Banques en ligne : comment obtenir un chèque de banque ?

Chéquiers de banques en ligne
© FV / cBanque

Payer par chèque : une pratique certes en déclin mais qui reste malgré tout commune en France. La rédaction de cBanque a testé la procédure d'émission de chèques en ligne, puis de chèques de banque, dans les six principales banques en ligne françaises.

Bonne surprise, à l’heure de commander un chéquier, trois enseignes mettent en avant la possibilité d’émettre un chèque depuis l’espace client. Idéal ! Pas besoin de patienter plusieurs jours pour la fabrication et l’envoi du chéquier. Pas besoin de s’encombrer d’un carnet. Encore mieux : les enseignes en question nous proposent l’envoi du chèque à notre domicile, ou directement au domicile du bénéficiaire.

Le service rendu, chez BforBank, Boursorama et Fortuneo, est-il à la hauteur de cette promesse ? Sa désignation diffère légèrement d’une enseigne à une autre (« émettre un chèque en ligne », « easy chèque », etc.), mais la procédure est la même : renseigner le montant, puis le destinataire et enfin valider à l’aide d’un code reçu par SMS. Passée cette étape, nouvelle surprise : le fameux « chèque en ligne », ou « lettre chèque », n’est pas un simple chèque émis sur notre compte, comme attendu. Il s’agit d’un traditionnel chèque de banque !

Un montant directement débité du compte

Conséquence : la somme concernée est immédiatement débitée du compte, et c'est la banque qui figure en tant qu’émetteur sur le chèque à la place du client. Un constat étonnant car le chèque de banque sert avant tout à régler des sommes importantes, entre particuliers, comme l’achat d’une voiture d’occasion. Avec leur service « émission de chèque », ces trois banques en ligne choisissent donc de démocratiser un moyen de paiement dont l’utilisation a plutôt tendance à décliner : l’émission de chèque de banque a diminué de 30% en 5 ans selon le groupe BPCE. Reste une interrogation : pourquoi Boursorama et BforBank proposent-ils, en plus de ce chèque en ligne, un « chèque de banque » dans leur interface client ?

Au final, nous avons aussi choisi de tester les trois autres banques en ligne, ING Direct, Monabanq et Hello bank, qui elles présentent le chèque de banque comme... un chèque de banque ! Bilan de l'ensemble des tests : des résultats très variés, et parfois surprenants, les banques en ligne affichant les meilleures intentions n'étant pas toujours les plus efficaces pour ce service.

Fortuneo : 4,5/5

La filiale du Crédit Mutuel Arkéa propose d’« éditer un chèque en ligne » dans son espace client. La procédure ressemble à l’émission d'un virement : saisie du montant, du destinataire, puis choix de l’adresse de l’envoi du courrier (simple ou recommandé), et possibilité de renseigner un « objet » en 60 caractères. Petit bémol : la procédure est gratuite en courrier simple, mais Fortuneo se contente de renvoyer vers sa grille tarifaire sans indiquer, à ce stade, l’absence de frais pour l’envoi du chèque. Après avoir validé la procédure à l’aide d’un code reçu par SMS, le client peut visualiser la lettre prête à être envoyée, laquelle parvient à destination en deux jours ouvrés. Simple, pratique et efficace.

Boursorama : 4/5

La filiale de la Société Générale met en avant son service de « lettre chèque », ou « easy chèque », dans sa rubrique dédiée. La procédure ressemble à celle de Fortuneo, à quelques différences près. Boursorama ne laisse pas le choix concernant l’adresse d’envoi : ce sera nécessairement celle du destinataire du chèque. Surtout, Boursorama pèche dans l’affichage des frais. L’usager découvre ainsi uniquement au moment de la confirmation de l’opération que celle-ci est « gratuite, hors affranchissement ». Ce service coûte donc 66 centimes pour une lettre simple. Le courrier parvient au domicile du bénéficiaire en deux jours ouvrés. Satisfaisant, malgré les bémols.

Monabanq et ING Direct : 3/5

Ces deux banques en ligne ne proposent pas d’émission de « chèque en ligne ». En revanche, le chèque de banque figure bien dans le menu « chèques et espèces » dans l’interface d’ING Direct. La banque orange invite alors à appeler le service client et prévient d’emblée : le chèque de banque nécessite un envoi en courrier recommandé, facturé 5 euros. Au téléphone, le conseiller rappelle qu’il ne s’agit pas d’un « chèque normal » et que le compte sera immédiatement débité. Honnête, quoique fastidieux.

Pour Monabanq, il a en revanche fallu passer par la foire aux questions pour trouver la marche à suivre. Puis se rendre dans la messagerie privée. La « demande de chèque de banque » figure alors parmi les objets présélectionnés et la marche à suivre est bien détaillée. Puis Monabanq confirme l’envoi, gratuit, dès le lendemain, toujours via la messagerie. Au final, comme pour ING Direct, le chèque de banque parvient au domicile du client en une semaine. Plutôt simple, malgré la recherche préalable.

BforBank et Hello bank : non notés

Au niveau du service affiché, ces deux enseignes n’ont rien en commun : BforBank propose l’émission de chèque en ligne, avec une procédure ressemblant à celles de Fortuneo et Boursorama, quand Hello bank ne mentionne même pas le chèque de banque. Mais, dans le cadre de notre test, le résultat n’a pas été concluant dans les deux cas. Côté Hello bank, il a fallu adresser une demande via la messagerie en ligne. Toutefois, à cause de problèmes techniques récurrents, la pièce jointe réclamée – une demande manuscrite de chèque de banque, scannée - n’a pu être chargée et Hello bank n’a pas proposé d’alternative. Nous avons donc abandonné.

Concernant BforBank, tout s’est parfaitement déroulé au moment de la commande de chèque en ligne. Mais si le montant a été immédiatement débité du compte, le chèque de banque n’est jamais parvenu à destination, même un mois après la demande. La faute de la banque ? De la Poste ? Le service client n’a pas encore su nous répondre ni corriger le tir. Regrettable.

Proposer une lettre suivie ?

Dans les trois banques proposant l’édition de chèque en ligne, l’envoi pouvait se faire soit en lettre simple, soit en recommandé. Nous avons toujours opté pour le courrier simple, par souci d'économie, mais ce choix s'est révélé préjudiciable dans le cas du chèque égaré de BforBank.

Plutôt que de laisser le choix entre courrier simple et recommandé, pourquoi les banques en lignes n'ont-elles pas simplement mis en place des envois par lettre suivie, un sytème susceptible d'éviter d'éventuels litiges ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL-FV / Juin 2016

Commentaires

Publié le 7 juin 2016 à 20h52 - #1nico
  • Homme
  • Marseille
  • 45 ans

bonjour, je suis client fortunéo. effectivement pratique pour demander l'édition d'un chèque de banque. malheureusement j'ai commis une petite erreur sur l'orthographe du bénéficiaire. j'ai réalisé l'erreur quelques heures après la demande donc avant l'impression du chèque qui n'est réalisée que le lendemain de la demande. appel au service client qui est en fait déconnecté du service administratif et qui ne peut rien faire. il me conseille d'envoyer par mail une demande d'annulation manuscrite signée scannée. je m'exécute. le lendemain à la première heure, appel au service client pour suivre l'annulation du chèque. la conseillère m'assure qu'elle voit ma demande d'annulation et qu'elle va contacter le service administratif pour confirmer l' annulation du chèque. le lendemain, je reçois le chèque chez moi! appel au service client. les services administratifs sont fermés car il est 20h. le conseiller ne peut même pas savoir si quelque chose a été fait pour annuler le chèque! morale: les conseillers de ces banques en fait ne servent à rien car ils ne peuvent pas faire plus de choses que vous depuis l'espace client. évidemment les appels sont facturés!!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 28 juin 2016 à 15h39 - #2jerco2
  • Homme
  • Bordeaux
  • 23 ans

Super article !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?