Assurance vie : le secteur anticipe l'arrivée de la « flat tax » dès le 27 septembre

  • cBanque avec AFP
  • ,
Dossier assurance-vie sur un clavier d'ordinateur
© momius - Fotolia.com

Certains assureurs et courtiers se préparent à l'application du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, dit « flat tax », à l'assurance vie dès le 27 septembre, date à laquelle le gouvernement présentera son projet de loi de finance pour 2018.

« On ne peut pas savoir quand exactement, mais il y a 50% de chances pour que ce soit le 27 septembre », estime un assureur sous couvert d'anonymat. Récemment, certains assurés ont ainsi reçu des textos les informant d'un possible changement de « la fiscalité de l'assurance vie (...) fin septembre » et les appelant à « prendre les devants », a appris l'AFP d'une source ne souhaitant pas être identifiée.

Côté courtiers, « nous conseillons à tous nos clients de se préparer pour le 27 septembre », a déclaré Stéphane Carlucci, directeur général de la plateforme en ligne Linxea, selon qui, « historiquement, toutes les grandes réformes qui ont concerné l'assurance vie sont entrées en vigueur à l'annonce du projet de réforme ». Contacté, le ministère de l'Economie n'a pas souhaité commenter ces informations.

Le PFU mis en œuvre en 2018 pour les autres produits d'épargne

Le 27 septembre, le gouvernement présentera en Conseil des ministres son projet de loi de finance, dans lequel doit figurer un prélèvement forfaitaire unique de 30% sur les revenus de l'épargne. Ce prélèvement sera mis en œuvre dès 2018, avait annoncé durant l'été le Premier ministre Edouard Philippe.

Appliqué à l'assurance vie, le projet prévoit que l'imposition forfaitaire de 30% s'applique sur les gains réalisés à partir de « 150.000 euros d'encours nets, tous contrats confondus, pour une personne seule et 300.000 euros pour un couple », a récemment fait savoir le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, sans toutefois préciser de date d'application.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.