BforBank

Les buralistes entrent au capital de la société à l'origine du Compte-Nickel

  • cBanque avec AFP
Logo Compte Nickel

La Confédération des buralistes est entrée à hauteur de 5% au capital de la Financière des paiements électroniques (FPE), qui lancera début 2014 le Compte Nickel, un compte de paiement disponible dans les bureaux de tabac.

Cette prise de participation s'accompagne d'une exclusivité de six années accordée aux 27.000 buralistes de France pour proposer ce nouveau compte. La FPE reste majoritairement détenue par ses fondateurs et collaborateurs (56%), devant des investisseurs individuels (39%) et la Confédération des buralistes, qui fédère cette profession.

Lancé en phase de test en novembre, le « Compte Nickel » pourra être ouvert en quelques minutes chez un buraliste, après avoir acheté un coffret contenant une carte de paiement Mastercard et fourni un document d'identité et un numéro de téléphone. Le relevé d'identité bancaire (RIB) sera alors immédiatement créé, tout comme le code de la carte. Son déploiement auprès du grand public reste prévu pour début 2014, avec l'objectif affiché d'arriver à 100.000 comptes ouverts fin 2014.

Pas de risques supplémentaires pour les buralistes

« Le coût annuel du Compte Nickel ne devrait pas dépasser 50 euros par an, soit trois fois moins que le tarif généralement constaté », a relevé Hugues Le Bret, président du comité de surveillance de la FPE et ancien PDG de Boursorama (groupe Société Générale). Il a également fait valoir que ce nouveau compte ne faisait pas peser davantage de risques pour les buralistes car, « au contraire, les clients auront plutôt tendance à venir retirer des espèces, ce qui va alléger leur caisse ».

Lire aussi : Compte-Nickel : quels tarifs pour le compte courant distribué dans les bureaux de tabac ?

Pour les buralistes, qui seront quelques dizaines à être agréés au lancement du compte, il s'agit de diversifier leurs sources de revenus. Ainsi, sur les 20 euros du coffret initial contenant la carte de paiement, deux euros leur sont reversés, puis un euro les deux années suivantes si le compte reste actif. Ils percevront également 0,23 euro à chaque retrait d'espèces chez eux et 0,75% de la somme en cas de dépôt.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.