Crédit conso : la Société Générale cède ses parts de la filiale commune à la Banque Postale

Siège de la Banque Postale à Paris
DR

La Banque Postale va racheter la participation de 35% détenue par le groupe Société Générale dans La Banque Postale Financement, filiale commune de crédit à la consommation, ont annoncé les deux entreprises jeudi dans des communiqués séparés.

« Cette opération résulte de l'arrivée à échéance du partenariat » conclu dix ans plus tôt entre les deux groupes, précise la Banque Postale dans son communiqué. La Banque Postale avait créé en avril 2009 La Banque Postale Financement, en partenariat avec le groupe Société Générale qui avait pris à l'époque une participation de 35% au capital de cette filiale en échange de l'apport de la totalité de ses fonds propres pour un montant de 400 millions d'euros.

En pratique, cette filiale commercialise des produits et services de crédit à la consommation aux clients de la Banque Postale. Actuellement, elle revendique plus de 500 collaborateurs, 850 000 clients et près de 5 milliards d'euros d'encours. Une fois cette transaction finalisée, elle conduira pour Société Générale « à une réduction d'environ 600 millions d'euros » du bilan ajusté en fonction des risques et à une amélioration de son ratio de fonds propres « durs », indicateur clé de mesure de la solidité financière des établissements bancaires. Elle aura toutefois pour effet négatif de gréver d'environ 35 millions d'euros le résultat du groupe bancaire au quatrième trimestre 2018, conséquence de diverses opérations comptables ayant conduit à réduire dans ses livres de comptes la valeur de cette participation.

« Société Générale restera un partenaire »

De son côté, la Banque Postale détiendra 100% du capital de La Banque Postale Financement, sous réserve de l'obtention des autorisations réglementaires et concurrence requises. Cette montée au capital aura des effets bénéfiques sur les fonds propres de la Banque Postale dès 2019, met en avant le groupe. « Société Générale restera un partenaire de La Banque Postale Financement au travers du maintien des conventions de prestations de services pour le recouvrement et l'assurance des emprunteurs, et, d'une manière plus générale, un partenaire important pour le groupe Banque Postale, notamment avec Transactis, filiale commune spécialisée dans la monétique et les paiements », affirment les deux entreprises.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.