Assurance-vie : l'Afer annonce un taux de 3,20% sur son fonds euros en 2014

  • cBanque avec AFP
  • ,
Logo de l'Afer
DR

L'Afer, l'une des principales associations d'épargnants qui commercialise des produits d'assurance-vie, a annoncé mardi une baisse du taux de rémunération de son fonds en euros en 2014, à 3,20% contre 3,36% l'année précédente.

Pour la première fois de son histoire, l'Afer a décidé de passer une provision pour participation aux bénéfices (PPB, mise en réserve d'une partie des bénéfices pour lisser les futurs résultats) de 80 millions d'euros. « Compte tenu de l'incertitude des marchés, du climat international, il nous a semblé important de constituer une PPB, c'est une question de prudence et de sagesse », a relevé le président de l'Afer Gérard Bekerman, lors d'une conférence de presse qui s'est ouverte par une minute de silence en hommage aux victimes des récents attentats en France.

Si l'Afer n'avait pas constitué de provision, le taux net pour 2014 serait ressorti à 3,40%, a indiqué Gérard Bekerman, qui a également fait valoir la pyramide des âges des adhérents (27% d'entre aux ont plus de 70 ans) pour expliquer la PPB.

Fin 2014, Christian Noyer, qui préside le régulateur du secteur, avait appelé les assureurs à la vigilance sur les taux de rémunérations des contrats d'assurance-vie en raison des faibles taux d'intérêt sur les marchés. Gérard Bekerman a estimé que ce message était « légitime », même si « nous revendiquons notre liberté à donner à nos adhérents le meilleur taux possible ».

En moyenne, le taux de rémunération des fonds en euros devrait se situer entre 2,20 et 2,40% pour 2014, selon les estimations du cabinet Facts and Figures, contre 2,80% un an auparavant.

17.000 nouveaux adhérents en 2014

L'association a par ailleurs revendiqué 17.000 nouveaux adhérents l'année dernière, portant leur total à plus de 716.000. Alors que l'Afer avait enregistré une décollecte nette (retraits supérieurs aux versements) en 2013, sa collecte nette est à l'équilibre en 2014.

L'encours a grimpé à 48,3 milliards d'euros, dont 41 milliards sur le fonds en euros qui assure aux épargnants la garantie de leur capital. La part des contrats en unités de compte (plus risqués mais généralement plus rémunérateurs) a été renforcée passant de 6,6 milliards d'euros en 2013 à 7,3 milliards fin 2014.

La diversification vers les contrats en unités de compte devrait continuer cette année, l'association lançant deux nouveaux supports : Afer actions PME géré par BNP Paribas asset management et un fonds Eurocroissance prévu pour juin.

Un partenariat a également été passé avec Ardian pour renforcer la poche private equity du fonds général. Ces nouveaux partenariats ne remettent pas en cause celui noué il y a près de 40 ans avec l'assureur Aviva.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.