Hello Bank!

Tarifs bancaires 2019 : le top des augmentations

Calculs bancaires
© antonio sena - Fotolia.com

Début 2019, la hausse des prix des services bancaires devrait être inférieure à ce qu’elle a été il y a un an. Certaines opérations, toutefois, affichent toujours de nettes hausses, supérieures à l’inflation. Voici lesquelles.

Pas de flambée en 2019 sur les tarifs bancaires, même si entre le 1er janvier 2018 et le 1er janvier 2019, au moins 108 banques de détail (sur les 129 recensées dans notre relevé des tarifs) ont apporté des changements à leurs brochures tarifaires. Sur cette période, le prix moyen des opérations généralement facturées (1) va, selon nos relevés, progresser d’environ 0,85%. Nettement inférieur, donc, au taux d’inflation 2018, annoncé entre 1,8% et 2,1% selon la source et le périmètre. Inférieur même à la hausse des prix hors coût de l’énergie et de l’alimentation, annoncée autour de 1% par la Banque de France.

Pour autant, la majorité des lignes tarifaires vont subir, cette année, des hausses, dont certaines seront supérieures ou comparables au niveau de l’inflation. Nous en avons recensé huit, qui donnent le ton des « tendances » tarifaires du moment.

OpérationsTarif moyen au
1er janvier 2018
Tarif moyen au
1er janvier 2019
Variation
Envoi de chéquier en lettre simple2,27 euros2,36 euros3,96%
Transfert de PEL / CEL91,64 euros94,36 euros2,97%
Carte MasterCard à débit immédiat41,75 euros42,79 euros2,49%
Transfert de PEA127,77 euros130,69 euros2,29%
Achat par carte en devises (100 euros)2,77 euros2,83 euros2,17%
Virement occasionnel en agence4,03 euros4,11 euros1,99%
Carte Visa à débit immédiat42,70 euros43,51 euros1,90%
Lettre d'information préalable au rejet de chèque12,92 euros13,16 euros1,86%
Données cBanque au 22 novembre 2018

Cartes bancaires : des évolutions contradictoires

0,57% : ce sera la hausse annuelle moyenne au 1er janvier prochain du prix des cartes bancaires. Toutefois, comme les années précédentes, cette moyenne va masquer des dynamiques tarifaires très différentes selon le type de carte. La marque ne change pas grand chose : les deux principaux concurrents, Visa et MasterCard, se marquent à la culotte et proposent des prix assez proches, même si le second est en général un poil moins cher.

Le débit différé au prix du débit immédiat

Le type de débit, en revanche, a plus d’impact. Comme les années précédentes, le prix des cartes classiques Visa et MasterCard à débit immédiat monte (+ 2,19%), tandis que celui des mêmes cartes à débit différé baisse (- 1,11%). Résultat : le prix des secondes, historiquement plus chères, continue de se rapprocher des premières. Exemple : au 1er janvier prochain, une Visa Classic à débit immédiat, la carte la plus fréquemment émise en France, coûtera en moyenne 43,51 euros par an, contre 44,78 euros pour l’équivalent en débit différé. Une remarque qui vaut pour tous les types de carte.

Lire aussi : Carte débit différé ou débit immédiat : comment choisir ?

La gamme a également son importance. Le prix des cartes classiques d’entrée de gamme - Visa Classic (+1,90%), MasterCard Classic (+2,49%) - a toujours tendance à augmenter plus rapidement que celui des cartes milieu de gamme - Visa Premier (+0,94%), MasterCard Gold (+1,21%) - et haut de gamme - Visa Infinite (+1,02%), MasterCard World Elite (+0,77%).

Changement de banque : des freins toujours plus chers

On le sait, le premier frein au changement de banque est le crédit immobilier. Mais certains produits réglementés d’épargne et de placement peuvent aussi compliquer la tâche des consommateurs tentés d’aller voir ailleurs. C’est le cas notamment du Plan Epargne Logement (PEL). En effet, si les PEL ouverts récemment ont perdu presque tout intérêt pour l’épargnant, les anciennes générations permettent encore de bénéficier de taux extrêmement avantageux. Le taux moyen du stock de PEL, toutes générations confondues, était ainsi de 2,72% fin 2017, selon la Banque de France.

Toutefois, transférer son vieux PEL d’une banque à une autre n’est pas gratuit et coûte même de plus en plus cher. Début 2019, cette ligne tarifaire aura augmenté de 2,97% sur un an, pour atteindre en moyenne 94,36 euros. La remarque vaut également pour le transfert des Plans d’épargne en actions (PEA) : +2,29%, à 130,69 euros en moyenne.

Inflation sur les opérations en devises

Parmi les atouts mis en avant par les néobanques, ces nouveaux acteurs apparus sur le marché ces dernières années, figure notamment la faiblesse des commissions qu’elles appliquent sur les paiement par carte en devises étrangères. On aurait pu penser que les banques traditionnelles, titillées par cette nouvelle concurrence, allait faire des efforts pour ne pas se faire distancer. C’est plutôt l’inverse. Les frais facturés à l’occasion d’un achat à l’étranger hors zone euro augmentent ainsi de 2,17% au 1er janvier 2019 par rapport à l’année précédente : 2,83 euros en moyenne pour 100 euros dépensés, contre 2,77 début 2018. Même punition, quoique moins douloureuse, pour les retraits de cash en devises : +1,26%.

A contre-courant sur les achats à l'étranger

Cette hausse, relativement inédite par son ampleur, peut être rapprochée d’autres. Si les banques, en effet, ont tendance à modérer leur appétit sur certaines opérations courantes, notamment lorsqu’elles sont effectuées via internet, elles semblent tentées de se rattraper sur des opérations plus exceptionnelles. Citons, en 2019, les frais d’envoi d’un chéquier en lettre simple (+3,96%) et recommandée (+1,42%), les virements initiés en agence (+1,99%), les chèques de banque (+1,07%), les rééditions de code de carte bancaire (+1,07%)…

Des tarifs en baisse, aussi

Ne noircissons pas le tableau : quelques opérations coûteront moins cher en 2019 qu’en 2018. Les frais de refabrication d’une carte bancaire perdue ou cassée baissent par exemple de 4,70%, de 13,82 à 13,17 euros. En repli également les oppositions sur chèque (-0,89%) et sur chéquier (-2,58%), et les frais de tenue de comptes inactifs (-0,74%).

OpérationsTarif moyen au
1er janvier 2018
Tarif moyen au
1er janvier 2019
Variation
Refabrication de carte13,82 euros13,17 euros-4,70%
Opposition sur chéquier22,52 euros21,94 euros-2,58%
Carte MasterCard à débit différé45,20 euros44,54 euros-1,46%
Opposition sur chèque16,87 euros16,72 euros-0,89%
Carte Visa Classic à débit différé45,12 euros44,78 euros-0,75%
Données cBanque au 22 novembre 2018

(1) Nous avons choisi de retirer du panel certaines opérations facturées par très peu de banques, comme les prélèvements et les virements en ligne, ou l’accès à la banque à distance.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec Marie de Beaudrap / Novembre 2018