Qui est le vrai leader de la banque en ligne en France ?

Cartes bancaires des banques en ligne
© FV / cBanque 2016

Changement de banque facilité, arrivée d’Orange Bank et de N26 : l’année 2017 s’annonce riche en nouveaux challenges pour les enseignes françaises de banque en ligne. En attendant, qui occupe la première place sur ce marché ? C'est très serré entre les deux leaders.

C’était en novembre 2015 : ING Direct investissait l’Olympia, à Paris, pour fêter en grande pompe le passage du cap du million de clients. Une première pour une banque 100% en ligne en France. La banque d’origine néerlandaise, présente dans l’Hexagone depuis une quinzaine d’années, avait ensuite fini 2015 à 1,025 million de clients, assoyant un peu plus son statut, revendiqué, de n°1 de la banque en ligne en France.

Lire : Le top clients des banques en ligne de l'an dernier

Où en sommes-nous un an plus tard ? A peu près au même point. Sollicité par cBanque, la communication a fourni le chiffre d'un million de clients, en léger repli par rapport à la fin 2015 (1,025 million). Deux facteurs expliquent cette contre-performance. La loi Eckert sur les compte bancaires inactifs, tout d'abord, qui a entraîné la fermeture automatique de vieux livrets d'épargne oubliés par leurs titulaires. La nouvelle politique tarifaire d'ING Direct ensuite : la banque a décidé courant 2016 de facturer 5 euros par mois l’accès au compte courant et à la carte Gold pour les clients ne satisfaisant pas certaines conditions de dépôts. Un choix qui a sans doute poussé vers la sortie un grand nombre d'entre eux. Au final, cet exode n'a pas pu être compensé par la conquête de nouveaux clients.

Année
de création
Nombre de clients
fin 2015
Nombre de clients
fin 2016
Evolution
2015-2016
BforBank2009135.000165.00022%
Boursorama2004757.000977.00029%
Fortuneo2000310.000
en Europe
600.000 (1)
en Europe (2)
93%
Hello bank2013237.000 en France ;
2,4 millions en Europe
284.000 en France ;
2,5 millions en Europe
16%
ING Direct20001.025.0001.000.000-2%
Monabanq2006290.000 (3)NCNC
Soon201415.00027.00080%
(1) A lui seul, le rachat de Keytrade, finalisé en juin 2016, lui a permis d'acquérir d'un coup environ 200.000 clients.
(2) Fortuneo, présent aussi en Belgique et au Luxembourg, ne fournit pas le détail par pays
(3) Chiffres d'octobre 2015. Monabanq n'a pas communiqué de chiffres depuis

La dynamique Boursorama

Le leadership d’ING Direct est d'autant plus clairement remis en cause que sa dauphine, Boursorama Banque, a réussi de son côté une très belle année 2016, qui l’a également amené à portée du million de clients : 977.000, précisément, au 31 décembre. Soit près de 220.000 clients supplémentaires captés l’an passé, un chiffre sans équivalent sur le marché, y compris parmi les banques traditionnelles. En trois ans, la filiale de la Société Générale a tout simplement doublé sa surface, note son directeur général adjoint, Benoît Grisoni, dans un entretien accordé à cBanque.

Lire : Banque en ligne : Boursorama décroche le million

Sauf sursaut de la banque d'origine néerlandaise, il ne faudra donc pas très longtemps - quelques semaines au plus - à Boursorama Banque pour la rattraper. La dynamique, ces dernières années, est en effet clairement de son côté : 29% de croissance en 2016, contre -2% pour ING Direct ; 24% en 2015, contre 10% pour ING Direct.

Le compte courant, produit stratégique

Il y a un domaine sur lequel la domination de Boursorama Banque ne souffre déjà aucune contestation : le nombre de comptes courants. Un produit devenu de plus en plus stratégique, car plus fidélisant, à mesure que les livrets d’épargne perdent de leur attractivité en raison de taux trop bas.

Fin 2015, 600.000 des 757.000 clients de la banque en ligne étaient équipés d’un compte de dépôt avec moyens de paiement. Ce chiffre n’a pas encore été actualisé pour 2016 mais selon Benoît Grisoni, « 98% des entrées en relation avec les nouveaux clients se font par l’intermédiaire » de ce produit (1). Ce qui porterait à environ 815.000 le nombre de clients équipés fin 2016.

