psa

Assurance-vie : la Société Générale lance un nouveau contrat grand public

Logo de la Société Générale
DR

La Société Générale a lancé cette semaine un nouveau contrat d’assurance-vie d’entrée de gamme, Erable Essentiel, qui prend la place d’Erable Evolutions dans les brochures commerciales. La banque met particulièrement en avant l’accessibilité de ce contrat, disponible à partir de 25 euros chaque mois.

Erable Evolutions, le contrat d’assurance-vie grand public de la Société Générale, n’est plus commercialisé depuis le 10 novembre, comme l’a confirmé Sogécap, la filiale assurance-vie de la banque rouge et noire. Lancé en 2003, Erable Evolutions prenait déjà le relais du contrat Erable, lancé lui en 2000. Selon un porte-parole de Sogécap, les clients titulaires d’un contrat Erable Evolutions « pourront accéder aux fonctionnalités d’Erable Essentiel dès avril 2016 ».

A l’image de son prédécesseur, Erable Essentiel se positionne donc en entrée de gamme de l’assurance-vie à la Société Générale. Ce nouveau contrat est accessible à partir de 25 euros en cas de mise en place de versements programmés, mensuels, et à partir de 50 euros (pour les mineurs) ou de 150 euros de versement initial. A titre de comparaison, Séquoia, le contrat phare de la banque rouge et noire (40 milliards d’euros d’encours), est accessible à partir de 7.600 euros de versement initial ou 150 euros par mois.

50 supports risqués à partir de 15.000 euros

Erable Essentiel propose un fonctionnement évolutif. Tous les clients peuvent opter pour la première option de diversification des actifs, avec 70% sur le fonds en euros, non risqué, et 30% sur le support SG Patrimoine, fonds sans garantie en capital mais qui recherche « la performance grâce à une gestion flexible et réactive ». Une deuxième option, « initiative », uniquement accessible aux clients majeurs, donne accès à cinq supports en unités de compte : SG Patrimoine, donc, mais aussi des supports investis en actions ou sur l’immobilier. La troisième option n’est elle accessible qu’à partir du moment où la capitalisation du contrat atteint 15.000 euros : la gestion « intégrale » donne alors accès à « plus de 50 supports » en unités de compte.

Les options « initiative » et « intégrale » permettent par ailleurs d’investir dans un support en unités de compte labellisé Finansol, SG Solidarité. Les éventuels revenus du fonds sont reversés pour moitié à l’une de ces quatre associations : les Restaurants du cœur, Habitat et humanisme, CCFD-Terre solidaire ou la Fondation pour la recherche médicale.

Frais sur versements de 3%

Les frais sont relativement similaires à ceux appliqués sur le contrat Séquoia. Les frais sur versements atteignent 3%, ou 2,5% pour les versements de plus de 15.000 euros. Les frais de gestion sont de « 0,08% maximum par mois », soit 0,96% par an, jusqu’à 75.000 euros de capital, puis diminuent au-delà. Les arbitrages sont eux ponctionnés à hauteur de 0,50%.

En 2014, le fonds à capital garanti présent sur tous les contrats de la Société Générale, Sécurité en euros, a servi du 2,73% en moyenne. Le rendement évolue toutefois en fonction des contrats (2,63% en moyenne sur Séquoia en 2014) et des sommes déposées. Sogécap n’a pas communiqué le rendement moyen sur la gamme Erable ces dernières années.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Novembre 2015

Commentaires

Publié le 16 novembre 2015 à 14h46 - #1paparisien
  • Bobigny
  • 42 ans

des frais toujours importants, un contrat sans intérêt donc.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?11
Publié le 19 novembre 2015 à 10h04 - #2olivier
  • Homme

Ce ne sont pas les frais qui donnent de l'intérêt à un contrat, c'est le conseil de votre intermédiaire. Les frais peuvent être justifiés si le contrat permet d'accéder à un certain nombre d'outils et de plusieurs supports d'investissements différents. Il ne faut pas s'arrêter aux seuls frais d'un contrat pour le juger. Quel est le prix du conseil ? Celui d'avoir confiance en son conseiller !

Trouvez-vous ce commentaire utile ?01
Publié le 6 décembre 2015 à 17h20 - #3JCP
  • Homme
  • Vannes
  • 72 ans

On peut raconter ce qu'on veut. 3% (ou meme 2,5%) de frais sur versement, c'est énorme, pratiquement les intérèts d'une année sur le support euro.
Je ne vois vraiment pas l'intéret d'un tel contrat quand on voit que toutes les banques en ligne proposent des assurances vie avec frais sur versement = 0 et des rendements parfois bien supérieurs et des frais de gestion équivalent. quelqu'un peut-il me démontrer le contraire?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?20