BforBank

Banque : faut-il ouvrir un compte joint et à quel prix ?

Un couple remplissant un formulaire sur ordinateur
© goodluz - Fotolia.com

Exit le bouquet de fleurs, la boîte de chocolats ou encore les bijoux, so old school ! Cette année pour la Saint-Valentin, surprenez votre moitié en lui proposant de faire compte bancaire commun. Un présent bien plus engageant qu’un dîner aux chandelles mais qui, selon la banque choisie, peut vous coûter beaucoup moins cher.

Lorsqu’un couple emménage sous le même toit, la question de l’ouverture d’un compte joint s’invite rapidement dans les discussions, surtout quand vient le moment de faire le point sur les dépenses du mois écoulé. En effet, le compte joint – aussi appelé compte commun - permet de partager plus facilement les dépenses au sein du ménage.

Celui-ci s’ouvre comme un compte individuel. Il ne nécessite ni d’être mariés ou pacsés, deux concubins peuvent tout à fait ouvrir un compte à leurs deux noms. Car, effectivement, ce qui distingue un compte joint d’un compte individuel, c’est uniquement le fait qu’il soit rattaché à plusieurs détenteurs. En général, ils sont au nombre de deux. Mais en pratique, rien n’empêche d’ouvrir un compte commun à trois, quatre ou cinq co-titulaires et ce, sans qu’aucun n’ait de lien de parenté entre eux. Ces comptes à détenteurs multiples peuvent en effet rendre bien des services en cas de collocations étudiantes notamment...

Un sénior sur 2 n’a qu’un compte commun

Mais revenons-en aux couples. Qui dit co-titulaire, dit gestion du compte à deux ! En d’autres termes, chaque partenaire peut initier des opérations (paiements, virements, mises en place de prélèvement, retraits et dépôts…) sans obtenir l’accord de l’autre.

La carte bancaire reste en revanche personnelle. Etant nominative, elle ne peut, en théorie, n’être utilisée que par la personne qui a son nom gravé dessus. Toutefois, en pratique, comme l’explique Claire Destombes, chef de projet marketing au Crédit Agricole Ile de France, il est fréquent que les couples ne disposent que d’une seule carte sur leur compte commun, qu’ils partagent vraisemblablement. « Sur le compte joint, la tendance est davantage à avoir une seule carte bancaire. La proportion de couples ayant deux cartes rattachées est plus faible », note-t-elle.

Les usages du compte joint varient toutefois selon l’âge de la clientèle. « Il est assez courant chez nos clients un peu plus séniors de détenir uniquement un compte joint avec parfois une seule carte bancaire pour deux. Chez les générations plus récentes, il est plus répandu que le couple dispose d'un compte commun pour gérer les dépenses du quotidien et de deux comptes individuels pour les dépenses personnelles », constate Claire Destombes. Une tendance que corrobore un récent sondage commandé par le courtier Meilleurtaux. 40% des couples âgés de 30 ans ne disposent ainsi que d’un unique compte joint, contre 55% chez les plus de 55 ans (1).

Voir également : Un Français sur 2 préfère cumuler compte personnel et joint

Atouts et inconvénients du compte joint

Le compte joint est avant tout plébiscité pour sa praticité quand il s’agit de gérer les charges du quotidien comme régler les dépenses alimentaires, les factures d’énergie ou les loyers. « Il a avant tout une utilité de partage des frais du quotidien ainsi que pour le paiement de dettes communes ou contractées ensemble tels qu’un crédit immobilier ou consommation ou encore des prélèvements d’impôts (Taxe d’habitation, taxe foncière….) », expose de son côté Laurent Monet, responsable marketing de la banque de détail chez BNP Paribas.

Un compte-joint s’ouvre d'ailleurs souvent à l’occasion d’un crédit immobilier. Les banques exigeant de prélever les mensualités sur un compte détenu chez elles, son ouverture est alors proposée aux co-emprunteurs. Claire Destombes du Crédit Agricole Ile de France nuance toutefois ce propos en expliquant que seule la détention d’un compte – qu’il soit joint ou individuel – est demandée, tout en ajoutant que « le crédit immobilier est une démarche souvent entreprise à deux. C'est pour nous l'occasion que le couple devienne tous deux clients de la banque au quotidien ».

Pour Laurent Monet de BNP Paribas, il reste néanmoins possible de gérer un budget commun sans passer par un compte joint. Même s’il concède que la tâche est plus ardue : « au quotidien, il parait plus simple de verser chaque mois une somme correspondant au besoin du couple et de pointer sur un relevé unique plutôt que de le faire sur au moins deux relevés différents », illustre-t-il.