ING Direct, de son côté, revendiquait 330.000 clients détenteurs d’un compte chèques, soit environ un client sur trois. Si la banque orange a accéléré sur ce produit ces dernières années, le gros de sa clientèle est toujours constituée d’épargnants venus pour le Livret Epargne Orange, un livret d’épargne fiscalisé à la rémunération longtemps très attractive, mais tombée aujourd’hui à 0,20% brut.

Fortuneo et Hello bank, le choix de l’Europe

Quid des autres enseignes ? Elles restent à bonne distance, dans l’immédiat. La clientèle de Fortuneo a fait un bond notable en 2016 : +93%, pour atteindre le seuil de 600.000 clients en France, en Belgique et au Luxembourg, l’enseigne ne donnant pas le détail par pays. Une bonne partie de cette croissance, toutefois, est la conséquence du rachat de la banque en ligne belge Keytrade par le Crédit Mutuel Arkéa, la maison-mère de Fortuneo. A elle seule, cette opération de croissance externe a apporté près de 200.000 clients à l’enseigne, sur les 290.000 captés en 2016.

Autre enseigne à jouer la carte européenne : Hello bank. L’enseigne a communiqué ses chiffres 2016 le 7 février, à l’occasion de la publication des résultats annuels de sa maison-mère, BNP Paribas. L’enseigne de banque mobile, présente également en Belgique, en Italie et en Allemagne, revendique 284.000 clients en France et 2,5 millions en Europe. Elle a donc conquis 47.000 clients supplémentaires en France en 2016, ce qui situe sa croissance à 16%. Relativement décevant mais suffisant pour talonner Monabanq. La banque en ligne lilloise, filiale du Crédit Mutuel-CIC, persiste à ne pas communiquer ses chiffres. Le dernier total connu la situait à 290.000 clients en octobre 2015. Elle pourrait se trouver aujourd’hui autour des 300.000.

BforBank et Soon en retrait

30.000, c’est le nombre de clients supplémentaires convaincus par BforBank en 2016. La filiale du Crédit Agricole enregistre une croissance correcte de 22%, mais reste loin des leaders : elle comptait au 31 décembre dernier 165.000 clients. Plus confidentielle encore, l’enseigne 100% mobile Soon poursuit néanmoins son petit bonhomme de chemin avec 27.000 clients fin 2016, un chiffre en hausse de 80% en un an. Sa contribution aux chiffres de sa maison mère, Axa Banque, 700.000 clients en France, reste toutefois minime, à tel point que son avenir pourrait être compromis.

Et la meilleure banque en ligne ?

Les chiffres sont une chose, mais ils ne répondent pas à la question suivante : quelle est la meilleure banque en ligne en France ? Pour essayer de le déterminer, la rédaction de cBanque a ouvert des comptes dans chacune d’entre elles et testé la qualité de l’expérience client.

Retrouvez notre dossier consacré aux tests des banques en ligne

(1) Chez Boursorama Banque, la détention d’un compte courant est obligatoire notamment pour ouvrir un compte épargne.

Mise à jour (27 janvier, 9h45) - Ajout du nombre de clients d'ING Direct fin 2016. Mise à jour (7 février, 14h20) - Ajout du nombre de clients Hello Bank fin 2016

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Janvier 2017

Commentaires

Publié le 27 janvier 2017 à 17h17 - #1Michel B
  • Homme

De nouveau, vous ne mentionnez pas AXA Banque qui a été créée par Paribas en 1994 sous le nom de Banque Directe, rachetée par AXA à BNPParibas en 2002. AXA Banque a envion 750 000 clients

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 31 janvier 2017 à 09h28 - #2crosneries

Hello bank ne communique pas sur ses clients français ????
Hello bank a réactivé d'ancien compte Cortal sans accord de ces anciens clients
A ce jour cela fait mois que je tente vainement de fermer un réactivé , j"en suis à L/R sans succès , sans réelle réponse, ...... au tel on apprend vaguement que le dossier avance ??
Il suffit de se rendre sur gooogle de taper "hello bank avis" pour se faire un avis

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 3 février 2017 à 11h27 - #3Polo
  • Homme
  • Suisse
  • 40 ans

ING va continuer à perdre des clients. Exemples : les clients qui partent à l'étranger doivent fermer leur compte. Quand le compte est cloturé : impossible d'avoir les derniers relevés au format électronique ! J'en passe et des meilleurs.
Bref, ING c'est le Canada Dry de la banque en ligne connectée et technologique.
Elle cache en fait une banque traditionnelle en retard sur son temps. Avec les FinTechs et des concurrents comme Boursorama, ING ne peut que disparaître.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 23 mai 2017 à 11h46 - #4z86

ces cool ces banque

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire