les pharmacies (9 millions) et les bureaux de tabac (8,1 millions).

En 4 ans, le montant du panier moyen réglé sans contact a eu tendance à baisser, de 11,46 euros en moyenne en 2012 à 10,67 euros en 2015. « C’est le signe que les Français préfèrent de plus en plus payer leurs petits achats du quotidien avec une carte », croit savoir CB, « et que les commerçants sont de plus en plus nombreux à accepter la carte bancaire sans minimum d’encaissement ». Pour encourager cette évolution, CB va déployer au mois de mai une nouvelle signalétique destinée à mettre en valeur les points de vente acceptant les cartes dès le premier euro.

La suite ? Le paiement mobile

Le groupement attend aussi beaucoup du paiement par smartphone, déjà déployé en France par Orange et prochainement par Apple et Samsung. Les terminaux de paiement équipés pour recevoir des paiements sans contact par carte sont en effet compatibles avec les mobiles équipés de puces NFC. « (…) Le mobile permettant des achats unitaires plus élevés, jusqu’à 300 euros », CB espère prochainement convaincre « les commerces ayant des paniers plus élevés [que 20 euros] comme l’habillement, les bijouteries, les agences de voyage » de s’équiper à leur tour.

(1) Les cartes CB représentent environ 80% des cartes en circulation en France.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mars 2016