Fortuneo

Le Crédit Agricole numéro 1 sur la banque de détail en France

Siège de Crédit Agricole SA
Siège de Crédit Agricole SA - DR Pierre Suze

Sur l’année 2015, le groupe Crédit Agricole affiche le plus gros produit net bancaire, équivalent du chiffre d’affaires, sur la banque de détail en France. Il devance les groupes BPCE et Crédit Mutuel selon des données compilées par l'ACPR.

Avec ses 21 millions de clients particuliers, le Crédit Agricole revendique haut et fort une place de « première banque de proximité en France ». Une affirmation difficile à contredire car toutes les enseignes ne communiquent pas des données à périmètre équivalent sur ce sujet. Cependant, pour la première fois, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) dévoile dans une analyse des grands groupes bancaires (1) une statistique qui permet d'établir un rapport de force. Le régulateur bancaire ne livre pas le nombre de clients des différents réseaux mais il compare, en annexe, les résultats financiers des six principaux groupes sur la banque de détail, en France, en 2015. Instructif.

Le groupe Crédit Agricole, qui inclut donc les caisses régionales de la banque verte mais aussi le réseau LCL, affiche un produit net bancaire (PNB) de 18,1 milliards d’euros sur ce « cœur de métier » selon les calculs de l’ACPR. Le groupe Banque Populaire-Caisse d’Epargne (BPCE) suit avec 14,5 milliards d’euros, et le groupe Crédit Mutuel (2) 12,3 milliards d’euros.

La banque de détail, moteur des résultats financiers

Les banques mutualistes affichent ainsi des résultats clairement supérieurs aux réseaux capitalistiques. En 2015, la Société Générale a réalisé un PNB de 8,6 milliards d’euros, et BNP Paribas de 6,3 milliards d’euros sur la banque de détail en France. Parmi les six principaux groupes bancaires français, la Banque Postale apparaît en retrait avec un PNB de 5,4 milliards d’euros en 2015. Un décalage qui peut aussi s'expliquer par une différence d'ancienneté : l'établissement bancaire n'existe que depuis 2006 quand les autres sont parfois presque bicentenaires.

A la Banque Postale, comme dans les trois grands groupes mutualistes, la banque de détail représente plus de 60% du résultat avant impôt du groupe. Une proportion qui monte à près de 70% au Crédit Agricole. Alors que BNP Paribas et la Société Générale diversifient bien plus fortement leurs revenus : ce « cœur de métier » ne représente que 36,9% du résultat avant impôt du groupe Société Générale, et 15,2% chez BNP Paribas selon les calculs de l’ACPR. Une autre statistique du régulateur bancaire permet de mesurer à quel point le groupe BNP Paribas est tourné vers l’international : la banque de détail à l’étranger représente 22,2% du résultat avant impôt du groupe.

(1) Situation d’un échantillon de groupes d’assurance actifs en France à fin 2015.

(2) L’ACPR ne livre pas le périmètre pris en compte et n’indique donc pas si, outre l’ensemble des fédérations Crédit Mutuel, ce décompte intègre le réseau CIC, du groupe CM11-CIC.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Mai 2016