Crédit immo : empruntez-vous plus que la moyenne des Français ?

Trois sacs de pièces
© Vitaliy - Fotolia.com

Les taux bas, et la tendance des banques à accorder des prêts de plus en plus longs, permettent aux particuliers d’emprunter des sommes toujours plus importantes. Plus de 170 000 euros, en moyenne, selon le régulateur bancaire.

De 110 098 euros en 2009 à 170 187 euros fin 2018 : le montant moyen des prêts immobiliers a augmenté de près de 55% en 9 ans, selon l’étude annuelle de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) sur le financement de l’habitat. La conséquence de la hausse des prix immobiliers, encouragée par les taux de crédit au plus bas et par l’allongement des durées de prêt immobilier. Et cette tendance inflationniste se poursuit en 2019.

173 000 euros : le prêt immobilier moyen en 2019

Le régulateur bancaire livre dans son étude des estimations arrêtées à la fin mars 2019. Verdict : 172 786 euros, en moyenne, pour l’ensemble des crédits immobiliers, hors rachats et renégociations. Soit une nouvelle hausse de 1,5% en l’espace d’un trimestre. Précision : ce montant moyen livré par l’ACPR représente bien le capital prêté par les banques aux acquéreurs immobiliers, à ne pas confondre avec le prix d’achat ou le montant global de l’opération.

173 000 euros, pour un premier achat immobilier

173 000 euros, environ, c’est donc le montant moyen pour tous types de crédits. Et c’est aussi le montant moyen du prêt des primo-accédants selon l’ACPR. Autrement dit, le montant que les ménages qui achètent pour la première fois font financer par les banques.

193 000 euros, le prêt moyen pour un achat-revente

Le prêt immobilier moyen est plus élevé pour les « secondo-accédants », ceux qui sont déjà propriétaires de leur logement et qui cherchent à financier l’achat d’une nouvelle résidence principale. Dans le cas d’un achat suite à une vente, les ménages empruntent en moyenne 192 598 euros, très précisément, puisqu’ils cherchent souvent à acheter un bien d’une valeur supérieure à leur logement précédent. Un montant moyen là encore en hausse constante depuis 2009.

145 000 euros, pour un investissement locatif

Les montants empruntés sont inférieurs lorsqu’il s’agit de financer un investissement immobilier locatif. Dans ce cas, le profil d’emprunteur est le plus souvent celui de propriétaires qui investissent dans une logique patrimoniale. Ils empruntent souvent sans apport personnel, même s’ils disposent d’une épargne par ailleurs, afin de profiter au maximum des taux bas. Le montant moyen ? Environ 145 000 euros, selon l’ACPR.

Lire aussi : Combien peut-on emprunter pour un achat immobilier ?

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Août 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 25 août 2019 à 16h38 - #1CB
  • Femme
  • Franche-Comté
  • 60 ans

Bon sang, j'aurais très peur aujourd'hui de m'endetter autant. C'est vrai qu'on a constaté la construction de très grosses maisons comme jamais auparavant. Ces chiffres je les trouve pourtant bien modestes car on a l'exemple chez nous en pleine cambrousse profonde où les maisons mettent minimum 2 ans à se vendre à prix au raz des pâquettes d'un jeune couple gagnant sa croûte dans le domaine agricole qui vient de bâtir une maison à plus de 350 000 € dont la chambre parentale fait....11 m2, une aberration. On vit actuellement dans l'incertitude permanente de ce que sera demain, ça pue les casse pipes à l'Américaine. Quand je repense au super frisson que je me suis collée quand on a emprunté 98700 € à 4,40 % en 2003 pour construire notre mouchoir de poche je me sens tout à coup particulièrement vernie et bien servie par la vie. Comme quoi, pour détourner légèrement le dicton : il vaut mieux un petit chez soi qu'un grand chez sa banque.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10

Ajouter un commentaire