Crédits immobiliers : les taux se redressent en novembre

Un contrat immobilier
© praewpailyn - Fotolia.com

Les banques françaises ont légèrement relevé en novembre les taux d'intérêts des crédits immobiliers aux particuliers en moyenne, mais leur niveau reste proche de leur plancher historique et inférieur à l'inflation, selon une étude publiée lundi.

Toutes durées confondues, les taux des prêts du secteur concurrentiel ont atteint 1,44% en novembre, une petite progression après plusieurs mois de stagnation, rapporte dans un communiqué l'observatoire Crédit Logement/CSA. Le premier organisme regroupe comme actionnaires les principales banques françaises, le second est un institut d'études de marché.

« Les taux des crédits immobiliers qui étaient stables depuis juin dernier se relèvent donc, légèrement encore », résume l'observatoire. Les taux ont régulièrement baissé au cours du premier semestre 2018, se rapprochant de leur plancher touché en 2016 à guère plus de 1,30%, puis ont peu bougé depuis le début de l'été.

Des taux réels toujours négatifs

Parallèlement, « alors que le rythme de l'inflation accélère encore, les taux d'intérêt réels restent négatifs depuis 6 mois, confirmant une situation inédite depuis 1974 », souligne l'observatoire. La hausse des prix a, en fait, un peu ralenti en France en novembre à 1,9%, mais, après une franche accélération cet été, elle reste nettement supérieure au niveau moyen du taux des crédits immobiliers.

Théoriquement, cela revient à dire qu'il est possible de gagner du pouvoir d'achat en s'endettant pour un achat immobilier. Néanmoins, les chiffres de l'observatoire s'entendent bruts et ne comprennent par exemple pas l'assurance des prêts, systématiquement demandée par l'organisme créancier.

Pas de progression de la demande

Comme les précédents mois, l'observatoire souligne par ailleurs que ces conditions avantageuses de crédit ne suffisent plus à faire progresser la demande. Il en tient responsables « la hausse des prix de l'immobilier et la dégradation des soutiens publics », le gouvernement ayant réduit le périmètre géographiques de plusieurs aides à la propriété.

Dans le détail, les taux moyens se sont établis le mois dernier à 1,50% pour l'accession dans le neuf et 1,46% dans l'ancien, dans les deux cas des progressions par rapport à octobre. En revanche, leur niveau baisse pour ce qui est des travaux. La durée moyenne des crédits immobiliers a, elle, repris sa progression après une pause le mois précédent : en novembre, elle s'est établie à 227 mois contre 225 en octobre.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire