Couple : 51% des Français préfèrent cumuler compte bancaire personnel et compte joint

couple
© WavebreakMediaMicro - Fotolia.com

Sept Français sur 10 sont favorable à l’idée de partager un compte bancaire avec son conjoint, selon un sondage BVA/LCL publié mardi. Mais plus de la moitié des sondés privilégient l’option compte joint + compte personnel, une proportion qui monte à 67% parmi les plus jeunes.

L’institut BVA a réalisé pour LCL (1) une étude sur la pratique du partage. Ce sondage dresse un panorama de l’avis des Français sur divers aspects de l’économie collaborative : colocation, achats groupés, troc, covoiturage, auto et vélo partage, location entre particuliers, etc. Des alternatives qui intéressent surtout les jeunes urbains (18-35 ans).

Parmi les pratiques sondées : le compte bancaire mis en commun. La conclusion est sans équivoque : partager un compte en banque reste une affaire de couple. L’idée d’un compte joint hors du couple, avec un colocataire ou un ami par exemple, ne tente que 4% des Français. En revanche, 70% des sondés se disent personnellement favorables à partager un compte avec leur conjoint. Seuls 28% des sondés ne jurent que par les comptes à part.

La donne est sensiblement différente lorsque l’institut interroge les Français sur « la solution préférable » pour gérer l’argent au sein du couple, sans évoquer le cas personnel des sondés. Ces derniers sont cette fois 80% à voir le compte joint comme la meilleure solution. Mais seules 29% des personnes acceptent l’idée d’un compte unique pour le couple.

Le cumul, l’option des jeunes et des Français modestes

La solution idéale pour 51% des sondés : un compte commun + un compte personnel, donc trois comptes pour deux personnes. Et cette option convainc 67% des jeunes urbains interrogés. « Cela recoupe deux observations sociétales et financières : les jeunes manifestent un plus grand désir d’indépendance au sein même du couple et leurs revenus, en moyenne modestes, les poussent à privilégier la conservation d’un compte propre », analysent BVA et LCL dans leur étude.

Cette option attire aussi plus fortement les Français disposant d’un revenu relativement modeste : les sondés qui perçoivent moins de 1.500 euros par mois préfèrent la solution compte joint + comptes séparés à 57%.

La pratique de la « caisse commune »

L’étude de BVA ne porte que sur l’avis des Français concernant les comptes bancaires en commun. La dernière étude se penchant sur les pratiques réelles en la matière a été publiée en 2012 par l’Insee. Selon l’institut, en 2010, près de deux tiers des Français mettaient encore l’ensemble de leurs revenus en commun. Et seuls 18% appliquaient la stricte séparation des revenus. L’Insee soulignait toutefois à l’époque que les pratiques évoluaient, une proportion croissante de couples mettant en commun uniquement une partie de leurs revenus pour financer des dépenses communes : courses, logement, etc.

Lire à ce propos : Argent : un couple français sur trois fait « compte à part »

(1) Etude réalisée par l’institut BVA par internet du 27 mai au 2 juin 2014  auprès d’un échantillon de 1.780 personnes, dont 500 « jeunes urbains » de 18 à 35 ans, représentatif de la population française.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2014