psa

Assurance-vie : Linxea lance un contrat avec un nouvel assureur, Apicil

Logo du Groupe Apicil
DR

Le courtier web en assurance-vie Linxea lance à compter du lundi 5 mai un nouveau contrat multisupports, Linxea Zen, assuré par Apicil. Cette création permet au distributeur de proposer à la souscription quatre contrats gérés par des assureurs différents : E-cie vie (Generali), Suravenir, Spirica et donc Apicil. Linxea Zen a pour l’heure pour principal atout le rendement potentiellement élevé de son unique fonds euros.

Début avril, le distributeur d’assurance-vie en ligne Linxea a lancé une communication « teasing », via un communiqué de presse, Twitter, Facebook, etc. Un nouveau contrat d’assurance-vie dont le nom commence par « Z » était annoncé. Réponse lundi 28 avril par voie de communiqué de presse : il s’agit du contrat multisupports Linxea Zen, géré par Apicil assurances.

Le pure player de l’assurance-vie Linxea, qui revendique à ce jour 15.000 clients pour 590 millions d’euros d’encours, noue ainsi un partenariat avec un nouvel assureur, Apicil, qui travaille pour l’instant avec un nombre réduit de courtiers en ligne, Bourse Direct (contrat Bourse Direct Vie) et MonFinancier (Frontière Efficiente). Cela permet surtout à Linxea de disposer, à partir du lundi 5 mai, d'un panel de quatre contrats d’assurance-vie gérés par quatre assureurs différents.

« Une optique de diversification »

Pour rappel, Linxea compte dans son portefeuille un autre contrat d’assurance-vie, Linxea Evolution, géré par ACMN Vie, mais ne le commercialise plus.

Lire : Assurance-vie en ligne : les contrats avec ACMN Vie sont-ils en train de péricliter ?

Comme le reconnaît Emmanuelle Facchin, responsable commerciale du coutier en ligne, la principale motivation de Linxea, en ouvrant un nouveau contrat à la souscription, est de « proposer un autre assureur à nos clients ». « Nous créons Linxea Zen dans une optique de diversification. On ne sait pas ce qui peut se passer avec les différents assureurs », confirme-t-elle, en insistant : « Ce qui plaît aux clients, c’est la diversité. »

Car si Linxea Zen se distingue par son accessibilité - 500 euros de versement initial, 100 euros en cas de mise en place de versements libres programmés -, ou par des frais de gestion sur unités de compte réduits (0,60%), il s’agit de points forts valables pour les autres contrats commercialisés par le courtier en ligne.

Rendement du fonds euro attractif et SCI immobilière

Le contrat Linxea Zen devrait toutefois attirer par le rendement compétitif de son unique fonds en euros, Apicil Euro Garanti. Annoncé à 3,50% (1) pour l’année 2013 par l’assureur, ce rendement aurait été de 3,65% avec Linxea qui affiche des frais de gestion de 0,60% sur ce support, contre 0,65% pour Bourse Direct (rendement à 3,60% en 2013) ou 0,75% pour Frontière Efficiente (rendement de 3,50% en 2013). En 2013, Apicil a en outre été l’un des rares assureurs à annoncer un rendement en hausse, même si celle-ci était consécutive à une baisse de 4,70% à 3,32% de 2009 à 2012.

Voir aussi : le comparatif des contrats d’assurance-vie

Concernant les unités de compte, les frais d’arbitrage sont gratuits, comme pour la plupart des acteurs internet, et Linxea Zen dispose pour son lancement de plus de 260 supports. Si ce panel d’unités de compte a vocation à être étoffé, selon Linxea, il ne dispose pas pour l’heure de tracker ou de support immobilier de type SCPI. A signaler toutefois la présence d’une dizaine de Sicav et fonds communs de placement (FCP) or et matières premières, de la SCI Capimmo ou du FCP de partage, labellisé par Finansol et géré par Amundi, Solidarité-Habitat et Humanisme.

Le distributeur web affirme par ailleurs que, comme pour ses autres contrats d’assurance-vie, les souscripteurs pourront profiter du « service de gestion conseillée » Linxea Profiler. Cette option, gérée par la société d'analyse financière Morningstar, permet de définir un profil prudent (25% d’OPCVM, 75% sur le fonds euros), équilibré (50% d’OPCVM), dynamique (75%) ou agressif (95%).

L’objectif de souscriptions ? Emmanuelle Facchin ne se risque pas à le chiffrer mais elle confie que, lors du lancement d’un nouveau contrat, les épargnants cherchent dans un premier temps à « prendre date » afin de jauger le nouvel assureur. Ce fut selon elle le cas avec Linxea Spirit, assuré par Spirica, filiale de Crédit Agricole Assurances, et lancé en 2012, pour lequel l’encours n’est devenu « significatif » que récemment.

(1) Rendement net de frais de gestion mais avant prélèvements sociaux.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL avec MdB / Avril 2014