Immobilier : 165 448 euros, montant moyen des crédits

  • Par
Des pièces et des maisons
© Bits and Splits - Fotolia.com

Le prêt immobilier moyen a une nouvelle fois fortement augmenté en 2017 selon le régulateur bancaire : il est passé de 110 098 euros à 165 448 euros en l’espace de 8 ans !

Le montant moyen des crédits immobiliers a augmenté de 4,9% en 2017. Après avoir reculé en 2009, suite à la crise financière, le crédit moyen n’a ensuite plus cessé de progresser selon les statistiques de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) : de 110 098 euros en 2009, il a grimpé à 137 241 euros en 2012, 157 914 euros en 2016 et donc 165 448 euros sur l’année 2017.

« Contrairement à ce qui a prévalu le plus souvent sur la période 2010-2016, cette hausse reflète essentiellement le net redressement des prix de l’immobilier observé sur l’année », analyse l’ACPR dans son étude annuelle du financement de l’habitat, publiée courant septembre. Cette hausse s’explique aussi, comme ces dernières années, par « la faiblesse des taux d’intérêt qui permet aux emprunteurs d’accroître leur endettement sans tension excessive sur leur taux [d’endettement] ». Cette progression du montant emprunté par les ménages s'est poursuivie en 2018 selon l’ACPR, qui ne livre toutefois pas encore de moyenne précise sur l’année en cours.

145 000 euros en moyenne pour les renégociations

Les foyers qui empruntent pour financer l’acquisition de leur résidence principale souscrivent en moyenne un crédit de 165 000 euros, selon les statistiques arrêtées en avril 2018. Les ménages propriétaires qui changent de résidence principale s’endettent plus lourdement : à hauteur de 185 000 euros en moyenne. Le montant moyen des « rachats de crédits externes » (renégociation de crédit) et des prêts souscrits en vue d’un investissement locatif sont quasi similaires : 145 000 euros environ.

En parallèle, la durée moyenne des crédits continue d’augmenter : les ménages s’endettent sur 19 ans en moyenne, contre 18 ans en 2015. Inversement, le taux d’endettement des Français, ou « taux d’effort » pour l'ACPR, reste relativement stable, à 29,7% en 2017. Autrement dit, les mensualités de crédit représentent donc légèrement moins de 30% des revenus mensuels des ménages emprunteurs. Les revenus moyens des emprunteurs, au moment de l’octroi, se situent à 34 019 euros par an, soit 2 835 euros par foyer et par mois.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2018