Hello Bank!

Internet : Rentabiliweb peut se lancer sous conditions dans le paiement par carte bleue

  • cBanque avec AFP
Carte bancaire sur clavier
© Luminis - Fotolia.com

La société franco-belge Rentabiliweb a obtenu le feu vert pour lancer une solution de paiement par carte bancaire sur internet, un agrément accordé par l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP) "sous conditions suspensives".

Rentabiliweb avait indiqué mardi avoir obtenu le feu vert de l'ACP le 11 octobre pour devenir un établissement de paiement et avait annoncé lancer sa plateforme de paiements sécurisés d'ici quelques jours. Cet agrément lui permet de commercialiser auprès des commerçants en ligne des solutions de paiement, jusqu'à présent uniquement réservées aux banques, par carte bancaire ou encore l'exécution de virements, y compris les ordres permanents.

Or, l'ACP, dont le président est Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France (BdF), souligne que Rentabiliweb « a reçu un agrément pour deux catégories de services de paiement sous conditions suspensives ». Rentabiliweb ne peut lancer sa solution de paiement « qu'après la levée de ces conditions suspensives », rappelle l'ACP, qui ne donne aucun détail sur ces conditions. L'Autorité précise que « cette levée devrait intervenir dans un délai raisonnable ».

Rentabiliweb se présente comme le premier établissement à être agréé par la BdF pour l'encaissement par carte bancaire spécialisé pour internet. Le groupe juge qu'il s'agit d'un « développement stratégique », rappelant que le marché du e-commerce en Europe, en pleine progression, représenterait plus de 150 milliards d'euros de transactions à fin 2010, citant le cabinet de recherche américain Forrester.

Monétisation et édition de contenus

Rentabiliweb a été créé en 2002 par Jean-Baptiste Descroix-Vernier, jeune entrepreneur de 40 ans tout à la fois original, multimillionnaire, fervent catholique et ancien avocat. Outre sa branche de services de monétisation, la société possède une activité d'édition de contenus de divertissement sur internet (sites clicbienetre.com, abrutis.com, etc.).

Sa filiale Mailorama, spécialisée dans les solutions de réductions pour les achats en ligne, avait fait grand bruit en novembre 2009, lorsqu'une distribution publicitaire de billets de banque organisée en pleine rue à Paris avait été interdite, suscitant des incidents.

Au premier semestre, le groupe a enregistré un bénéfice net de 4 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 41 millions d'euros.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.