Assurance-vie : Spirica restreint l'accès à tous ses fonds euros

  • Par
  • ,
Spirica
DR - Spirica

EXCLUSIF. Spirica, assureur du groupe Crédit Agricole, cède aux sirènes des unités de compte. Dès cet été, tout investissement ou versement sur les fonds euros devra comprendre 25 à 50% d’unités de compte. Surprise : même l’actif général est concerné !

C’est une véritable révolution pour Spirica. La filiale du Crédit Agricole était l’un des derniers grands assureurs du web à n’imposer aucune contrainte d’unités de compte pour investir dans ses fonds euros. Un avantage par rapport à la concurrence qui explique une explosion récente de la collecte. Mais cette pratique est sur le point de s’interrompre.

Selon nos informations, Spirica a adressé à l’ensemble de ses partenaires une information détaillée sur de « Nouvelles règles d’investissement Euro / UC » applicables à partir du 1er juillet. Un changement de stratégie qui va toucher les fonds « innovants » (Euro Allocation Long Terme, EuroSélection et Néo Euro Garanti). Mais aussi, et c’est une vraie surprise, l’Actif Général Spirica. L’assureur est donc le premier du marché web à généraliser la détention d'une part d’unités de compte quand un client souscrit son fonds euro classique ! Fin 2015, Generali avait pris une décision similaire mais ne l'appliquait qu'à son contrat web « maison », Generali Epargne.

Lire aussi : Les astuces des assureurs-vie pour vous faire souscrire des unités de compte

Franchise de 100.000 euros pendant deux mois

La modification de Spirica va s’opérer en deux temps. Du 1er juillet au 31 août, seuls les « gros » versements et investissements, supérieurs à 100.000 euros, seront impactés par la réforme :

  • 25% d’unités de comptes (UC) obligatoires pour un montant allant de 100.000 à 1 million d’euros ;
  • 35% d’UC obligatoires pour un montant compris entre 1 et 2 millions d’euros..

À savoir : lors de cette période transitoire, tout versement dépassant 2 millions d’euros sera refusé.

À partir du 1er septembre, la « franchise » de 100.000 euros disparaîtra, et la règle s’appliquera à tous les versements et investissements :

  • 25% d’UC obligatoires jusqu’à 1 million d'euros ;
  • 35% d’UC obligatoires de 1 à 2 millions d’euros ;
  • 50% d’UC obligatoires de 2 à 4 millions d’euros.

Il ne sera alors plus possible de verser plus de 4 millions en une fois sur n'importe quel fonds euros de Spirica. Pour Euro Allocation Long Terme, la vis est encore plus serrée : le versement sur ce fonds ne pourra plus dépasser les 100.000 euros ! Les fonds innovants que sont Euro Allocation Long Terme, EuroSélection et Néo Euro Garanti, ne devant quoi qu’il en soit représenter que 60% maximum des versements et investissements.

Sous couvert d’anonymat, une source proche du dossier regrette ce changement si « brutal » : « Cela pose des questions sur l’évolution globale du marché de l’assurance vie. Désormais, les clients ayant un profil averse au risque ne pourront donc plus être orientés vers les produits Spirica, même l’actif général. Si demain l’ensemble des assureurs en fait de même, l’assurance-vie ne conviendra plus à aucun client sécuritaire ! »

Partager cet article :

© cbanque.com / GC / Mai 2016