BforBank

Banque : les 7 services dont le tarif baisse en 2019

  • Par
  • ,
Calculs bancaires
© antonio sena - Fotolia.com

Les banques françaises ont tenu leur engagement de geler les hausses de tarifs en 2019. Le prix de 7 services parmi les plus courants est même en baisse. Découvrez lesquels.

Nombre de banques profitent du changement d’année civile pour publier leurs nouveaux tarifs. C’est pourquoi la Banque de France a pris l’habitude de diffuser, dans les premières semaines de chaque nouvelle année, une mise à jour des chiffres compilés par son Observatoire des tarifs bancaires.

L’étude publiée mercredi permet ainsi de confirmer que les banques ont tenu l’engagement pris face au président de la République Emmanuel Macron, dans le contexte de la crise des Gilets Jaunes, de ne pas augmenter leur prix en 2019.

Lire sur le sujet : Gel des tarifs en 2019 : les banques ont joué le jeu, selon le CCSF

Mieux, les prix moyens de sept lignes tarifaires, parmi les 14 les plus fréquemment facturés, ont baissé entre le 31 décembre 2018 et le 5 janvier 2019.

En voici la liste, de la plus forte baisse à la plus modérée :

  • Abonnement permettant de gérer ses comptes sur internet (-16,59 %)
  • Alertes sur la situation du compte par SMS – coût unitaire (-11,52 %)
  • Frais de mise en place d’un prélèvement (-8,51 %)
  • Alertes sur la situation du compte par SMS – coût forfaitaire (-2,18 %)
  • Carte de paiement internationale à débit différé (-1,09 %)
  • Carte de paiement à autorisation systématique (-0,18 %)
  • Commission d’intervention (-0,12 %)

Des baisses souvent tendancielles

La plupart de ces baisses s’inscrivent dans une tendance qui existait avant l’engagement de gel des hausses. C’est le cas notamment de l’abonnement permettant de gérer ses comptes sur internet, dont le prix moyen a baissé de 78% en 10 ans et que 13 banques seulement (sur les 109 examinées par l’Observatoire) continuent de facturer. Même chose pour le coût unitaire d’une alerte SMS, dont le prix est en chute continue depuis 2009 (-30% sur la période), ou pour la carte de paiement internationale à débit différé, dont le prix diminue depuis juin 2016 et un changement des règles européennes sur le sujet.

Bien que très légère (-0,18%), la baisse du prix moyen de la carte de paiement à autorisation systématique est plus inattendue. En effet, ce type de carte, destiné aux clients jeunes et/ou modestes, avait au contraire tendance à devenir de plus en plus chère : +9% en 10 ans. Mais on constate que cette petite baisse n’est pas du tout homogène : elle est le fait de seulement 2 banques, sur 109, qui ont effectivement baissé leur prix.

A consulter : le classement cBanque des banques les moins chères

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Février 2019