En revanche, faire compte commun n’est pas toujours sans risque pour les finances de chacun. Les deux titulaires sont en effet responsables des mouvements sur le compte. Autrement dit, en cas de compte à découvert ou d’incidents de paiement, les deux sont solidaires et pourront donc être mis à contribution pour éponger la dette. « Avoir un compte joint implique une responsabilité commune des co-titulaires notamment dans le règlement des chèques émis sur ce compte par exemple », met en garde le responsable marketing de BNP Paribas. « De ce fait, le compte joint est très fortement répandu dans la forme ou les co-titulaires sont juridiquement liés (pacs, mariage….) et beaucoup moins lorsque les co-titulaires sont moins engagés juridiquement », ajoute-t-il. Mieux vaut donc garder un œil sur le solde du compte afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Lire aussi : Argent du couple : comment partager les dépenses sans compte joint ?

Une seconde carte bancaire à moitié prix

Autre atout, en dehors des dérapages budgétaires, le compte joint avec deux cartes bancaires s’avère généralement moins onéreux que deux comptes individuels. Conscientes d’attirer ainsi deux clients pour le prix d’un, les banques concoctent des offres promotionnelles pour les couples. Elles peuvent prendre la forme d’un deuxième package à -50%. Mais le plus fréquemment, les enseignes font payer la seconde carte, rattachée au même compte, à moitié prix. Bémol, cette réduction ne s’applique quasi-systématiquement qu’à la carte la moins chère… La première se voyant appliquer un tarif normal.

Quelques exceptions existent toutefois, dont le Crédit Agricole Ile de France. Il propose une ristourne de 50% sur toutes les cartes souscrites par le couple, qu’elles soient prises dans le cadre d’un compte joint comme adossées à leur compte individuel respectif. « A la différence de la plupart des établissements, la réduction est appliquée sur toutes les cartes, que le client choisisse une Mastercard classique, une carte Gold ou bien une World Elite. Très souvent, chez nos concurrents, la réduction n'est valable que sur une seule carte et la moins chère des deux », se félicite ainsi Claire Destombes.

Un compte commun, avec deux cartes, peut se révéler encore moins onéreux, voire totalement gratuit. Comment ? En ouvrant son compte joint dans une banque en ligne. Mais, cette option n’est accessible qu’aux couples respectant les conditions d’éligibilité, par exemple gagner au minimum 2 000 euros de revenus mensuels chez Boursorama, Hello Bank et BforBank.

Les réductions des banques traditionnelles pour les couples
BanqueOffres groupées de servicesCartes bancaires
La Banque Postale Seconde carte bancaire à moitié prix (hors Visa Infinite)
BNP ParibasSeconde carte à moitié prix dans Esprit LibreSeconde carte fonctionnant sur le même compte à moitié prix
Société GénéraleDeuxième formule Sobrio détenue sur le même compte à moitié prix
Crédit Agricole Ile de France Toutes les cartes du couple à moitié prix, aussi bien celles détenues sur un compte joint que sur un compte individuel
Caisse d'Epargne Rhônes AlpesDeuxième bouquet Liberté à moitié prix. Réduction valable sur les formules avec une carte de même niveau ou d'une gamme inférieurSeconde carte bancaire sur le même compte à moitié prix
Crédit Mutuel Centre Est EuropeTarif préférentiel applicable sur un Eurocompte de formule identique ou inférieure. La réduction varie selon la formule choisieDeuxième carte bancaire sur le même compte à moitié prix (hors Visa Infinite)
CICDeuxième carte bancaire à moitié prix (hors package Ajustable)
Crédit Mutuel de BretagneÀ partir de la seconde offre standard détenue dans le foyer (sauf offre jeunes et Budg’Équilibre), la cotisation de la deuxième offre standard et des suivantes (options comprises) est à moitié prixÀ partir de la seconde carte détenue sur un même compte, réduction de 50%
Banque Populaire Rives de ParisSeconde carte de même rang détenue sur le même compte (hors Visa Infinite et Électron) à moitié prix. 10% de remise en cas de souscription de 2 conventions Affinea au sein d'un coupleA partir de la deuxième carte de même type sur le même compte (valable sur Visa Classic, Premier et Platinum), cotisation carte à moitié prix

(1) Sondage OpinionWay pour Meilleurtaux et Meilleurebanque effectué du 23 au 28 février 2018 et réalisé auprès d’un échantillon de 600 propriétaires immobiliers de 25-60 ans, dans le cadre d’un questionnaire de 6 minutes administré en ligne sur système CAWI (Computer-Aided Web Interview)

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Février 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 15 février 2019 à 13h35 - #1Arnaud V.
  • Homme

Bonjour,
Dommage que vous ne parliez pas de la solution Sharepay qui permet aux deux membres du couple d'avoir une carte, et de repartir a 50/50 les paiements sur les 2 comptes personnels de chacun.
C'est ce que nous utilisons depuis plus de deux ans maintenant et c'est hyper pratique : plus d'argent a devoir remettre sur le compte joint (+ délais des virements...), Paiements a l'étranger sans frais, réservation des vacances, meilleure intégration avec les agrégateurs pour le suivi des budgets...
Bien à vous,

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 22 février 2019 à 19h15 - #2Nicky
  • Femme
  • Narbonne
  • 68 ans

bonsoir
vous ne dites pas ce qu'il se passe si l'un des deux vient à décéder

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire