Assurance-vie : comment Patrimea compte promouvoir Ethic Vie

Ethic Vie
Ethic Vie - DR

Après avoir racheté E-Patrimoine voici 2 ans, le courtier en ligne Patrimea poursuit sa stratégie de développement externe en mettant la main sur Ethic Vie. Entretien avec le cofondateur de Patrimea, Philippe Gourdelier.

Pourquoi avoir racheté Ethic Vie ?

Philippe Gourdelier : « Car il s’agit d’un produit innovant aussi bien sur le fond que sur la forme. D’une part 20% du chiffre d’affaires [les commissions générées par le contrat, NDLR] sont reversés à l’association choisie par l’épargnant. D’autre part le souscripteur a la possibilité de placer son argent dans une large palette de fonds éthiques [ISR, investissement socialement responsable, NDLR] : sur 300 supports en unités de compte (UC) disponibles, le contrat compte une soixantaine de fonds ISR, dont des obligations et des trackers. Les détenteurs du contrat ont aussi accès aux fonds en euros ''web'' de l’assureur, Suravenir Rendement et Suravenir Opportunités, ainsi qu’à des fonds immobiliers (SCPI, OPCI). Ethic Vie présente ainsi ce que l’on pourrait appeler un ''double effet éthique'' : il est possible de gérer son contrat comme n’importe quelle assurance-vie, en faisant bénéficier une association d’une partie du chiffre d’affaires, ou vous pouvez en outre constituer une allocation orientée vers des fonds ISR. »

Allez-vous conserver un site dédié pour Ethic Vie, ou l’intégrer à Patrimea ?

« Un double effet éthique »

P.G. : « Ethic Vie a son site propre et conservera son site propre. La procédure d’acquisition étant encore en cours, ce site n’a pas encore évolué mais nous allons mettre en ligne une nouvelle version prochainement. A l’image de E-Patrimoine, que nous avons racheté en 2016, les sites resteront donc distincts mais Ethic Vie, comme le contrat Epargne Evolution d’E-Patrimoine, sera mis en avant sur Patrimea. Nous le mettrons même peut-être un peu plus en avant dans le sens où il s’agit d’un contrat différenciant par rapport à l’offre disponible sur internet. »

Combien de souscripteurs comptez-vous à ce jour sur Ethic Vie ?

P.G. : « Cela se chiffre en centaines. Le créateur de ce contrat, Jean-Pierre Corbel, avait de nombreuses casquettes et ne pouvait donc pas consacrer toute son énergie à ce contrat, mais l’idée était réellement novatrice ! »

Comment comptez-vous donc relancer son développement ?

P.G. : « Nous souhaitons en faire le placement éthique de référence sur le marché ! Nous allons notamment créer un blog, afin d’en faire un carrefour de l’épargne éthique. Aujourd’hui, Novethic ou le Forum pour l’investissement responsable (FIR) permettent d’obtenir des renseignements mais pas d’investir. L’idée est de rassembler information et possibilité de placement sur Ethic Vie. »

Avec ce rachat, quel est l’encours en gestion du groupe Patrimea ?

P.G. : « Avant même de finaliser cette acquisition, nous avons dépassé les 100 millions d’euros. »

Quels sont vos prochains objectifs de développement ?

« Nous disposons déjà d’une palette de quatre assureurs : Oradéa Vie, Spirica, Suravenir et Apicil »

P.G. : « L’entreprise a été créée en 2009, le site Patrimea en 2011. Nous n’avons donc pas l’antériorité des courtiers leaders de l’assurance-vie en ligne, et nous ne cherchons pas à être dans une course à l’encours. Notre objectif, c’est de proposer des solutions d’investissement cohérentes avec nos valeurs : en cela, nous croyons beaucoup en Ethic Vie et en l’ISR. Nous souhaitons aussi rester accessibles pour nos clients : ils peuvent nous joindre par téléphone, et ils ont même la possibilité de rencontrer nos conseillers en agence, à Paris ou à Aix-en-Provence. »

Comptez-vous lancer d’autres contrats proposés en exclusivité, à l’image de Patrimea Premium ?

P.G. : « Nous disposons désormais de trois contrats dédiés : Patrimea Premium, Epargne Evolution et Ethic Vie. Nous proposons par ailleurs Netlife car nous avions une certaine antériorité sur ce contrat, et Liberalys Vie [successeur de Frontière Efficiente, NDLR] car il nous permet de proposer une solution intéressante aux non-résidents. En dehors du champ de l’assurance-vie, nous disposons d’un quatrième contrat dédié : Patrimea Perp. Avec ces contrats, nous disposons déjà d’une palette de quatre assureurs différents, Oradéa Vie, Spirica, Suravenir et Apicil. »

Ethic Vie en bref

  • 0% de frais de versement et d’arbitrage,
  • 0,60% de frais de gestion sur les fonds en euros, 1% sur les unités de compte,
  • 20% des commissions générées par le contrat sont reversées chaque année à l’association du choix de l’épargnant

Plus d'infos sur la plateforme Patrimea

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Mars 2018