Ouvrir un compte bancaire BforBank : le test de la rédaction

  • Par
  • ,
Compte courant BforBank

La simplicité, la rapidité, la modernité : autant de valeurs affichées par les banques 100% en ligne dans leur communication. Nous avons voulu vérifier si ces promesses étaient tenues, en testant grandeur nature l'ouverture de comptes courants dans les six principales enseignes numériques du marché français. Episode 3 : BforBank.

BforBank n’est pas une nouvelle venue sur le marché de la banque en ligne. Créée en 2009 par les caisses régionales du Crédit Agricole, l’enseigne s’est longtemps concentrée sur les produits d’épargne (livret, assurance-vie) et de bourse. Changement de stratégie en mai 2015 : elle décide de rejoindre ses concurrentes sur un autre marché, celui du compte courant avec carte bancaire gratuite. BforBank est ainsi la dernière en date à avoir développé son interface d’ouverture de compte. Mais a-t-elle intégré l’ensemble des nouveautés dans le domaine, et notamment l’ouverture 100% en ligne, avec numérisation des pièces justificatives et signature électronique ? Réponse dans ce test.

Un sans-faute sur le formulaire

Direction la page d’information préalable à l’ouverture du compte courant BforBank. La première impression est positive : l’ensemble est rassurant et riche en informations. Tout y est : le rappel des points-clés de l’offre - la carte bancaire gratuite, les revenus nécessaires pour y accéder, le montant minimum à verser, etc. - ainsi que le montant de la prime d’ouverture et les conditions pour l’obtenir. On sait où on met les pieds.

Le formulaire de saisie des informations personnelles est également très complet. En permanence à l’écran : un rappel de l’offre promotionnelle en cours, une barre de progression qui permet de se situer dans la procédure et un formulaire de contact qui permet d’appeler un conseiller, de se faire rappeler ou d’interagir par mail (mais pas par tchat).

Autre raffinement attendu : la présence, pour certains items, de bulles d’information expliquant pourquoi BforBank demande telle ou telle information - le numéro de mobile, la résidence fiscale, etc. -. Certaines parties du questionnaire de patrimoine peuvent sembler indiscrètes : outre les revenus nets mensuels, BforBank demande de déclarer ceux de l’ensemble du foyer. De manière assez inattendue, il sera aussi demandé de compléter le nom de jeune fille de notre mère, une information qui pourra être utilisée par la suite pour vérifier notre identité.

Numérique ou papier : vous avez le choix

Comme attendu pour un service aussi récent, BforBank permet de compléter le dossier d’ouverture sans avoir à renvoyer le moindre document papier, grâce au téléchargement de pièces numérisées et à la signature électronique (authentifiée par un code reçu par SMS). Le recours à la procédure 100% en ligne n’est toutefois pas imposé : ceux qui le souhaitent peuvent imprimer le dossier ou même demander à le recevoir par courrier.

BforBank est assez gourmand en ce qui concerne les justificatifs. Il faudra en prévoir deux pour les revenus - le bulletin de salaire et l’avis d’imposition par exemple - et deux également pour l’identité - pour le second, outre la carte d’identité ou le passeport, le permis de conduire est accepté. A ce stade, BforBank propose de renseigner un « code avantage ». Ce qui introduit un doute : faut-il alors entrer un code pour bénéficier de la prime ? Non : ce code avantage est utilisé pour certaines opérations spéciales (les parrainages notamment).

Enfin, BforBank ne résiste pas à la tentation de proposer la souscription d’autres produits que le compte courant. Comme d’autres enseignes, elle pousse son assurance perte et vol des moyens de paiement renforcée (B Security) et son livret d’épargne maison avec, selon les périodes, une prime supplémentaire à la clé. Ces options, en revanche, ne sont pas cochées par défaut.

Une fois la demande d’ouverture confirmée, BforBank a la bonne idée de générer immédiatement le RIB du compte, permettant d’effectuer sur le champ le virement du premier versement - 300 euros tout de même - nécessaire à la validation de la demande d’ouverture. Là encore, l’enseigne pense aux nostalgiques du papier : ceux qui ont opté pour l’envoi du dossier par courrier peuvent également joindre un chèque pour ce premier versement.

Un compte opérationnel en 2 semaines

Tout va très vite ensuite, en tout cas au moment où s’est déroulé notre test. Deux jours après la signature du dossier d’ouverture, BforBank confirme avoir reçu le virement. Le lendemain, un nouveau mail confirme l’ouverture du compte et nous communique l'identifiant client, nécessaire pour se connecter à l’espace client en ligne. Encore deux jours, et nous recevons par courrier recommandé le code secret de connexion à cet espace. L’attente est un peu plus longue pour recevoir la carte bancaire : 7 jours ouvrés. Mais c'est, il faut dire, le temps de traitement nécessaire pour fabriquer une carte.

Originalité chez BforBank : le code confidentiel de la carte, lui, n’est pas envoyé par courrier, mais par SMS. Toutefois, pour sécuriser cette étape, BforBank a adopté une procédure en trois temps. Nous recevons un SMS incluant un code à usage unique ; ce code est à renseigner dans l’espace client en ligne, après connexion ; il déclenche alors l’envoi d’un autre SMS, contenant le code secret de la carte, celui qui servira à authentifier les achats en magasin. Ce second message, particulièrement sensible, s'auto-détruit au bout de quelques minutes. BforBank nous contacte alors à nouveau, pour nous encourager à vérifier que cette destruction est effective.

Au final, le nouveau compte est opérationnel en deux semaines. Un délai plus que raisonnable.

Ouvrir un compte BforBank : la notation
Page d'information préalable (sur 0,5 point)0,5
Formulaire de saisie (sur 1 point)0,9
Finalisation du dossier d'ouverture (sur 1 point)1
Premier versement sur le compte (sur 0,5 point)0,4
Suivi et déroulé de l'ouverture (sur 1 point)1
Réception identifiants et carte (sur 1 point)1
NOTE GLOBALE (sur 5 points)4,8

Plus d'infos sur le compte bancaire BforBank

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mars 2016