Néobanque : Revolut passe le cap du million

Application Revolut
DR

La néobanque britannique Revolut annonce qu’elle a passé le cap du million de clients en Europe. Elle compte désormais s’attaquer à l’Amérique du Nord et à l’Asie.

D’un compte de paiement spécialisé dans le change de devises, Revolut est en train de se métamorphoser en néobanque à part entière. Au rythme actuel de 3 000 à 3 500 comptes supplémentaires par jour, en hausse de 50% par rapport au trimestre précédent, la fintech vient de passer le cap du million de clients en Europe, le tout sans campagne publicitaire. Ces derniers se situent pour une moitié au Royaume-Uni, premier pays où Revolut s’est lancé. Mais dans un communiqué, elle revendique aussi « plus de 150 000 utilisateurs en France, 60 000 dans les pays baltes, et plus de 50 000 dans des pays tels que l'Allemagne et l'Irlande ». 42% ont moins de 35 ans.

Pour soutenir cette croissance, Revolut s’internationalise. « Bien que notre croissance organique ait été exceptionnelle, nous avons encore un long chemin devant nous », constate d’ailleurs Benjamin Belais, directeur général France. « Pour accélérer notre croissance en Europe, nous venons de constituer des équipes locales sur les principaux marchés européens. Celles-ci travailleront à faire connaître Revolut localement. »

« Expansion mondiale »

En perspective du Brexit, qui risquait de lui faire perdre son accès aux marchés européens par le biais du passporting, la néobanque a choisi de demander un agrément bancaire européen, qu’elle espère obtenir début 2018. Dans le même temps, elle compte « poursuivre son expansion mondiale », explique Benjamin Belais, « avec les États-Unis, Singapour, Hong Kong, l'Australie et la Nouvelle-Zélande, tous prévus pour début 2018. »

L’expansion se fera aussi du côté des services. « Suite à une énorme demande de notre communauté, les crypto-monnaies, Apple Pay, Android Pay, l'assurance voyage payée au jour le jour, et les investissements en actions et en obligations seront également bientôt disponibles », promet un communiqué.

En savoir plus sur le compte Revolut

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Novembre 2017