10% des emprunteurs français ont déjà eu recours au regroupement de crédits

  • Par
Crédits
© djama - Fotolia.com

Parmi les Français qui ont déjà fait un prêt, 10% ont eu recours au regroupement de crédits, d’après le premier observatoire sur le regroupement de crédits publié ce jeudi. Ils souhaitaient principalement diminuer leurs mensualités.

Bourse des Crédits, un intermédiaire en opération de banque, a dévoilé ce jeudi les résultats d'un nouvel observatoire intitulé « les Français et le regroupement de crédits » (1). Le principal enseignement qui en ressort est que, très majoritairement, les Français connaissent la notion de regroupement de crédits (78%). Cette proportion a même « tendance à augmenter avec l’âge, mais apparaît peu liée à la catégorie sociale » révèle l'étude.

Un outil de secours

Selon les résultats de l’enquête, un Français sur dix ayant ou ayant eu un emprunt a déjà eu recours au regroupement de crédits et 9% envisageraient de le faire. Il s’agit essentiellement de femmes (12%) faisant partie des CSP- (13%). Les Français y auraient recours principalement pour baisser leurs mensualités (pour 36% des personnes sondées) et pour sortir du surendettement (25%). « On constate que les raisons de court terme l’emportent sur des calculs plus lointains » note l’étude. En effet, l’amélioration de la capacité d’épargne (6%), le financement de nouveaux projets (5%) ou la préparation d’une baisse de revenus (3%) ne semblent pas être des raisons de motivation pour recourir au groupement de crédits.

De la même façon, 3 Français sur 10 sont intéressés par le regroupement de crédits pour financer un projet immobilier mais la possibilité d’éviter le surendettement, d’améliorer immédiatement son pouvoir d’achat ou bien de simplifier son budget grâce à cette pratique est davantage citée par les personnes interrogées (respectivement à 46%, 42% et 41%).

(1) Enquête réalisée en ligne par Pollingvox les 18 et 19 décembre 2013 sur un échantillon national représentatif de 1.016 personnes âgées de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas.

Partager cet article :
Sabrina LEVACHER

© cbanque.com / SL / Janvier 2014