Banques : à quoi ressemblera le distributeur automatique du futur ?

Femme devant un distributeur de billets de banque
© Robert Kneschke - Fotolia.com

Selon les résultats d’une étude (1) rapportés par l’éditeur de logiciels bancaires Auriga, deux banques sur trois souhaitent intégrer de nouvelles fonctionnalités à leurs distributeurs automatiques.

Dépasser le simple distributeur de billets : c’est l’ambition d’un nombre croissant d’enseignes bancaires. 66% d’entres elles projettent en effet d’ajouter des fonctionnalités transactionnelles à leur réseau de DAB, et 40% des fonctionnalités commerciales, destinées à promouvoir leurs produits et services.

Actuellement, la majorité des automates bancaires ne servent en effet qu’à une chose : délivrer des espèces. Une activité en relatif déclin : en 2014, le nombre de retraits effectués pour chaque carte en circulation a baissé en France de 1,1% par rapport à 2013, à 24,5 retraits par an en moyenne. Toutefois, Auriga explique qu’il existe « plus de 100 fonctionnalités de libre-service configurables », afin de « dynamiser le canal automate » et rentabiliser l’investissement nécessaire à son installation : le paiement des factures, les virements, les ventes de billets de spectacles, etc.

Autre nouvel horizon pour les automates bancaires : l’assistance des clients à distance. Selon l’étude, 29% des banques ont déjà mis en place des dispositifs de ce type, permettant au personnel de la banque d’aider à distance leurs clients, notamment dans l’utilisation de fonctionnalités avancées sur les DAB. 18% vont même un peu plus loin en proposant sur certains de leurs automates la visio-conférence, qui permet d’échanger avec un conseiller expert sur des produits bancaires plus complexes.

(1) « 2015 ATM and Self-Service Software Trends » réalisée par ATM Maketplace auprès d’environ 700 institutions financières dans le monde.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Octobre 2015