Prêt immobilier : profitez du PTZ avant son rabotage !

charpente
© sculpies - Fotolia.com

Le Prêt à taux zéro sera revu et corrigé en 2020. Le PTZ concernera toujours ceux qui achètent pour la première fois leur logement, mais il va disparaître dans le neuf en dehors des grandes agglomérations. Si vous voulez faire construire dans une petite commune, il faut vous dépêcher !

Le Prêt à taux zéro, c’est 73% de financements dans l’immobilier neuf au 1er trimestre 2019 (1), les trois quarts en 2018. Or, près d’un « PTZ neuf » sur deux concerne un logement situé dans la zone C (32%) ou la zone B2 (15%) sur le début d’année 2019. Autrement dit : les zones rurales et les villes moyennes concernées par le rabotage du dispositif en 2020. Ce recentrage va donc fortement changer la donne : fini le « PTZ neuf » en zone rurale ! Le point sur les différences entre les versions 2019 et 2020 du PTZ.

Prêt à taux zéro, version 2020

L’existence du PTZ en 2020 n’est aucunement remise en cause : le dispositif a été prorogé jusqu’en 2021 dès la loi de finances pour 2018. Mais le gouvernement a aussitôt annoncé un recentrage progressif du dispositif : un PTZ légèrement raboté en 2018 dans un premier temps, puis recentré sur les grandes agglomérations en 2020. Pour les offres de prêt émises à compter du 1er janvier 2020, le montant finançable à taux zéro pourra représenter :

  • 40% du montant de l’opération (ou quotité de 40%) dans les zones B1 et A (les grandes agglomérations et les communes environnantes), ou dans les quelques villes militaires à « redynamiser » (2), pour un logement neuf ;
  • 40% du montant de l’opération (ou quotité de 40%) dans les zones B2 et C (les zones rurales et villes moyenne) pour un logement ancien, à condition que les travaux représentent 25% du montant de cette même opération.

Voir par ailleurs notre moteur de recherche des zones géographiques pour connaître la zone correspondant à votre projet immobilier

De façon plus confidentielle, puisque cela ne représente que 3% des PTZ, un locataire HLM qui achète son logement peut financier 10% de son opération à taux zéro : cette disposition restera en vigueur en 2020. En revanche, certaines modalités du dispositif (conditions de ressources, zonage, plafond des montants finançables à taux zéro, etc.) peuvent être modifiés par décret en fin d’année : impossible, donc, de connaître précisément les contours du PTZ 2020 à l’heure actuelle.

PTZ en 2020
ZonesA et B1B2 et C
Neuf

Oui

Non

Ancien avec travaux

Non

Oui

PTZ en 2019
ZonesA et B1B2 et C
Neuf

Oui

Oui

Ancien avec travaux

Non

Oui

Prêt à taux zéro, version 2019

Actuellement, le panel d’opérations finançables est bien plus grand : dans le neuf, si vous êtes primo-accédant (non propriétaire depuis plus de 2 ans) et si vous respectez les conditions de ressources, vous pouvez espérer intégrer un PTZ à votre crédit immobilier. La zone géographique n'a d'incidence que sur le montant finançable à taux zéro : si vous avez un projet dans le neuf en zone rurale ou périphérique (B2 et C), seuls 20% du montant de l’opération (quotité de 20%) peuvent faire l'objet d'un PTZ, contre 40% dans les agglomérations (A et B1).

Jusqu’à quand pouvez-vous profiter d’un PTZ 2019 ?

Si vous avez un projet d’achat d’appartement neuf ou de construction en cours à Belfort, Auxerre, La Roche-sur-Yon, Niort, Chalon-sur-Saône, ou dans toute autre ville de la zone B2 ou C, il faut que votre offre de prêt soit émise par la banque avant le 31 décembre 2019 pour pouvoir profiter du PTZ. Problème : l’offre de prêt n’est que la conclusion d’un long processus...

Pour avoir une chance d’intégrer un PTZ « version 2019 », un dossier de financement doit être ficelé et déposé à la banque avant novembre ! « Chaque banque à sa date limite en fonction des délais d’étude de dossiers », nuance Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer, rappelant que le Crédit Foncier, désormais fermé, en prenait jusque début décembre. Mais elle prévient : « Certains établissements n’acceptent plus les dossiers dès le début novembre… » En outre les banques sont « saturées », comme le rappelle Maël Bernier, de Meilleurtaux, en cette période de records de taux bas : un dépôt de dossier mi-novembre est selon elle un « grand maximum ».

Plus concrètement, si vous avez un projet de construction dans une commune rurale ou une ville moyenne, il est temps de le finaliser si vous comptez profiter du « PTZ 2019 ». Avant de pouvoir déposer un dossier ficelé à la banque, d’ici novembre, il faut en effet avoir réservé un terrain (promesse de vente), disposer d’un budget précis et des justificatifs (contrat de construction, devis des artisans…), disposer du récépissé de dépôt de permis de construire (en attendant le permis), etc. Autant de démarches qui réclament de l’anticipation, et donc d’accélérer les démarches dès à présent !

Plus d’infos sur les conditions d’accès au PTZ

(1) Statistiques nationales PTZ, publiées par la Société de gestion des financements et de la garantie de l’accession sociale à la propriété (Sgfgas).

(2) Communes signataires d’un contrat de redynamisation de sites de défense (CRSD) : par exemple Creil, Châteaudun, Luxeuil ou Châlons-en-Champagne.

Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / BL / Août 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 5 septembre 2019 à 10h09 - #1Crozy
  • Homme
  • Drôme
  • 63 ans

Et pendant ce temps, dès à présent des banques allemandes et suédoises ont commencé à prêter à des particuliers à taux négatifs !.... pour de l'immobilier.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire