psa

Ces 10 portefeuilles d'assurance-vie qui pèsent 1.200 milliards d'euros

  • Par
  • ,
Une homme et une valise pleine de billets
© staras - Fotolia.com

CNP, Crédit Agricole, Axa, BNP Paribas Cardif et Crédit Mutuel. A elles seules, ces cinq enseignes représentent plus de la moitié du marché de l’assurance-vie en France, en termes de montant d’argent géré. Si on élargit l’analyse aux dix premiers assureurs-vie, le top 10 gère plus de 80% des fonds. Zoom sur ces sociétés qui se partagent un marché pesant plus de 1.500 milliards d’euros.

1. CNP : 271 milliards d’euros

Le groupe CNP assurances est le premier assureur-vie de France. Selon les statistiques de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), avec ses 271 milliards d’euros en gestion à la fin 2014 (1), il pèse à lui seul 18,2% du marché. Car CNP gère les contrats distribués dans deux grands réseaux bancaires : Caisse d’Epargne et la Banque postale. L’assureur diversifie aussi ses terrains de jeu : CNP Patrimoine, sa structure dédiée à la clientèle patrimoniale, gère des contrats distribués par les réseaux bancaires mais aussi des réseaux de banques privées, des plateformes de conseillers en gestion de patrimoine, etc.

CNP assurances a aussi un statut particulier par son aspect semi-public : l’Etat français ne possède que 1,1% du capital mais la Caisse des dépôts en détient plus de 40%. Deux groupes bancaires figurent aussi au capital : BPCE et la Banque postale s'en partagent 36%. Le pacte d’actionnaires de CNP doit toutefois être renouvelé avant la fin 2015.

2. Crédit Agricole : 228 milliards d’euros

A proprement parler, le Crédit Agricole n’est pas un assureur mais la FFSA a choisi de simplifier la lecture en livrant le nom des groupes plutôt que celui des assureurs. Le deuxième assureur-vie en France s'appelle donc Predica, entité de Crédit Agricole assurances qui gère les contrats souscrits dans les caisses régionales de la banque verte et dans le réseau LCL. Au sein de Crédit Agricole assurances, Predica côtoie Spirica, un plus petit assureur, spécialisé lui dans les produits pour courtiers web et conseillers en gestion de patrimoine indépendants.

L’importance du réseau Crédit Agricole, aux 21 millions de clients particuliers, auquel il faut ajouter LCL (6 millions de clients), permet à ce groupe d’être très confortablement installé à la deuxième place. Les statistiques livrées par Facts & Figures dans son dernier baromètre de l’épargne-vie individuelle permettent de constater qu'en termes de collecte le Crédit Agricole fait jeu égal avec CNP sur les contrats bancaires en 2013, et même mieux sur la banque privée, mais que la banque verte affiche une activité moins dynamique au niveau des contrats patrimoniaux.

3. Axa : 120 milliards d’euros

Axa détient actuellement 8% des parts de marché de l’assurance-vie en France. Pour cela, l’assureur s’appuie notamment sur son réseau d’agents généraux, avec 3.800 agences pour 9 millions de clients (tous produits confondus) revendiqués en France. Axa gère par ailleurs les contrats de l’association Agipi et en particulier le fonds euros des contrats Cler et Clef, aux 12,5 milliards d’euros d’encours. Axa ne progresse toutefois pas aussi vite que ses concurrents. Troisième assureur-vie en France en termes de montant, le groupe n’était que 5e au niveau de la collecte en 2013, et 4e en 2014 selon la FFSA.

4. BNP Paribas Cardif : 112 milliards d’euros

En France, Cardif, filiale de BNP Paribas, distribue ses produits via ses propres réseaux (banque de détail BNP Paribas, banque privée) et via des conseillers en gestion de patrimoine indépendants. Ce qui lui permet d’être le troisième assureur sur le segment banque privée, le haut de gamme, selon Facts & Figures, en 2013. Avec un encours d’assurance-vie de 112 milliards d’euros, Cardif représente 7,5% du marché français selon la FFSA à la fin 2014.

5. Crédit Mutuel : 111 milliards d’euros

Au premier abord, les statistiques FFSA laissent penser que le Crédit Mutuel va prochainement prendre la 4e place de ce classement à Cardif voire grimper sur le podium à la place d’Axa. Car en 2013 et 2014, en termes d'argent collecté, la fédération place sans équivoque l'enseigne à la 3e place. La dynamique serait donc favorable au groupe Crédit Mutuel.

Mais si la FFSA a choisi de réaliser un classement par groupe, ce dernier cache une réalité plus complexe. Derrière le Crédit Mutuel on retrouve trois assureurs bien distincts, qui ne sont pas membre d’une même structure : ACMN vie, filiale du Crédit Mutuel Nord Europe ; Suravenir, filiale du Crédit Mutuel Arkéa (Bretagne, Sud Ouest et Massif central) ; et ACM Vie, l’assureur du groupe CM11-CIC (onze fédérations du Crédit Mutuel + le CIC). Des estimations du cabinet Facts & Figures (2), sur les encours à fin 2013, permettent de constater qu’ACM Vie pèse légèrement plus de 60% de l’encours estampillé « Crédit Mutuel » par la FFSA, Suravenir près de 30% et ACMN Vie un peu moins de 10%.

6. Société Générale : 85 milliards d’euros

Sogécap, la compagnie d’assurance-vie de la Société Générale, gère les contrats distribués dans les 2.600 agences de la banque rouge et noire et dans son réseau banque privée. La dynamique apparaît plutôt positive pour cet assureur à la lecture des statistiques FFSA puisqu'il n’était pas pas loin de faire jeu égal avec Axa et Cardif en termes de collecte brute en 2013, et il talonne encore la filiale de BNP en 2014.

7. Generali : 78 milliards d’euros

La filiale française du groupe italien a une place confortable sur le marché français, avec une part de marché stable à 5%. Une assise notamment due aux contrats patrimoniaux distribués par l’assureur, mais aussi aux contrats web distribués par la filiale E-cie vie. Celle-ci pèse environ 8% des encours assurance-vie de Generali France, sur la base des données Facts & Figures (2).

8. Aviva : 72 milliards d’euros

La filiale française de l’assureur britannique ne bouge pas de la 8e place en 2014. Aviva a la particularité de gérer le prestigieux contrat de l’association d’épargnants Afer, lequel affiche 48 milliards d’euros d’encours à la fin 2014, soit les deux tiers du montant géré par Aviva en France !

9. Allianz : 67 milliards d’euros

Comme Aviva ou Axa, Allianz gère des contrats associatifs : la gamme Epargne Retraite 2 distribuée par Asac-Fapès, et tous les contrats de l’association Gaipare. Premier assureur à avoir commercialisé un contrat vie-génération, orienté vers la transmission de patrimoine, Allianz se distingue notamment par le dynamisme de sa collecte sur le segment haut de gamme, figurant en 6e place au classement Facts & Figures sur la catégorie « gestion privée ».

10. AG2R La Mondiale : 56 milliards d’euros

AG2R La Mondiale va-t-il grimper dans ce top 10 des portefeuilles d’assurance-vie dans les prochaines années ? Depuis 2011, dans les données FFSA, l’assureur français affiche systématiquement une collecte brute supérieure à celle d’Aviva, et talonne Allianz. Comme ce dernier, AG2R profite notamment de l’attrait pour ses produits haut de gamme.

Et aussi : Groupama, GMF, Natixis, MACSF, etc.

Dans ses données clés 2014, la fédération des assureurs livre le montant des portefeuilles des 17 principaux groupes d’assurance-vie en France, qui pèsent 90% du marché. Après le top 10 suivent, dans l’ordre, Groupama-Gan, Covéa (GMF, Maaf et MMA), BPCE (pour les assurances-vie gérées par Natixis), MACSF, Macif, Swiss Life et HSBC. Les montants présents sur les contrats d’assurance-vie en France étant tellement importants, les évolutions s’avèrent très lentes concernant les rapports de forces. Un changement, toutefois, entre 2013 et 2014 : Swiss Life a doublé HSBC, les deux assureurs gérant des portefeuilles relativement similaires, à 18 milliards d’euros chacun.

(1) Dans ses données clés 2014 sur l’assurance de personne, la FFSA livre des statistiques sur les « provisions mathématiques vie et capitalisation », prenant donc aussi en compte les contrats de capitalisation. La fédération ne livre en revanche pas d’indication sur le montant des provisions pour participation aux bénéfices.

(2) Données Good value for money, site prescripteur lié à Facts & Figures, sur la base d’informations publiques des opérateurs.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Septembre 2015