Pôle Emploi et la Sécu autorisés à contrôler l'identité des comptes bancaires

Sécurité sociale
© Richard Villalon - Fotolia.com

Un décret publié au Journal officiel du 9 août autorise la Sécurité Sociale et Pôle Emploi, entre autres, à interroger le fichier des comptes bancaires (Ficoba) en utilisant les numéros de comptes des allocataires.

L’accès de certains organismes sociaux à Ficoba n’est pas en soi une nouveauté. Pôle Emploi, par exemple, est autorisé à l’interroger, dans le cadre de la lutte contre la fraude, depuis un décret d’octobre 2013. Mais jusqu’ici, l’interrogation de ce fichier détenu par le fisc se faisait en utilisant les noms et prénoms de l’allocataire. Avec le nouveau décret publié ce matin 9 août (1), qui entrera en vigueur dès demain, la Sécurité sociale, Pôle Emploi, mais aussi les organismes de retraite des fonctionnaires et de retraites complémentaires des salariés, pourront aussi interroger ce fichier en utilisant l’Iban d’un compte, qu'il soit détenu par une personne physique ou morale.

L’objectif est assez simple : « les organismes sociaux et Pôle Emploi souhaitent s’assurer de la correspondance entre les coordonnées bancaires validées en ligne par les usagers et leur identité », explique la notice accompagnant le décret. Autrement dit, vérifier l’Iban fourni correspond bien à un compte détenu par la personne qui l’a déclaré. « Dans le cadre de la mise en œuvre d’une mesure de simplification du Comité interministériel pour la modernisation de l’action publique », les pouvoirs publics souhaitent en effet « dispenser les usagers de fournir un exemplaire papier de leur relevé d’identité bancaire dans toutes leurs démarches avec la sécurité sociale, les organismes sociaux et Pôle emploi ».

Pour mémoire, le Fichier national des comptes bancaires et assimilés, détenu par la Direction générale des finances publiques (DGFiP), recense environ 80 millions de personnes, physiques et morales, françaises ou non, qui détiennent au moins un compte bancaire (courant, d’épargne, etc.) en France.

Lire sur le sujet : Quels organismes peuvent fouiller dans vos comptes bancaires ?

(1) Décret no 2017-1247 du 7 août 2017 relatif à la consultation du fichier national des comptes bancaires par les organismes de sécurité sociale

Partager cet article :

© cbanque.com / VM avec MdeB / Août 2017

Commentaires

Publié le 10 août 2017 à 21h14 - #2Ecrivain57

Enfin on va pouvoir contrôler ces millions de soit disant pauvres qui vivent aux dépends des rares qui payent des impôts !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?65
Publié le 12 août 2017 à 07h05 - #5Jp18
  • Homme
  • Reunion

C'est tjrs les pauvre qui trinque. Tout ces gros politicien qui détourne des millions on pense même pas a vérifier leurs comptes. Nous vivons dans un monde de fou.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?32
Publié le 15 août 2017 à 08h12 - #6jean-Christophe J.
  • Homme
  • LYON
  • 68 ans

Trop peu de gens paient pour que beaucoup se "la coulent douce" et finissent par vivre aussi bien que les premiers.
Cette injustice est intolérable car elle favorise la paresse et dégoutte ceux qui font des efforts pour vivre mieux (ex : la taxe d'habitation payée (bientôt, en principe) par 20 % des ménages).

Trouvez-vous ce commentaire utile ?12
Publié le 15 août 2017 à 20h32 - #7million$baby
  • Homme
  • Troyes
  • 54 ans

Enfin du contrôle !!!

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 16 août 2017 à 09h58 - #8PhC34
  • Homme
  • Montpellier
  • 60 ans

Bonne blague ! C'était déjà une obligation de s'assurer de la cohérence des coordonnées bancaires et civiles d'un bénéficiaire. Il reste une deuxième obligation à laquelle ces deux organismes refusent obstinément de souscrire : accepter des IBAN ne commençant pas par FR.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20

Ajouter un commentaire