psa

10 chiffres insolites sur l'épargne des Français

Billets cachés sous un matelas
© Martinan - Fotolia.com

Combien avez-vous en portefeuille ? Les Marseillais et habitants de PACA épargnent-ils plus que les Parisiens ? Un sondage OpinionWay pour Altaprofits se penche sur les particularités régionales de l’épargne des Français…

1) Un Français sur cinq ne possède qu’un produit d’épargne

89% des Français affirment détenir au moins un produit d’épargne (Livret A, PEL, LDDS, assurance vie…), une proportion confirmant les données de l’Insee ou de différents observatoires sur le sujet. Mais OpinionWay a aussi demandé à son large panel d’épargnants (1) combien de produits ils possèdent. Résultat : 22% affirment ne détenir qu’un seul et unique produit d’épargne. Un pourcentage qui augmente chez les femmes (25% ne détiennent qu’un placement), les 18-24 ans (28%) et les foyers qui vivent avec moins de 2 000 euros par mois (30%).

2) Grand Est, PACA, Normandie et Hauts de France : 13% de foyers sans produit d’épargne !

En Auvergne-Rhône-Alpes, vivre sans aucun produit d’épargne relève de l’exception : 7% seulement des personnes interrogées dans la région de la « capitale des Gaules » déclarent ne posséder qu’un seul et unique placement. Contre 13% dans le Grand Est, les Hauts-de-France, la Normandie et la région Provence-Alpes Côte d’Azur (PACA). Dit autrement, on épargne a priori plus à Lyon qu’à Marseille, Lille ou Strasbourg.

3) 17% des jeunes sans aucune épargne « ne savent pas comment épargner »

Sur l'ensemble de la France métropolitaine, une personne interrogée sur dix ne possède donc aucun produit d’épargne. Pourquoi ? Les deux tiers répondent tout simplement qu’ils n’ont pas les moyens de mettre de l’argent de côté. Etonnamment, les plus jeunes (18-34 ans) des Français sans aucun produit d’épargne témoignent moins massivement (56%) de problèmes financiers les empêchant de mettre de l’argent de côté. 17% d’entre eux répondent qu’ils « ne savent pas comment épargner » ! Un problème d’éduction financière, donc.

4) Un Français sur deux épargne une fois par mois

53% des détenteurs de produits d’épargne interrogés affirment y placer quelques deniers de façon très régulière : au moins une fois par mois. Les autres s’astreignent à cette « contrainte » de façon plus épisodique : 22% une fois tous les 6 mois, 8% une fois par an et 12% « moins souvent ». Cette régularité est très homogène dans la population : le sondage livre des pourcentages similaires quelle que soit la région ou la catégorie socio-professionnelle.

5) Combien d’intérêts touchés en 2018 ? 69% des Français n’ont aucune idée !

La colle ! « Connaissez-vous, même approximativement, la somme que vous a rapporté votre épargne (tous produits d'épargne cumulés) en 2018 ? » 69% des épargnants interrogés n’ont aucune idée du montant des intérêts et autres gains accumulés l’an passé, même de façon très approximative !

6) Région n°1 : 51 701 euros d’épargne en moyenne en Nouvelle-Aquitaine

« A combien s’élève le montant dont vous disposez sur l’ensemble de vos produits d'épargne ? » A cette question, les personnes interrogées devaient livrer une fourchette : « moins de 1 000 euros », ce qui est le cas de 14% des sondés, ou « entre 50 000 et 79 999 euros » (10% des sondés), par exemple. Sur cette base, OpinionWay fournit une moyenne nationale du portefeuille de placements des Français : 44 217 euros. Un portefeuille variant évidemment très fortement selon le niveau de revenus… mais aussi selon la région. Les territoires les mieux lotis ? La Nouvelle-Aquitaine (51 701 euros), l’Ile-de-France (51 064 euros) et la Bretagne (50 724 euros).

7) Région n°12 : 30 060 euros par personne dans le Centre-Val de Loire

A l’autre extrémité, les tirelires de la région Centre-Val de Loire (Orléans, Chartres, Tours, Bourges, Blois…) se serrent la ceinture : 30 060 euros en moyenne par personne interrogée qui affirme détenir un produit d’épargne. Les habitants de Bourgogne-Franche-Comté posséderait eux en moyenne 34 652 euros sur leurs placements selon cette étude.

8) Avant 25 ans ? 7 152 d'euros d’épargne en portefeuille. Après 65 ans ? 67 834 euros !

Le portefeuille moyen évolue aussi sans surprise selon l’âge des épargnants. Le patrimoine financier des jeunes adultes (18-24 ans), estimé à 7 152 euros, pèse évidemment peu face à celui des quinquagénaires (54 586 euros) ou des seniors ayant dépassé le cap des 65 ans (67 834 euros).

9) 54% des Bourguignons épargnent en cas de coups durs… contre 32% des Franciliens

Epargner, à quoi ça sert ? A cette question, 46% des Français répondent en premier lieu « faire face aux imprévus ». En Bourgogne Franche-Comté, ce sont même 54% des sondés qui privilégient ainsi l’épargne de précaution. Les préoccupations des habitants de l’Ile-de-France semblent bien différentes : 33% des Franciliens consacrent en priorité leur épargne à un projet à long terme (immobilier, retraite, études des enfants, etc.), l’épargne de précaution n’apparaissant qu’en deuxième motif (32% des réponses) en Ile-de-France.

10) Les produits risqués ? Des placements à privilégier pour 30% des Franciliens

Les Français n’aiment pas prendre de risque avec leur épargne : ce constat se confirme chaque année, étude après étude. Mais le constat n’est pas tout à fait le même lorsque l’on découpe les réponses par région. En Ile-de-France, les produits risqués ou « un peu risqués » convainquent 30% des personnes interrogées ! Un score bien supérieur aux 17% de l’Auvergne-Rhône Alpes ou aux 18% du Centre-Val de Loire.

Lire aussi : Livret A, assurance vie, PEL, bourse : que choisissent les Français ?

(1) Sondage OpinionWay pour le courtier d’épargne en ligne Altaprofits réalisé par internet (questionnaire auto-administré) auprès de 2 470 personnes majeures, selon la méthode des quotas, du 22 mai au 3 juin 2019. « Marge d’incertitude » de 0,9 à 2 points.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2019

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 25 juin 2019 à 10h40 - #1Manu SIFP
  • Homme
  • Alsace
  • 42 ans

Très intéressant.
Surpris que la région IDF n'arrive pas nettement en tête concernant le niveau de patrimoine financier. Il y a beaucoup de cadres dans cette Région. Le taux de proprietaires n'est pas très élevé. Les categories moyennes qui accedent à l'immobilier ont un niveau d'apport bien plus important... Ceux qui n'y accedent pas mettent de côté également car pas d'echeances a payer.
Autres point à nuancer :
On livre les montants moyens et pas médians. 44217 € de patrimoine financier moyen pour cette étude l'INSEE indique un patrimoine médian autour de 11000€... On va du simple au quaduple.
Autre nuance : ca semble etre du declaratif et quelle est la taille de l'echantillon quand on fait une analyse détaillee, il faut interroger beaucoup de personnes...
A part ca, on retrouve grosso modo les chiffres de l'INSEE sur l'épargne des ménages...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?

Ajouter un commentaire