BforBank

Le Crédit Coopératif veut 4 fois plus de clients particuliers

Logo Crédit Coopératif
DR

Le Crédit Coopératif veut passer la barre des 500 000 clients particuliers actifs en 2025, une clientèle sur laquelle l’enseigne va mettre l’accent dès 2019.

Au 31 décembre 2018, le Crédit Coopératif revendique très exactement 443 889 clients. Mais ce chiffrage, livré hier par le Crédit Coopératif à l’occasion de ses résultats annuels, englobe la banque spécialisée BTP Banque, les clients personnes morales, ainsi que les nombreux comptes de majeurs protégés, souscrits dans le cadre d’une tutelle ou d'une curatelle. Le Crédit Coopératif compte donc à ce jour 220 000 clients particuliers « affinitaires », c’est-à-dire hors majeurs protégés, dont 120 000 clients particuliers catégorisés comme « actifs » et qui donc utilisent régulièrement leur compte bancaire. C’est cette clientèle, celle des particuliers « affinitaires » actifs, que le Crédit Coopératif veut développer, pour atteindre le cap des 500 000 en 2025. Bref : plus que quadrupler le nombre de clients bancaires actifs en 6 ans !

Cet objectif fait partie du nouveau plan stratégique de la filiale de BPCE, « Les nouvelles frontières 2025 », lancé en cette année 2019. Avec trois axes principaux : devenir « leader dans le secteur de l’économie sociale et solidaire », « accroître le fonds de commerce des entreprises » et « développer plus rapidement la relation bancaire avec les particuliers affinitaires ». « Le grand enjeu pour nous est désormais de nous imposer aussi comme une banque de particuliers », confirme ainsi Christine Jacglin, directrice générale du Crédit Coopératif, dans Les Echos. Pour cela, le Crédit Coopératif compte se différencier par une tarification modérée pour les personnes fragiles, ainsi que sur les frais de découvert : les commissions d’intervention doivent ainsi être réduites au 1er avril prochain.

Sur l’année 2018, le Crédit Coopératif affiche un produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d’affaires pour les banques) en baisse de 8,1%, à 395 millions d’euros. Les encours de crédits sont eux en progression, de 8%, à 12,2 milliards d’euros, et la collecte d’épargne est globalement stable, à 2,9 milliards d’euros.

Lire aussi : Frais bancaires : le Crédit Coopératif veut « être au juste prix »

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mars 2019

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire