Hello Bank!

Banque : l'empreinte digitale devrait tuer le code secret

Paiement biométrique mobile
© maxsim - Fotolia.com

93% des consommateurs et 92% des banques interrogés par Mastercard sont prêts à utiliser la biométrie mobile pour authentifier les paiements et accéder aux services financiers. Une dynamique encore émergente mais qui devrait à terme envoyer les mots de passe traditionnels à la poubelle.

Mastercard, en association avec le département informatique de l'Université d'Oxford, en Grande-Bretagne, a récemment sondé les consommateurs et les banques sur l’usage de la biométrie mobile dans les paiements et les services financiers. Le résultat est quasi-unanime : les premiers préfèrent à 93% la biométrie aux mots de passe.

Quant aux secondes, 92% d’entre elles déclarent vouloir adopter la technologie biométrique. Elles sont toutefois freinées par le manque d’expérience de certains de leurs cadres : seuls 36% des décisionnaires impliqués dans la mise en œuvre de la biométrie mobile expliquent qu’ils ont l’expérience requise pour proposer une expérience convenable. Autre frein, cette fois côté consommateur : l’équipement en mobiles compatibles. Toutefois, selon Mastercard, les ventes mondiales de smartphones devraient exploser et atteindre 400 milliards de dollars dès 2018.

« Vers un avenir sans mot de passe »

A l’âge du mobile, l’enjeu de la biométrie est central : l’usage des empreintes digitales ou de l’iris pour s’authentifier doit en effet permettre d’améliorer l’accès et la sécurité du consommateur lorsqu’il accède à ses services financiers. « La biométrie mobile efficace [donnent] aux individus le pouvoir d'accéder instantanément à leurs informations financières ou de procéder à un paiement », développe Ajay Bhalla, en charge des risques et de la sécurité chez Mastercard, dans un communiqué. « Ils sont le moteur de cette tendance vers un avenir sans mot de passe où l'identité numérique concerne tout ce que nous sommes, et non plus ce que nous savons. »

En France, les paiements mobiles biométriques sont déjà possibles, grâce notamment à Paylib sans contact, la solution interbancaire développée par le groupement français des cartes bancaires. Les utilisateurs d’iPhone peuvent de leur côté utiliser Apple Pay depuis un an, à condition d’être clients des quelques banques qui proposent ce service : la Caisse d’Epargne, la Banque Populaire, Carrefour Banque et prochainement le Crédit Mutuel Arkéa.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juillet 2017