Assurance-vie : un taux moyen de 2,46% sur les fonds immobiliers

Immeuble en construction
© Mpc92 - Fotolia.com

Les fonds en euros à dominante immobilière ont rapporté 2,46% en moyenne en 2017, selon Good value for money. C’est, sans surprise, mieux que les fonds euros classiques, mais aussi que les fonds dynamiques.

Les fonds en euros majoritairement investis en actifs immobiliers font preuve de régularité dans la performance depuis de nombreuses années. Sur 5 ans, selon le site prescripteur de Good value for money (GVFM), ces fonds spécifiques ont rapporté en moyenne 3,18% par an à leurs détenteurs. Contre 2,76% pour les fonds dynamiques, à l’allocation diversifiée (obligations, actions, immobilier), et 2,19% pour les fonds en euros classiques, ceux qui sont accessibles sans restriction.

Lire aussi : Le palmarès des fonds « classiques » de l’assurance-vie

Sur l’année écoulée, les fonds immobiliers ont à nouveau prouvé leur régularité : la performance moyenne annuelle de ces fonds, 2,46% selon GVFM, est identique à celle de 2016. Dans le même temps, les fonds dynamiques ont rapporté 2,21%, ce qui illustre une nouvelle fois la volatilité de leurs performances (3,10% en 2015 en moyenne, 1,60% en 2016), et la diversité de cette catégorie (performances allant de 1,88% net de frais de gestion pour EuroSélection 2 à 4,05% pour Sécurité Target Euro).

Les fonds immobiliers moins accessibles

Evidemment très prisés, les fonds en euros immobiliers s’avèrent toutefois moins accessibles que les fonds dynamiques, comme le souligne GVFM dans son communiqué diffusé ce lundi : « [Ils] présentent des possibilités de placement désormais limitées pour les épargnants au regard des prix très élevés de l’immobilier. Dans ce contexte, la plupart des assureurs-vie gérant des fonds en euros immobiliers préfèrent limiter les flux de collecte afin de protéger les épargnants en cas de retournement du marché immobilier. »

Le fonds en euros immobilier « star » des dernières années, Sécurité Pierre Euro (3,40% nets de frais de gestion en 2017), est la meilleure illustration de ce phénomène : l'assureur Suravenir a fortement restreint l’accès à ce fonds pour préserver ses actifs. Seuls 35% d’un versement sur le contrat Sérénipierre peuvent aujourd'hui être orientés vers Sécurité Pierre Euro.

Lire aussi : Les rendements 2017 des fonds immobiliers et dynamiques

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Avril 2018