Un compte bancaire « Nickel » pour moins de 50 euros par an chez les buralistes

  • Par
Logo Compte Nickel

Dès le mois de novembre, un compte bancaire d’un nouveau genre sera disponible en France : le « Compte-Nickel ». Ses fondateurs le présentent comme un compte courant accessible à tous, assorti d’une carte bancaire, pour un coût modique et ouvert en cinq minutes dans les bureaux de tabac et chez les revendeurs de presse.

Le compte Nickel, présenté ce mardi à la presse, pourrait être résumé en quelques mots : un compte courant qui n’est pas distribué par une banque. En effet, la Financière des paiements électroniques (FPE) est derrière ce compte et vient d’obtenir un agrément comme établissement de paiement auprès de l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP), pour le distribuer dans les bureaux de tabac et chez les revendeurs de presse.

Concrètement, pour ouvrir un compte Nickel, le particulier devra acheter un « coffret Nickel » à son buraliste pour 20 euros qui comprendra une carte Mastercard et un mode d’emploi, puis constituer son dossier client sur une borne avec une pièce d’identité et un numéro de téléphone mobile. Enfin, le buraliste vérifiera l'identité du souscripteur, activera la carte bancaire sur son terminal de paiement électronique et imprimera un ticket de caisse où figureront le relevé d’identité bancaire et les codes d’accès. Les fondateurs du compte promettent une ouverture « en cinq minutes, en toute sécurité ».

Un compte à bas coût pour tous

Le compte Nickel « sera accessible à tous, sans conditions de revenus, de dépôts ou de patrimoine, sans préjugés ni distinction » insiste le communiqué de la FPE. Toutes les personnes en marge du système actuel, les interdits bancaires et les non-bancarisés notamment, pourront avoir accès au compte Nickel. Les fondateurs espèrent séduire également les jeunes et les personnes qui n’arrivent pas à gérer leur budget, puisque ni découvert ni crédit ne seront possibles, mais aussi les clients des banques traditionnelles qui souhaitent réduire leurs frais bancaires.

Ainsi, pour 20 euros par an, le titulaire d’un compte Nickel aura accès à une carte Mastercard avec laquelle il pourra payer en magasin et sur internet, faire des virements et prélèvements, domicilier des revenus ou des prestations, et, accéder à la gestion du compte sur internet et téléphone mobile. A titre de comparaison, une carte à autorisation systématique, telles que la Maestro de Mastercard ou l’Electron de Visa, est facturée une dizaine d'euros plus chers par les banques traditionnelles, notamment dans le cadre de la GPA (gamme des moyens de paiement alternatif aux chèques).

En outre, les titulaires de ce compte nouvelle génération n'auront pas de frais d'incidents de paiement ni de commissions d’intervention puisqu’ils n’existent pas (pas de chéquier possible) même en cas de rejet d’un prélèvement (refusé sans frais en cas d'insuffisance de provision).

Le dépôt d'espèces facturé

Toutefois, d’autres opérations seront payantes au-delà de l'abonnement annuel, comme les retraits d’espèces dans un distributeur automatique de billets ou dans les tabacs-presse, les dépôts d’espèces dans ces points de vente agréés (1), mais aussi les appels au « Service SOS Nickel ».

La grille tarifaire est en cours d’ajustement et n’a pas encore été dévoilée mais les fondateurs estiment que le coût du compte Nickel ne devrait pas excéder 50 euros par an.

Le compte Nickel sera accessible dès le mois de novembre dans une quarantaine de tabacs-presse agréés par l’ACP en France métropolitaine et aux Antilles françaises. Dès le mois de janvier 2014, 400 points de vente devraient le proposer et plusieurs milliers en 2015.

(1) Les dépôts d’espèces dans les points de vente agréés seront limités à 250 euros par jour et 750 euros par mois dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Partager cet article :
Sabrina LEVACHER

© cbanque.com / SL / Juin 2013