Monabanq : « les gens avant l'argent », la preuve par deux !

Alain Colin (Monabanq) octobre 2018
Alain Colin, Directeur Général de Monabanq

« Elu Service Client de l’Année 2019 », Monabanq confirme son premier succès obtenu en 2018. Mais au-delà de ce nouveau prix, Alain Colin, Directeur Général de Monabanq, revient sur l’actualité de la Banque en ligne : une nouvelle application mobile, la signature électronique pour le crédit… en attendant le crédit immobilier.

Monabanq vient de remporter pour la seconde fois de suite le concours « Elu Service Client de l’Année », que vous procure cette nouvelle victoire ?

« Nous sommes très fiers de cette récompense. Cette deuxième victoire de suite conforte Monabanq dans sa conviction de placer la satisfaction de ses clients au cœur de ses actions. Cette victoire confirme une nouvelle fois notre promesse de marque, ‘’Les gens avant l’argent’’. À l’ère de la banque mobile et digitale, il est essentiel pour nous de maintenir cette relation de proximité avec nos clients en tenant compte de leurs usages, de leurs priorités, et de leurs besoins. A présent, comme l’année dernière, ce prix nous confère une certaine responsabilité et une exigence élevée à tenir au niveau des services, des offres et de la relation que nous entretenons avec nos clients. »

« Une promesse mais surtout des preuves au quotidien »

Etait-ce plus difficile pour Monabanq d’obtenir ce prix l’année passée ou de le conserver ?

« Ces deux victoires sont différentes mais ont la même saveur, celle d’être à la hauteur des attentes de nos clients. L’année passée, nous étions reconnus pour la qualité et l’excellence de notre service client. Et cette année, au sein de nos équipes et de notre service client, exclusivement installés en France, nous avons su conserver un niveau d’exigence élevé à chaque demande, à chaque appel, tout au long de l’année, en insistant sur la transparence et la confiance que nous avons tissées avec nos clients. Tout est une question d’état d’esprit. Notre relation client est à la fois professionnelle, décomplexée, spontanée et surtout humaine. On démocratise totalement la relation client. »

Au-delà de cette victoire, il y a aussi la satisfaction client : près de 92% de vos clients recommandent Monabanq…

« Plus de 9 clients sur 10 recommandent Monabanq, c’est la preuve que nos clients sont nos meilleurs ambassadeurs et surtout qu’ils sont satisfaits ! C’est aussi la preuve que nous honorons notre promesse ‘’Les gens avant l’argent’’. Tenir cette promesse, c’est apporter des preuves aux clients au quotidien, en les considérant tous sur un même pied d’égalité. Considérer ‘’les gens avant l’argent’’, c’est aussi privilégier l’usage au statut, en leur donnant, par exemple, la possibilité d’ouvrir un compte dans une banque en ligne et de bénéficier d’une carte Visa Premier sans condition de revenus. »

Lors de sa nouvelle campagne de communication ‘’L’argent tel qu’on le parle’’, Monabanq lève la barrière du langage autour de l’argent. Quel était votre objectif ?

« Monabanq parle à tous les Français »

« Le message de notre nouvelle campagne est simple : peu importe comment les Français nomment l’argent, le plus important reste ce qu’ils en font, et surtout la priorité qu’ils lui donnent avec des choix qui leur ressemblent. Voilà pourquoi avec ‘’l’argent tel qu’on le parle’’, Monabanq lève cette barrière de langage autour de l’argent en parlant de pèze, de fric, de thunes…. Pour Monabanq, la priorité est de considérer les gens avant l’argent, et pour nos clients de placer leurs propres priorités avant l’argent. Notre rôle est de leur proposer des produits et services pour les accompagner dans leurs choix en s’adaptant aux usages d’aujourd’hui. Une famille qui s’agrandit, un papy-boomer, proche de la retraite avec ses petits-enfants, une trentenaire qui se lance à son compte, un couple qui fait le tour du monde : nous avons souhaité, dans cette nouvelle campagne, mettre en avant des hommes et des femmes qui sont à l’image de la société ».

N’était-ce pas osé pour une banque de parler de fric, d’oseille, de thune… ?

« Oui, c’est osé et audacieux de parler de thune, d’oseille… Pour Monabanq, l’objectif était de conforter notre signature de marque ‘’Les gens avant l’argent’’. Nous voulions donc impérativement nous adresser à tous les Français. Lever cette barrière de langage autour de l’argent, c’est aussi leur prouver que Monabanq est proche d’eux au quotidien. Utiliser des mots simples pour faciliter l’usage de l’argent au quotidien, c’est aussi la mission de Monabanq ».

Vous évoquez les usages, devez-vous également être en phase avec les attentes que suscite une banque mobile et digitale comme Monabanq ?

« C’est évident, Monabanq se doit d’être en phase avec les nouveaux modes d’interactions digitaux et le besoin de rapidité des échanges. C’est, encore une fois, une manière d’honorer notre promesse de marque et de répondre en permanence aux nouvelles attentes. A ce titre, Monabanq a sorti cette semaine sa nouvelle application mobile. Avec un design moderne et une navigation repensée pour simplifier la vie du client, la nouvelle appli permet à son utilisateur d’avoir en permanence sa banque sur lui, avec un maximum de fonctionnalités s’il souhaite consulter et piloter ses comptes à distance, gérer et modifier les plafonds de ses cartes bancaires en temps réel, bloquer immédiatement et temporairement les paiements sur internet puis de les débloquer quand il le veut. C’est ça, simplifier la vie de nos clients ! »

Au niveau de l’offre crédit, Monabanq évolue également avec la mise en place de la signature électronique pour souscrire un crédit…

« La signature électronique possible pour le crédit »

« Monabanq est une banque mobile et digitale. La signature électronique était déjà possible chez nous depuis plusieurs années pour l’ouverture d’un compte bancaire. Le retour de nos clients était déjà très favorable. Nous souhaitions donc aller plus loin dans les services proposés à nos clients avec des services utiles qui leur permettront non seulement de garder l’esprit tranquille mais aussi de leur faire gagner du temps. La mise en place de la signature électronique pour souscrire un crédit, que l’on soit client ou prospect, entre dans cette logique. La souscription d’un crédit 100% en ligne se fait en toute sécurité et en cinq minutes seulement. La signature dématérialisée garantit un gain de temps et une prise d’effet immédiate du contrat. Elle supprime aussi les risques de perte de documents car ces derniers se trouvent toujours dans l’espace client. N’oublions pas également le caractère écologique et économique qu’offre la signature électronique, notamment en termes d’impressions, de photocopies et de frais postaux ».

2019, c’est aussi la mise en place du crédit immobilier pour Monabanq, pourquoi avez-vous finalement décidé de lancer cette offre ?

« En attendant le crédit immobilier »

« C’est très simple, aujourd’hui, Monabanq sert de banque principale pour la moitié de ses clients. Le crédit immobilier répond donc à une attente. Prendre un crédit immobilier est un moment important dans la vie de chacun. Le proposer nous permettra de renforcer et de pérenniser cette relation de confiance avec nos clients. Dans un premier temps, le crédit immobilier de Monabanq s’adressera uniquement à nos clients. Nous privilégierons le conseil et l’accompagnement en passant par le canal téléphonique ».

Aller sur le site de Monabanq

Partager cet article :

© cbanque.com