Epargne bancaire : il y a toujours le Livret A et les autres

Des pièces sur un Livret A
© Unclesam - Fotolia.com

La rémunération des livrets bancaires a encore légèrement baissé au mois d’avril, à 0,19% net en moyenne. Un contexte qui devrait encore profiter au Livret A, dont le taux est gelé à 0,75% jusqu’à la fin janvier 2020.

0,26% brut en avril 2018 - soit 0,19% net de PFU - contre 0,27% un mois plus tôt : le rendement des livrets bancaires fiscalisés n’a jamais été aussi bas en France, malgré quelques rares exceptions.

A consulter : les meilleurs livrets bancaires du moment

Une remarque qui vaut pour l’ensemble des taux moyens de rémunération des encours de dépôts bancaires publiés par la Banque de France. Au global, le rendement moyen des dépôts des ménages est en baisse d’un centième de point, à 0,91%, suite notamment au repli des comptes à terme de plus de deux ans : 1,74% en moyenne, contre 1,76% en mars.

Le Livret A, un refuge

Dans ce paysage, deux produits, issus de l’épargne réglementée, tirent leur épingle du jeu. Le rendement moyen du plan d’épargne-logement (PEL) est stable à 2,69% en moyenne. Un taux miraculeux dans le contexte actuel, mais qui ne doit pas masquer la dure réalité. Il est le fait du stock de contrats ouverts il y a plusieurs années tandis que les nouveaux PEL, eux, ne rapportent plus que 1%, et même 0,70% après prise en compte de la fiscalité.

Soit un peu moins que le Livret A, qui fait de plus en plus figure de refuge avec son taux net de 0,75%, que le gouvernement a choisi de geler jusqu’à la fin du mois de janvier 2020.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Juin 2018