BNP Paribas

Crédit Agricole : le bénéfice dévisse de 11% au premier trimestre

Siège de Crédit Agricole SA
DR

Crédit Agricole SA (CASA), entité cotée du groupe bancaire mutualiste, a annoncé mercredi un bénéfice net et un chiffre d'affaires en recul et inférieurs aux attentes, pénalisé notamment par des effets comptables, sur fond de dynamique commerciale en demi-teinte.

Avec un bénéfice en baisse de près de 11% à 763 millions d'euros au premier trimestre, le groupe bancaire, qui avait conclu un exercice 2018 très solide, publie un résultat en deçà des attentes des analystes. Selon le consensus établi par Bloomberg, ces derniers tablaient en moyenne sur un bénéfice net de 799,6 millions d'euros. Retraité de certains éléments comptables, le bénéfice ressort en hausse de 1% à 796 millions d'euros. Le groupe met en avant un effet de base défavorable par rapport à l'an dernier où il avait enregistré sur la même période un gain d'un montant de 86 millions d'euros avant impôts lié à l'acquisition de trois banques régionales.

Poids de diverses taxes

La banque verte souligne également le poids de diverses taxes sur son bénéfice, notamment « la forte hausse » de près de 14% de sa contribution au Fonds de résolution unique. Ce dispositif européen, alimenté par les banques et destiné à aider un établissement du secteur en cas de faillite, a représenté 308 millions d'euros sur la période, souligne CASA .

Au niveau commercial, le groupe voit également ses revenus baisser, à un niveau moindre toutefois (-1,1%), avec un produit net bancaire (PNB), équivalent du chiffre d'affaires, à 4,85 milliards d'euros, également inférieur aux attentes des analystes. Il reflète une activité commerciale quasiment stable, les revenus des différentes branches n'enregistrant pas de variations fortes. En revanche, elles augmentent toutes leurs bénéfices même si dans le détail certaines performances sont contrastées.

L'activité de banque de détail en France, avec LCL, et à l'international signe un bon trimestre, soutenue par une progression du crédit, tout comme les services financiers spécialisés, tirés par le crédit à la consommation. Moins prolifiques, les pôles de « gestion de l'épargne et assurances » et « grande clientèle » ont été confrontés à une hausse des coûts liés à de récentes acquisitions et des dépenses réglementaires.

Nouveau plan stratégique

Dans son ensemble, le groupe Crédit Agricole, qui comprend CASA et les caisses régionales de la banque mutualiste, a réalisé un chiffre d'affaires quasiment stable (-0,7%) à 8,19 milliards d'euros et dégagé un bénéfice net en retrait de 5,5% à 1,35 milliard d'euros.

Le patron du groupe, Philippe Brassac a rappelé l'annonce le 6 juin prochain du nouveau plan stratégique. « Nous sommes plutôt en train d'accélérer sur un cycle que nous avons réinstallé depuis 2016 » fondé sur « trois moteurs »: « croissance organique, synergies internes et consolidation par les métiers », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire