Axa Banque : que vont devenir les 30 000 clients de Soon ?

Raphaël Krivine (Soon by AXA Banque)

Trois ans après son lancement, Axa Banque s’apprête à faire disparaître Soon, sa marque de banque 100% mobile. Pourquoi ce choix ? Et que vont devenir les 30 000 clients de la marque ? Les explications de Raphaël Krivine, directeur de la relation client chez Axa Banque et maître d’œuvre de la création de Soon.

Raphaël Krivine, pourquoi, 3 ans après son lancement, Axa Banque a fait le choix de fermer Soon ?

Raphaël Krivine : « Dès la présentation de Soon en 2013, l’objectif était clair : il s’agissait de tester l’idée d’une banque conçue pour le mobile et pleine de nouvelles fonctionnalités, et de voir ce qui pouvait correspondre aux attentes des clients. Nous avions décidé pour cela de créer une marque dédiée. Nous aurions pu l’arrêter plus tôt, mais au final Soon a connu une belle progression [environ 30.000 comptes ouverts, NDLR], malgré peu de publicité. »

Pourquoi cette fermeture maintenant, dans ce cas ?

R.K. : « Le choix a été fait d’accélérer sur l’offre bancaire d’Axa Banque. Ces derniers mois, elle a été largement modernisée, sa tarification a été affinée et nous avons amélioré sa compétitivité, notamment pour les moins de 30 ans, la cible principale de Soon [Lire : Tarifs bancaires : Axa Banque adopte la gratuité sous conditions]. Avec la mise en œuvre de la nouvelle loi sur la mobilité bancaire, à laquelle nous croyons beaucoup, et face à l’évolution du contexte concurrentiel, le moment était venu de concentrer les moyens sur Axa, une marque puissante. Et conserver deux banques en une était devenu trop compliqué, nous avions besoin de simplifier notre offre. »

Vous nous l’avez rappelé, Soon a été conçu comme un laboratoire. Quels enseignements tirez-vous de cette expérience ?

R.K. : « Soon a d’abord permis à Axa Banque d’être plus agile. Une agilité que l’on retrouve dans la mise en place de nouveaux modes de travail : par exemple la création d’une war room, avec une équipe qui rassemble des ingénieurs et des experts métiers. Nous avons ensuite pu tester de nouvelles fonctionnalités : certaines se sont avérées utiles, d’autres moins. »

Des exemples ?

R.K. : « Quand nous avions réfléchi à ce que devait être capable de faire un service bancaire 100% mobile, nous avions trouvé incontournable de permettre le rapprochement automatique entre un paiement et la photo de l’objet acheté prise avec le smartphone. Au final, ça a été très peu utilisé. A l’inverse, le « reste à dépenser » [solde prédictif prenant en compte les opérations récurrentes et prévisibles, NDLR] a convaincu au point d’être intégré à l’offre Axa depuis quelques semaines. Ce sera le cas aussi, plus tard, de la catégorisation et de la géolocalisation des dépenses. »

Comment va se dérouler la transition vers le compte bancaire Axa pour les clients Soon ?

R.K. : « Ils ont tous reçu un email personnalisé, les informant des modalités de la transition. Elle se fera d’ici à trois mois, au cours de la 2e quinzaine de septembre. Le jour J, les clients Soon devront basculer sur l’application Axa Banque, en conservant les mêmes identifiants. Et contrairement à Soon, ils pourront aussi gérer leur compte depuis l’espace client web du site d’Axa Banque. C’était d’ailleurs déjà une demande de certains d’entre eux. »

Qu’en est-il des moyens de paiement Soon ?

R.K. : « Les cartes bancaires Soon, ainsi que les chèquiers, vont continuer à fonctionner. Ils seront ensuite remplacés, au terme de leur date de validité, par des moyens de paiement aux couleurs d'Axa. »

Comment va se dérouler la transition du point de vue tarifaire ?

R.K. : « Depuis le mois de janvier, la carte du compte bancaire Axa est gratuite, sous conditions d'usage. Pour les clients Soon déjà actifs, qui utilisent régulièrement le compte, cela ne changera donc rien. Ceux qui n’atteignent pas la limite d’usage [au moins 900 euros de paiements par trimestre pour les plus de 30 ans, 450 euros pour les moins de 30 ans, NDLR] - s’exposeront en effet à une facturation - 7,50 euros par mois pour les moins de 30 ans, 15 euros au-delà. Mais nous leur garantissons une gratuité totale jusqu’au 2e trimestre 2018 : ils ne pourront donc être facturés avant le 1er juillet 2018. Cela leur donnera le temps de réexaminer leur usage du compte Axa, en espérant que cela leur donne envie d’être plus actifs. »

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par VM / Juin 2017

Commentaires

Publié le 23 juin 2017 à 16h24 - #1SOON as possible
  • Homme

encore changer de banque ?!! oh ça me SOON ! ;o)

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 23 juin 2017 à 18h25 - #2pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 53 ans

Je sens qu'il va y avoir des migrations vers Boursorama et autres banque à la tarification transparente. Axabanque vient de réaffirmer la maxime du banquier du 20eme siècle : "moins du peux payer, et plus tu payes"

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 24 juin 2017 à 10h21 - #3Pierre-de-Paris
  • Homme
  • Paris

Soon - Axa Banque. Une stratégie peu lisible
Axa et la banque, c'est une longue histoire... Celle d'un assureur qui veut faire de la banque-assurance comme ses concurrents. Axa a donc racheté Banque Directe, pionnier de la banque en ligne de l'ère du minitel. Puis Axa lui applique sa marque... et ses tarifs en faisant fuir une grande partie des clients Banque Directe vers la concurrence ! Et pour cause, qui a envie de payer plus cher pour une banque en ligne que pour une banque à guichets ?
Ce qu'Axa a oublié, c'est qu'il est plus facile de convaincre le client d'une banque de changer d'assurance que d'inciter un assuré à changer de banque... surtout quand on n'est pas du tout concurrentiel dans le domaine de la banque. Ceci explique qu'Axa est le seul assureur à vendre des services bancaires en ligne à prix d'or. Au cours des 15 dernières années, on a plutôt vu des banques vendre des produits d'assurance. Pour une raison toute simple : la mobilité assurantielle est beaucoup plus facile que la mobilité bancaire. En outre, les assurés Axa ont un profil particulier (CSP+), peu enclin à la mobilité bancaire : on ne quitte pas le CIC pour aller chez Soon.
En résumé, si Axa ne change pas de stratégie pour sa filière bancaire, il y a fort à parier que celle-ci continue à figurer en queue de peloton dans le palmarès des banques en ligne, tout au moins en nombre de clients. Même si le PNB d'Axa Banque est bon, on peut s'interroger sur son avenir à moyen terme.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20
Publié le 24 juin 2017 à 10h49 - #4pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 53 ans

Je fais justement partie des premiers clients de Banque Directe (une révolution à l'époque) que j'ai quasiment quitté quand c'est devenu AXAbanque. Entre temps j'avais ouvert un compte chez Covéfi, que j'ai de la même façon plus ou moins quitté quand c'est devenu Monabanq et entre temps j'étais passé chez Boursorama. La mobilité bancaire n'a jamais été un problème. J'ai commencé à la Banque Populaire, puis suis passé par obligation au Crédit Agricole (employeur oblige) avant de passer aux banques en ligne en 1998. Ca fait quasiment 20 ans que je n'ai plus un compte dans une banque "physique". Boursorama s'est occupé de quasiment tous mes transferts de prélèvements (en 2012), et cela bien avant la loi Macron sur la portabilité bancaire.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 24 juin 2017 à 11h10 - #5Pierre-de-Paris
  • Homme
  • Paris

Pipoux, j'ai suivi à peu près le même parcours de Banque directe à Boursorama et je pense aussi qu'il est assez simple de changer de banque pour peu que l'on soit un peu organisé. Néanmoins, pour beaucoup de clients, il est plus facile de changer d'assurance que de changer de banque. Il suffit d'attendre l'échéance pour l'assurance. Quoi qu'il en soit, sur le plan tarifaire, Axa n'est pas concurrentiel, que ce soit dans le secteur assurantiel ou bancaire.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 25 juin 2017 à 18h09 - #7Tours 37000
  • Homme
  • Tours
  • 51 ans

Je suis OK avec les commentaires précédents.
Je ne regrette pas d'être passé d'Axabanque vers Boursorama banque en 2007.
J'étais assez dubitatif lorsque j'ai vu Soon apparaître. Décidément, Axa n'aime pas le modèle économique des banques en ligne.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?10
Publié le 27 juin 2017 à 11h36 - #8dimbite

Cet homme ment. Soon n'a pas été lancé comme un "labo", ça a été lancé comme une nouvelle forme de banque 100% en ligne. Jamais il n'a été expliqué aux futurs clients que la banque serait abandonnée. Ces gens là font des tests sans le dire, puis ensuite expliquent qu'il va falloir raquer.
Parce que dépenser 900€ par mois par carte, faut vraiment être dégénéré. A moins de payer son loyer par carte. On vit une époque de consommation excessive certes, mais 900€ de shopping tous les mois c'est totalement inconscient.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 27 juin 2017 à 17h39 - #9pipoux
  • Homme
  • Albi
  • 53 ans

@dimbite 900€ par trimestre, autrement dit 300€ par mois.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 5 juillet 2017 à 07h32 - #10E mile Gazier
  • Homme
  • Saint-Nazaire
  • 57 ans

Attention à la nouvelle offre AXA, dès Septembre 2017, qui impose de dépenser beaucoup pour bénéficier de la gratuité de la carte bancaire qui existait dans l'offre SOON... (de 450 à 900 euros par trimestre suivant votre age, sinon frais de au moins 15 euros par trimestre si pas d'utilisation suffisante). Et un compte AXA Banque ne disposant pas de carte de paiement est facturé 4 euros de frais de gestion et de tenue de compte par trimestre de l'année civile...
Pas agréable du tout pour les autoentrepreneurs avec de petits revenus et changement sous la contrainte des conditions du compte qui forcent la main ! Voir la concurrence...
ou
Demander à AXA un compte sans frais de carte bancaire quelle que soit les dépenses réalisées et attendez leur réponse !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire