Crédits immobiliers : toujours pas de baisse des taux à fin août

  • Par cBanque
Lignes de crédit
© Sebastian Duda - Fotolia.com

Selon le baromètre mensuel d’Empruntis, les taux moyens des crédits immobiliers sont restés stables en août. Les banques n’ont donc pas répercuté la baisse des Obligations Assimilables du Trésor (OAT), censées donner le pouls du marché.

Fin août, les taux moyens observés par Empruntis étaient stables par rapport à début juillet. En ce qui concerne les taux fixes, le marché se situe toujours à 4,05% sur 15 ans, 4,30% sur 20 ans, 4,45% sur 25 ans et 4,90% sur trente ans.

Du côté des taux variables, Empruntis constate une légère hausse pour les crédits sur 20 ans (3,80%, contre 3,75% début juillet). Pour le reste, c’est également la stabilité qui prévaut : 3,20% sur 10 ans, 3,55% sur 15 ans et 3,85% sur 25 ans.

Ces chiffres confirment la tendance : au cours de l’été, les banques n’ont pas répercuté sur leurs taux la baisse des OAT, passées d’un peu plus de 3,40% fin juin à 2,84% au 31 août. Pourtant, ces obligations sont souvent présentées par les banques comme un indice de référence, dont l'évolution, à la hausse ou à la baisse, a un impact direct sur les taux proposés, en bout de chaîne, aux emprunteurs.

Crise des liquidités

Qu’est-ce qui empêche, cette fois, le schéma de se reproduire ? Selon Maël Bernier, porte-parole d’Empruntis, c’est une conséquence directe de la crise boursière de la fin juillet : « La crise des liquidités (…) a entraîné une méfiance entre les établissements bancaires qui sont donc peu enclins à se prêter de l’argent entre eux. » Face à ce risque d’assèchement, les banques sont donc tentées d’augmenter leur marge sur les crédits immobiliers.

Et cette tendance devrait se poursuivre en septembre, d’après Maël Bernier : « Dans ce contexte, les taux devraient rester stables et ne pas baisser, ce qui aurait été le cas dans une situation économique classique. »

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Septembre 2011