Les Sicav Monétaires

Boudées dans les années 2000, les Sicav Monétaires ont séduit à nouveau les Français avec des performances en hausse régulière sur la période de 2005 à 2008. Avec la crise financière, les performances sont de nouveau au plus bas, proches des taux à court terme Euribor ou Eonia.

Appelées également « Sicav court terme » ou « Sicav de trésorerie », ces fonds permettent de rémunérer des excédents de liquidités, à courte échéance, avec un risque limité. En période de taux bas, ces Sicav peuvent cependant être moins rémunératrices que des livrets d’épargne ou des Comptes à Terme, voire présenter un rendement négatif.

Qu’est-ce qu’une Sicav Monétaire ?

Si on la désigne usuellement de Sicav Monétaire, il serait plus précis aujourd’hui de parler d’OPCVM monétaire (Organisme de placement collectif en valeurs mobilières). Cet OPCVM pouvant être soit une SICAV (Société d’investissement à capital variable), soit, le plus souvent un FCP (Fonds commun de Placement).

En clair, qu'on parle d'OPCVM monétaire, de SICAV monétaire ou de FCP monétaire, il s’agit dans tous les cas de fonds d’investissement constitués de placements de trésorerie et ne comportant aucune action de sociétés. Ils peuvent être constitués de titres de créances négociables (TCN) à court terme, de bons du Trésor, ou, d'obligations à court terme, à taux fixe ou variable. Ces placements sont réputés stables, favorisés par des échéances courtes qui permettent de limiter les risques liés aux variations de valeur.

Investir dans une Sicav monétaire est relativement simple. Il suffit d’acheter, sur un compte-titres, des parts d’Opcvm de votre établissement bancaire, d’un autre organisme financier ou d’un courtier en ligne, puis de les revendre quand vous le souhaitez, en empochant, le cas échéant, la plus-value. Les Sicav monétaires sont également accessibles via les dispositifs d'épargne salariale (PEE ou Perco).

La valeur d’une part d’une Sicav monétaire est très variable d’un organisme à l’autre, et, s’échelonne de quelques euros à plusieurs milliers d’euros. Le taux de rendement de l'Opcvm n’est pas connu à l’avance mais se rapprochera des taux du marché monétaire (Eonia ou Euribor).

Une rémunération plus souple que les livrets

Alors que la rémunération des livrets, notamment ceux de l'épargne réglementée, est calculée par quinzaine, les Sicav monétaires présentent l'avantage de proposer une valorisation au jour le jour. Cette souplesse permet de profiter des intérêts de manière optimale sans avoir à se soucier des dates.

Sicav monétaire et PEA

Les Sicav monétaires ne contenant pas d'actions, il n’est pas possible d'en souscrire sur un PEA. Néanmoins, certains établissements financiers ont mis en place des fonds éligibles au PEA, dont les techniques d’arbitrage permettent de se rapprocher du profil des Sicav monétaires, en matière de risques et de rendements.

Trois types de Sicav monétaires

Les SICAV monétaires (et leur gérant) sont réglementés au niveau de l'Union européenne par le règlement (UE) 2017/1131 du 14 juin 2017 relatif aux fonds monétaires. Cette réglementation différencie les fonds selon leur type de valeur liquidative. Cette valeur correspond aux montants restitués aux souscripteurs lorsque les actifs d'un fonds doivent être revendus. Trois catégories de fonds sont ainsi distinguées :

  • les fonds monétaires à valeur liquidative variable (VLV ou VNAV - Variable Net Asset Value). Ils regroupent l'essentiel des fonds monétaires français. Leur valeur liquidative dépend essentiellement des fluctuations du marché. Ces fonds peuvent être « à court terme » (composés de titres de dette dont l'échéance est, en moyenne, de 2 à 4 mois) ou « standard » (composés d'actifs pouvant avoir une durée de vie allant jusqu'à 12 mois).
  • les fonds monétaires à valeur liquidative constante (VLC ou CNAV - Constant Net Asset Value) - plutôt répandus dans les pays anglo-saxons. Leur valeur liquidative est fixe. Pour garantir cette stabilité, ils doivent être investis dans leur quasi-intégralité (à 99,5%) dans de la dette publique, et obligatoirement à court terme (titres dont l'échéance est, en moyenne, de 2 à 4 mois).
  • les fonds monétaires à valeur liquidative de faible volatilité (VLFV ou LVNAV - Low Volatility Asset Value). Ces fonds sont à mi-chemin entre les deux autres types de fonds : tant que les actifs composant ces fonds ne sont pas trop volatils, ils fonctionnent comme des fonds à valeur liquidative constante. En revanche, si leur valeur devient instable, ils sont convertis en fonds à valeur liquidative variable. Ce fonds est nécessairement de court terme (composé d'actifs dont l'échéance est, en moyenne, de 2 à 4 mois).

Ces différences de valeur liquidative peuvent jouer, en particulier dans les périodes d'instabilité financière. Dans une catégorie de produits peu risqués de manière générale, les fonds VLV sont relativement moins risqués que les deux autres. Mais à l'inverse - et toujours à la marge - ils peuvent être légèrement moins rémunérateurs en période de stabilité.

Avant tout investissement, il est fortement recommandé de lire le document d’information clé pour l’investisseur (DICI) du fonds. Il indique notamment à quel type de fonds monétaire le support appartient. Ce DICI doit, d’ailleurs, être remis à l’épargnant préalablement à une souscription. Les documents d'information clé pour l'investisseur sont aussi disponibles sur la base de données de l’Autorité des Marché Financiers (AMF).

A noter que le règlement UE 2017/1131 s'applique à compter du 21 juillet 2018 pour les nouveaux fonds, et à partir du 21 janvier 2019 à l'ensemble des fonds.

Les frais de négociation

La souscription d’une Sicav monétaire n’est pas obligatoirement la garantie d’une opération gratuite. Vous pouvez avoir à supporter des frais d’entrée, des frais de transaction, ou encore, des droits de garde. Mais généralement, la plupart des banques proposent la souscription gratuite de leurs propres Sicav monétaires.

La fiscalité des Sicav monétaires

La fiscalité applicable aux plus-values et aux revenus de Sicav monétaires n'est pas spécifique, c'est le régime des valeurs mobilières qui dépend du support d'investissement utilisé (compte-titres ou épargne salariale notamment).

© cbanque.com / MoneyVox 2008-2019 / CP-FV / Page mise à jour le / Droits réservés