psa

#fintech : Sqirl, l'appli pour apprendre à épargner

Guillaume-Olivier Doré, Robin'Finance
Guillaume-Olivier Doré - Robin'Finance

Epargner l’arrondi de ses paiements : une nouvelle application, Sqirl, utilise ce procédé en se positionnant comme un outil pédagogique à la constitution d’une première épargne. A terme, cette application se positionnera comme une passerelle vers la plateforme d'épargne « Mieux Placer », attendue pour la fin septembre.

Qu’est-ce que Sqirl ?

Guillaume-Olivier Doré : « C’est le premier assistant financier dans la vie d’un épargnant. L’application a été lancée il y a 4 mois. L’objectif est de jouer sur la pédagogie pour que les 16-30 ans, en particulier, apprennent à épargner. Le sondage que nous avons réalisé avec Opinionway montre que ce public éprouve des difficultés à mettre de l’argent de côté. Nous avons donc conçu Sqirl comme un outil d’apprentissage à l’épargne, que vous pouvez connecter à votre compte bancaire [l’utilisateur doit valider les transactions, qui ne sont pas automatiques (1), NDLR]. »

Il existe déjà d’autres solutions d’épargne par l’arrondi des paiements : Piggou, la carte qui épargne de Monabanq, Option System’Epargne chez LCL, etc.

G-O.D. : « Avec Sqirl, je n’ai pas pour ambition de créer une révolution technologique, mais d’amener de la pédagogie à travers l’épargne au fur et à mesure, avec des montants faibles. Sqirl est une application gratuite : nous n’avons pas de modèle économique autre que celui de cerner le comportement des épargnants et de les aider à comprendre ce qu’est l'épargne. »

Comment comptez-vous être rentable ?

G-O.D. : « Avec Sqirl, nous visons une dizaine de milliers d’utilisateurs pour la fin 2018. L’objectif est d’amener une partie d’entre eux, les plus aguerris, après avoir passé un certain nombre d’étapes, à venir vers la plateforme digitale d’épargne que nous allons lancer fin septembre. C’est une manière de capter la clientèle. »

Comptez-vous communiquer sur le lancement de Sqirl, et ensuite sur votre future plateforme ?

G-O.D. : « Je suis plutôt dans l’idée de faire la promotion de quelque chose qui existe. Donc il est trop tôt pour la plateforme. Et nous n’avons pas prévu de campagne publicitaire pour Sqirl. »

A quoi ressemblera cette plateforme d'épargne, dont le lancement approche ?

G-O.D. : « Mieuxplacer.com sera une plateforme de courtage 100% digitale, avec l’objectif de redonner la main à l’épargnant. Nous proposerons un profilage, à l’aide d’algorithmes, en proposant régulièrement une réallocation aux inscrits. Nous nous positionnerons réellement comme un courtier dans le sens où nous souhaitons multiplier les partenariats et donc les produits proposés. Notre offre reposera ainsi sur trois piliers : la diversité, le digital et l’accompagnement. »

Quels types de placements proposerez-vous sur « Mieux Placer » ?

G-O.D. : « Nous voulons proposer tous types de produits : de la défiscalisation à la SCPI en passant par le compte-titres, le PEA, le Perp ou l’assurance-vie. Nous discutons, entre autres, avec Swiss Life et, à terme, nous souhaitons travailler avec de nombreux assureurs et sociétés de gestion. L’idée, c’est de faire de monter une plateforme généraliste et digitale dédiée à l’épargne des particuliers, en proposant les produits adéquats, et en adaptant l’allocation au fur et à mesure. »

Quels sont les objectifs et le modèle économique de cette plateforme ?

G-O.D. : « En nombre de clients, l’objectif est plus modeste que celui de Sqirl : 500 clients fin 2017, 5 000 sur 3 ans. Cette plateforme sera elle aussi gratuite. Le modèle économique reposera sur la data accumulée grâce à la plateforme. »

Fiche d'identité : Sqirl (société Robin’Finance)
ActivitéApplication d’épargne à l’arrondi
Site webSqirl.fr
Date de créationAvril 2016
Date de lancementAvril 2017
Clientèle viséeGrand public
Marché viséFrance
AgrémentsCourtier en assurances (COA) et Conseiller en investissement financier (CIF)
Capital141 166 euros
Chiffre d'affairesNon communiqué
Nombre de clientsNon communiqué
Effectif actuel15 personnes

(1) Sqirl travaille avec Bankin’ pour consulter le compte de ses utilisateurs. Et avec l’établissement de paiement Lemonway pour le cantonnement de la cagnotte ainsi constituée.

Partager cet article :

© cbanque.com / Propos recueillis par BL / Août 2017

Commentaires

Publié le 28 août 2017 à 11h39 - #1nono62
  • Homme
  • Arras
  • 58 ans

Bien dans l'absolu. Mais il y aura toujours des pauvres qui ne pourront pas le faire et d'autres qui piocheront dans cette épargne pour mieux la dépenser ensuite...

Trouvez-vous ce commentaire utile ?
Publié le 31 août 2017 à 07h31 - #2Jeanjy
  • Homme
  • Royan
  • 75 ans

S q i r l ce nom impossible à saisir ça veut dire épargner ?

Trouvez-vous ce commentaire utile ?