BNP Paribas

BNP Paribas : zoom sur Priority, offre européenne de services bancaires

Martin Favre (BNP Paribas)
Martin Favre - DR

S’appuyant sur son réseau européen de banque de détail, construit après le rachat de Fortis en 2009, BNP Paribas lance Priority, une offre transversale de services bancaires à destination des particuliers aisés. Explications avec Martin Favre, responsable Business Development banque de détail.

Martin Favre, quelles sont les caractéristiques de BNP Paribas Priority ?

« L’offre s’appuie sur un socle commun de produits et de services bancaires. Elle est disponible dans cinq pays d’Europe : la France, la Belgique, le Luxembourg, l’Italie et la Turquie. Dans ces cinq pays, le client BNP Paribas Priority bénéficie d’un niveau de services équivalent, avec un conseiller dédié, un diagnostic régulier de sa situation, des conseils proactifs, des offres privilégiées… S’il ouvre un nouveau compte à l’étranger, il est accompagné localement dans ses démarches et bénéficie ensuite de tarifs préférentiels pour les transferts d’argent ou les retraits. D’autres développements suivront prochainement, comme une carte bancaire premium spécifique ou des offres privilèges globales. Il ne s’agit donc pas d’un nivellement par le bas : nous n’avons pas abaissé le niveau de notre offre, nous l’avons monté dans tous les pays. »

En quoi est-ce nouveau ?

« Nous sommes la seule grande banque internationale à proposer une offre transversale en Europe, grâce à notre présence significative dans les cinq pays concernés. L’intégration de Fortis a été déterminante dans ce lancement (1). »

A qui s’adresse-t-elle ?

« En France, la clientèle concernée dispose d’avoirs compris entre 20.000 euros et 250.000 euros, plus un flux de revenus mensuels d’au moins 5.000 euros. Ces seuils d’éligibilité sont les seuls éléments de l’offre qui changent en fonction des spécificités de chaque pays : c’est un peu plus en Belgique, un peu moins en Italie. Ce sont donc des clients qui ne répondent pas encore aux critères de la banque privée (plus de 250.000 euros d’avoirs), mais qui veulent tout de même bénéficier d’un statut particulier. Nous estimons à un million le nombre de nos clients possédant ce profil. »

Quelles sont les caractéristiques de cette clientèle, et pourquoi a-t-elle besoin d’une offre dédiée ?

« Nous avons pris en compte plusieurs facteurs d’évolution. Il s’agit d’abord d’une clientèle de plus en plus mobile en Europe. Elle est de plus en plus souvent multibancarisée, volatile et demande que nous récompensions sa fidélité. Elle est également très autonome et attirée par les nouvelles technologies : banque en ligne, banque sur mobile, conseiller joignable à distance par web-conférence… Enfin, avec la crise, elle se tourne vers des produits d’épargne plus sûrs et a développé une forte exigence de transparence. »

Où en êtes-vous du lancement de l’offre à l’échelle européenne ?

« BNP Paribas Priority a été lancé en Belgique début 2012, et les premiers retours sont très positifs : nous avons, fin septembre, d’ores et déjà dépassé l’objectif annuel de 180.000 clients. En France, il y a d’abord eu une phase pilote à partir de mai, avant le lancement officiel il y a environ trois semaines et le service compte déjà près de 30.000 membres. Dans les autres pays, nous sommes également en cours de lancement. »

(1) Avec le rachat de Fortis en 2009, BNP Paribas est devenue la première banque de détail en Belgique et un acteur clé au Luxembourg. La banque est également présente en Italie depuis le rachat en 2006 de la Banca Nazionale del Lavoro (BNL) et en Turquie, depuis 2005, sous l’enseigne TEB (Türk Ekonomi Bankasi).

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2012