Crédit immobilier : l'assurance emprunteur « plus chère que le prêt »

crédit immobilier, jeune, maison, logement, immobilier, prêt, immo, primo-accédant
© alfa27 - Fotolia.com

Avec la baisse des taux, contracter un crédit immobilier est de moins en moins coûteux en intérêts. En comparaison, l’assurance emprunteur, non impactée par l’environnement de taux bas, peut être plus onéreuse.

« Une situation inédite et pourtant bien réelle », c’est ainsi que Meilleurtaux qualifie la position actuelle de l’assurance emprunteur. En effet, compte tenu du repli des taux d’intérêt, l’assurance peut devenir « plus chère que le crédit », expose le courtier immobilier dans son 29ème Observatoire des taux dévoilé ce 8 octobre.

Du côté des taux d’intérêt, le constat de la baisse est implacable. 6 banques sur 10 affichent désormais des taux avant négociation sur 20 ans inférieurs à 1,50%, d’après les barèmes de septembre 2019, pour les meilleurs profils d’emprunteur, envoyés à Meilleurtaux. Il y a un an, en septembre 2018, seuls 15% des établissements étaient dans ce cas. Résultat, avant négociation, le taux moyen sur 20 ans atteint désormais 1,25% (hors assurance), une moyenne divisée par 2 en 4 ans !

Cette baisse du taux a un impact significatif sur les finances des emprunteurs. Illustration. Emprunter 200 000 euros à 1,25% sur 20 ans coûte 26 144 euros en intérêts, calcule Meilleurtaux. En comparaison, avec un taux de 2,20% - la moyenne en janvier 2016 -, ce même crédit générait 47 396 euros d’intérêts.

Ce contexte exceptionnel ne doit toutefois pas endormir les emprunteurs. Ils doivent rester vigilants sur les autres composantes tarifaires de leur crédit immobilier, essentiellement sur l’assurance emprunteur. C’est le second message véhiculé dans cet Observatoire.

« L’assurance est un produit qui est encore trop souvent ignoré par les emprunteurs, regrette ainsi Maël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux. Cette situation inédite, mais pourtant bien réelle, fait que l’assurance peut être aujourd’hui beaucoup plus chère que le crédit en lui-même ». En effet, les mensualités prélevées au titre de l’assurance emprunteur sont indépendantes du taux d’intérêt. Dans la majorité des cas, elles sont fixes et proportionnelles au capital initial emprunté.

Exemples où l'assurance est plus chère que les intérêts

Voici quelques cas rencontrés par le courtier immobilier Meilleurtaux :

  • 200 000 euros empruntés sur 20 ans à 0,80% avec une assurance à 0,36%. Coût du crédit de 20 616 euros et un coût de l'assurance de 27 000 euros (18 000 euros pour l'emprunteur 1 assuré à 100% et 9 000 euros pour l'assureur 2 couvert à 50%)
  • 150 000 euros empruntés sur 10 ans à 0,70% avec une assurance à 0,45%. Coût du crédit de 5 355 euros et un coût de l'assurance de 6 750 euros ( 3 375 euros pour les deux emprunteurs assurés à 50%)
  • 350 000 euros empruntés sur 25 ans à 1,20% avec une assurance à 0,36%. Coût du crédit de 55 294 euros et un coût de l'assurance de 47 250 euros (31 500 euros pour l'emprunteur 1 assuré à 100% et 15 750 euros pour l'assureur 2 couvert à 50%)
Partager cet article :

© cbanque.com / MoneyVox / MEF / Octobre 2019