Immobilier locatif : deux tiers de crédits sans apport

  • Par
Un immeuble à Montpellier
© Olivier Tabary - Fotolia.com

Deux prêts immobiliers sur trois accordés en vue d’un investissement locatif sont « sans apport personnel » selon une étude du Crédit Foncier.

« Au 1er semestre 2018, les dossiers sans apport financés par le Crédit Foncier représentent 66 % de l’ensemble des dossiers, contre 58% en 2010 », explique l’enseigne spécialisée dans une étude publiée ce jeudi. Avant de livrer un élément d’explication : « Le mouvement de baisse des taux enregistré depuis plusieurs années a incité les investisseurs à augmenter significativement la part financée de leur acquisition. » Autrement dit, de nombreux emprunteurs ne fournissent pas d’apport même s’ils ont une épargne suffisante, afin de profiter au maximum des prêts à taux réduit.

Par ailleurs, les emprunteurs prévoyant un apport dans leur montage financier le limitent le plus souvent à une part restreinte de l’investissement : moins de 10% d’apport pour un dossier de financement sur cinq.

En se basant sur des statistiques de l’Insee et sur les dossiers analysés en son sein, le Crédit Foncier estime à 71 100 euros le revenu annuel médian (5 925 euros par mois) des ménages qui investissent dans l’immobilier locatif au premier semestre 2018. Un revenu médian en augmentation de 11,5% depuis 2010. Par ailleurs, à 92%, le logement ciblé est un appartement, pour un coût médian de 170 000 euros.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2018